web analytics

Yosemite : son Finder gentil, mou, infantilisant…

52
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Tout n’est pas moche dans Yosemite, non… Il y a aussi quelques améliorations que j’apprécie : les Polices système par exemple. Une certaine simplification rationnelle qui est souvent bienvenue, ainsi que quelques autres détails accessoires. Allez lire les nombreuses pages qu’y consacrent les « Mac fans », sans le moindre regard critique…

Oui, mais il y a aussi quelques horreurs ! Ainsi, dès que je vais devoir changer d’application (Cmd Tab), je vais devoir supporter ce logo disgracieux à gerber, sensé personnifier « Monsieur » Finder ?

finder

Que bientôt il faudra peut-être appeler Mikey ? Ou Ronald ? Histoire de le rendre plus sympathique et convivial ? Plus accessible ? Plus gentil ? Puisque Apple nous invite désormais à évoluer dans un monde de « Bisounours », de gentils consommateurs de Cloud… Bien lisses, bien flat et qui ne « pue pas des pieds » au Genius bar… Mais avez-vous déjà réfléchi à ce que signifie vraiment ce mouvement du « flat design » qui prospère d’Android à iOS ?

Et bien il s’agit d’une tentative de rationalisation de la galaxie informatique : que les multinationales voudraient plus « féminine », plus propre, plus rassurante, plus hygiénique et plus colorée ! Sensé être débarrassée des bugs (enfin, idéalement…), de façon à rassurer les utilisateurs devenus des consommateurs de salon… Le « flat design » s’éloigne très loin (ou plutôt dissimule « très en dessous ») cet univers technique inquiétant et masculin, de la bidouille, de l’informatique pure et dure qui imposait de travailler et de réfléchir un minimum pour comprendre…

Cette informatique à base de « Système de fichier » (système de navigation archaïque qu’Apple rêve d’abolir pour mieux fidéliser – enfermer – les utilisateurs) dont le code se programme quelque part à Delhi ou Bombay, pendant que les consommateurs Américains et Européens roupillent en rêvant peut-être de Woody ou de Buzz l’éclaire (trop engourdis après un repas trop riche, ou trop avachis après un petit pétard… pour rêver de « lendemains qui chantent »).

Il faut en effet être conscient qu’un utilisateur qui « comprend » l’informatique est un utilisateur libre, donc pas une vache à lait ! Libre de changer de système d’exploitation pour aller voir si l’herbe n’est pas plus verte (et moins chère) ailleurs, libre de « tricher » éventuellement… Libre de ne pas acheter un logiciel sur abonnement, libre de ne pas upgrader son système si c’est inutile… Au contraire le consommateur idiot (qui n’a jamais appris à utiliser un système de fichier) : est un consommateur fidèle pour ne pas dire captif !

Le flat design a pour mission de vous emporter très loin de cet univers « du bureau » ! Par exemple en vous cachant les url des sites que vous visitez dans safari (en voilà une belle connerie), pour vous porter vers un monde rêvé ou l’on aurait plus besoin de saisir des adresses pour visiter les pages qui vous intéressent… Il suffirait de suivre docilement les liens que  les sources « autorisées » vous proposent !

Plus besoin non plus de travailler pour être génial ! Il suffirait de jouer avec Garage Band, pour faire mieux que Mozart… Il suffirait de « tapoter » sur iMovie pour devenir tous des Kubrick en puissance… Il suffirait d’appliquer un « effet HDR » sur une photo pour rivaliser avec Cartier-Bresson… Et le « hipster » barbu (parcequ’en fait, fainéant), de se transformer en créateur (ou tif) en un clic !

C’est beau non ! Bienvenue dans le nouvel Eldorado : dans l’ère de l’entertainment et de la consommation ou tout se fait tout seul, ou tout s’achète. Et ou il n’est plus besoin de suer pour créer…

Pourtant les artistes (les vrais), savent bien que la création est obligatoirement douloureuse et fatigante… et que non l’iPad n’est pas faite pour travailler ! 

Voilà résumé le crédo de ce nouveau logo obèse en plastique mou. D’une laideur à gerber, mais plus « gentil » que son prédécesseur (qui était rectangulaire donc pas sympa)… Désolé Apple, mais ton logo pour attardés je n’en veux pas, je le refuse (et vais chercher un hack pour le niquer).

Car je n’ai pas grandi, pensé, étudié dans le pays de Descartes et Molière, ni payé mon Mac au prix fort… pour vivre dans cet univers là ! Un monde en plastique, plus écoeurant et sucré que du Nutella avalé à la cuillère à soupe… Un univers peuplé de jolies icônes bleues pour les garçons et roses pour les filles. Des icônes qui ne ressemblent plus désormais qu’à des jouets depuis iOS 7 ! On ne me prendra pas (moi adulte), plus longtemps pour un con : cette icône du Finder est « infantilisante ».

Avec ce « Monsieur Finder », Apple cible-t-elle un public de grands enfants idiots ? Qu’elle estime trop immatures pour être confrontés à « l’austérité » du système précédent ? Apple vise-t-elle une génération « d’adulescent », plus ou moins incultes… Un troupeau « Panurgien » de  consommateurs avides de fun, sans autres références visuelles que celles du dessin animés ? (et encore pas ceux de Tex Avry)…

Devons-nous vraiment ce logo à Jonathan Yve ? Ou plutôt (ce que je crois) a un « as du marketing » le même qui autrait dessiné le Nikon 1, qui espérait conquérir un large public en adoptant un vocabulaire coloré simpliste  ? Ahrggg, ces dossiers bleu : mais ils sont pathétiques… Faut-il s’abaisser à ce niveau d’infantilisme pour être compris d’un plus large public ? Par tous les enfants de moins de 10 ans et les vieillards séniles ?

Apple va-t-elle désormais nous la faire façon Disneyland ? Au moins à Disneyland ils savent encore dessiner… Misère ! Dire qu’il va falloir supporter ça, voilà ce qu’on appel le nivellement par le bas ! Au nom de la « marge commerciale », faut-il faire simpliste pour vendre davantage ?

Ces icônes pour écoles maternelles (que Souchon aurait pu moquer dans Foules Sentimentales), je vais vous dire ce que j’en pense : et bien c’est de la merde ! C’est de la daube marketing, c’est de la pâté pour les « sans goût »… Comme d’ailleurs 90% de la musique et des films qu’Apple vend sur iTunes (les sélections de film sont affligeantes, mais il y a pire sur Netflix).

Peut-être certains me détesteront-ils parceque j’écris ce que je pense. Heureusement d’autres vont se reconnaitre, moins nombreux peut-être (mais peut-être pas)… Vous me direz, Apple est cohérente, avec cette époque décadente, mercantile qui n’a plus pour but que de « déconstruire » les fondements de la civilisation occidentale afin de transformer des citoyens autrefois éduqués et responsables, en consommateurs égoïstes…

Imaginez un peu qu’on vous impose un jour de parler différemment le Français (c’est en bonne voie, puisque déjà on vous verbalise si vous dite « Madame Le Président » à une Présidente). Imaginez qu’on vous impose de ne parler le Français qu’en employant les 100 mots les plus faciles… Et en ne faisant que des phrases courtes, afin de ne pas humilier un interlocuteur qui ne saurait pas vous comprendre. Voilà justement ce que fait Apple en « simplifiant à l’extrême » son vocabulaire graphique : avec ce Flat design exacerbé.

Apple invente sa « Novlangue graphique » mondiale destinée aux benêts et aux enfants. Plus uniforme, plus simple, plus lisse, plus gentille, sans surprise, sans saveurs et sans mauvaises odeurs ! Pour vendre plus, aux supposés « plus idiots » qui sont aussi (supposés) les plus nombreux…

Voilà ! On assiste un peu plus chaque jour, à la défaite « des pensées »… A la défaite des sensibilités, des identités, des caractères, des originalités et finalement du design du 20em siècle, car dans un grand mouvement mondialisé : Android, Windows, iOS et OS X finiront par se ressembler : « féminisés », lisses, multicolores, mous, « flats » et gentils… Walter Gropius et les fondateurs du Bauhaus (dont se réclame Jonathan Yve), peuvent se retourner dans leurs tombes : bienvenue en 1984… Peut-être un jour comme dans le « Meilleur des mondes », les seules oeuvres d’Art seront des chansonnettes publicitaires ?

Et les employées des « World Compagnies » seront-elles encouragées à congeler leurs ovocytes (actualité récente – Les Inrock : Congélation d’ovules : “Apple et Facebook veulent soumettre les femmes aux règles du marché”).. Le Figaro Madame : Congélation des ovocytes chez Apple et Facebook : les dirigeantes françaises scandalisées)…

Le jour venu (après avoir bien travaillé), pourront-elles commander leurs clones directement auprès de leur employeur, en passant au bureau des « ressources humaines », qui n’auront jamais aussi bien porté ce nom… A moins qu’elles ne préfèrent mettre leur patrimoine génétique aux enchères, chez un descendant de eBay ? Bienvenue dans ce monde de merde… lisse et « flat », ou le consommateur aura remplacé le citoyen, ou il n’aura que des droits mais aucuns devoirs…

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

52 commentaires

  1. Hihi, hasards du surf: je sors d’une vieille interview de Céline (http://bit.ly/1pm6tzO) et next, JFV prend la suite, XXIe siècle ;-) Respect, JFV!
    -(trop engourdie après un bon repas ou trop avachie après un petit pétard, pour rêver de « lendemains qui chantent »)
    vs:
    -« … Parce que les pieds sous la table… Il n’y a pas de famille sans le repas de midi. Donc on commence à bouffer, apéritif, on bouffe à midi, on rote, on ballonne, on pète, on fait un tas de trucs qui sont les phénomènes de la digestion. Chez un homme très abstinent, il n’y a que deux heures par jour sur vingt-quatre d’activité. C’est déjà beaucoup. … »
    and so on
    http://www.lexpress.fr/informations/voyage-au-bout-de-la-haine-avec-louis-ferdinand-celine
    Trêve de bêtises, au boulot!…

  2. Je trouve ça étonnant (mais intéressant) venant de quelqu’un qui préconisait d’attendre quelques jours avant de faire cette maj (t’as tenu combien de temps finalement ?) et qui ne peut s’empêcher d’avoir le dernier iPhone à chaque sortie… Monde de merde peut-être mais on (tu vois je m’y inclus aussi) contribue en consommant sans se réfréner.
    Et puis le flat design c’est quelque chose que je trouve cohérent avec la logique Apple. Rendre un produit complexe technologiquement simple d’utilisation et accessible.

    • Bah, moi c’est un peu mon métier de tester…

      Et puis je peux facilement revenir en arrière (j’ai fait un clone du précédent système)… Mais je tiens à tester et utiliser les nouvelles fonctions.

      Je ne critique pas « tout » Yosemite… Mais certains aspects esthétiques…

      • Demain, on cause de l’icône des … plug-in, gonflé ou « flat » ;o)
        Encore une déconstruction obèse en plastique mou dans le fondement de la civilisation occidentale.

        Mouarf!

  3. non mais c’est vraiment n’importe quoi cet article!
    Tout y passe sans aucune vision…
    Avez-vous réfléchis une fois au sens et aux implications de « minimalisme »?
    Je vous suggère de switcher sur Linux (Debian!), vous pourrez bidouiller comme un dur à souhait!
    :)

    • Le minimalisme, ça me plait ! J’ai vraiment rien contre… et j’ai même commencé par expliquer que j’appréciais l’effort de simplification et de minimalisme que Apple a fait sur une bonne partie de Yosemite (que je ne déteste pas en entier)

      …sauf que Apple confond parfois minimalisme et infantilisme ! Par exemple : ne me dit pas que cette icone « mollassonne » du Finder est minimaliste !

      Elle ne l’est pas ; c’est même exactement l’inverse…

  4. Hé bé ! C’est la crise ce matin. Ceci est exactement ce que l’on appelle un billet d’humeur. Blague à part, il faudrait y aller plus mollo sur la lecture de Zemmour (que par ailleurs j’aime bien).

  5. Je regarde autour de l’article et que vois-je ? Un design plat…
    Je ne dis pas que Yosemite est une merveille mais peut être a-t-il le mérite de rendre l’ordinateur juste comme un moyen simple de faire les choses. Pour M. et Mme Tout-Le-Monde, l’ordinateur ne doit pas être une corvée donc la simplification doit se faire, ne serait-ce que par démarche commerciale (ils ont comme objectif tout de même de vendre).
    Ensuite, Yosemite est juste à mes yeux une refonte graphique de ce que l’on connaissait déjà, une personne qui connait un iDevice ne se perdra pas et trouvera facilement ces marques, il ajoute la fonction iCloud Drive, Continuity… et il n’empêche en rien ce que l’on pouvait faire avec Mavericks, Mountain Lion ou Lion.

    Donc ok, ça paraît infantilisant mais doit-on s’arrêter à une couche graphique ? Ou doit-on s’intéresser à ce que propose réellement comme nouveauté ce nouvel OS ?

    • Tu remarquera que j’ai installé ce nouveau système…

      J’ai bien le droit de détester ces icones faites pour les bisounours…

      A part ça Yosemite semble sans problèmes (c’est déjà ça), mais je suis étonné du peu d’innovations.

      Et il ne faut pas confondre flat design… et design sobre (ce que j’essaye de faire sur ce site).

  6. Hihihi Jeff beau craquage !

    Et que je te comprends.

    Comme je le disais hier, ça va être dur de supporter cette bouse tt les jours. En plus ce bleu me pète les yeux et modifie ma perception des couleurs quand je fais de la retouche.

    Le mac rentre donc définitivement avec cette maj dans le monde de la grande conso et sort du monde pro.
    C’est la tendance, mais pas forcement lié à la mondialisation, car sinon on aurait encore tous des Compaq ou des Bull :D hihihi
    C’est juste une manière d’élargir le nombre de client potentiel (dividende inside).
    Porsche (mon autre maladie) fait depuis quelque temps la même chose, et les est marrant de comparer les similitudes entre les 2 marques.

    Je voulais aussi te préciser que c’est Johnny Yve et pas Yves comme le suggère le sublime correcteur orthographique de Yosemite :) (crétin)

  7. Merci photoetmac, pour ce texte qui dit tout haut, ce qu’une majorité de personnes sensées pensent tout bas !

    Article jubilatoire, que j’ai partagé avec tous mes amis !

    Ceux qui n’aiment pas qu’on dise certaines véritées, ne sont pas obligé d’être d’accord… et ils peuvent rester mes amis quand même… Mais en général leur intolérance (suspect alors que ce sont eux les gens cool), fait qu’ils ne le souhaitent pas.

    Bref, il ne fait pas bon sortir du « mainstream », le sage montre la lune, les idiots regardent et accusent le doigt !

    Bravo et courage, je ne doute pas que certains t’en veulent un peu…

     

  8. Bonjour,

    J’ai lu votre billet avec attention, mais je perçois quelques problèmes de cohérence…
    Il me semble que l’objectif d’Apple, et par conséquent des Macintosh , a toujours été de proposer un environnement « user-friendly » pour une appréhension des logiciels plus intuitive.
    D’ailleurs ce que vous appelez « flat-design », c’est plutôt de l’esthétique commune à tous les systèmes d’exploitation depuis windows 98….Les icons carré c’est moche, c’est aussi simple que ça…Et quand on propose un ordinateur et un OS aussi cher qu’Apple, la moindre des choses est de fournir au minimum quelque chose qui ne soit pas repoussante. Même les distributions linux gratuites proposent d’office des icons et une interface arrondie, « souple », comme Apple le propose. Vous me direz que Windows8 fait le contraire ? Oui mais c’est le seul moderne, et d’ailleurs c’est encore du carré « punchy » avec des couleurs « flashy », loin des vieux icons windows 95…
    Et encore là on retrouve la doctrine Apple : Du beau, du classe, du user-friendly.

    Chercher ce que vous appelez de la « bidouille masculine » sur un produit Apple, c’est comme vouloir faire des courses hippiques avec un percheron, pas vraiment le but et la finalité de l’outil/animal…

    Je crois percevoir en vous le mâle alpha qui se plairait sous ArchLinux, de la vraie bidouille masculine en l’occurence :)

    (D’ailleurs il faudra bidouiller le serveur pour qu’il lag moins…c’est insupportable…)

    • Les erreurs 500 sur le serveur, c’est (d’après l’hébergeur), à cause d’une affluence exceptionnelle sur le site, qui dépasse la bande passante avouée au serveur (mutualisé)…

      Il faudrait passer en serveur dédié… j’y réfléchi.

  9. Hello JF, t’as peut-être un peu le cafard là ;-)
    Allez tout n’est pas si noir…
    Voilà du flat design d’artiste : « composition avec deux lignes » de Pietr Mondrian.
    C’est du flat design avant l’heure et la preuve que tout ce qui est flat n’est pas forcément plat ;-)

     

    • Je connais bien ce peintre. A 18 ans d’ailleurs, j’ai fait le tour de la Hollande en vélo, pour voir ses oeuvres de jeunesse à la Haye notamment ;-)

      Mais justement si l’on aime Mondrian, on doit détester cette icône de Finder, qui est à l’opposé de Mondrian : elle est molle et figurative… Lui était géométrique et abstrait.

      Bref, je vois pas bien le rapport…

  10. Je ne partage pas tout mais je te reconnais une vraie et belle qualité : tu donnes TON avis et il est vraiment argumenté. Cela génère donc la discussion voire la polémique. c’est très rare sur Internet.
    Merci.

    • Merci Arnaud ! Oui, tout le monde ne partage pas le même avis… Heureusement !

      Et c’est une chance de pouvoir échanger, se confronter et affirmer ses désaccords…

      Tout ça dans le respect du point de vue de l’autre…

    • En fait, je déteste ce bleu… Et on se demande ce qu’il fait là sur les dossiers !

      Parceque précisément j’aime un bleu assez voisin moins cyan (que j’ai utilisé sur ce blog pour les liens).

      Pire je découvre qu’on ne peut plus changer les icônes des Alias… qui restent en bleu !

      • Si on peut.
        Il faut d’abord changer l’icône de l’original, puis en faire un alias.
        Ensuite si on veut l’original avec l’icône de base il suffit de l’enlever (cmd-X), le nouvel icône restera sur l’alias…

        (Bravo Apple, encore une fois vous vous êtes rapprochés de Windoz pour ce qui est de la simplicité……}

  11. Bonsoir,

    J’ai dû passer à côté de quelque chose…
    Si j’ai bien compris (je dis bien « si ») vous reprochez, entre autre, à Apple de vouloir cacher une certaine complexité d’utilisation pour nous plonger dans un monde de Bisounours et nous éviter de réfléchir à la façon dont fonctionne un ordinateur. Enfin moi c’est ce que j’ai compris d’une partie de votre billet d’humeur.

    Si c’est le cas alors là je ne comprends pas comment vous pouvez tresser des lauriers à l’iPhone il y a moins d’un mois et sortir le bazooka en découvrant le logo du Finder des Mac.

    Je m’explique…

    Je suis développeur informatique et j’adore le Mac : bien conçu, pas pollué de tout ces logiciels à la noix vendus avec les PC, et un noyau Linux qui nous permet d’installer facilement certains logiciels/framework… un peu pointus, et de pousser un peu plus loin dans Linux si on a envie.
    Par contre je ne supporte pas l’iPad et l’iPhone qui, à l’opposé, veulent par exemple nous cacher toute la problématique du système de fichier et nous empêcher justement de « prendre la main » sur l’appareil. Un exemple ? Vous voulez supprimer des photos, des images… et bien essayez de le faire directement pour voir. Vous voulez ranger vos documents avec votre propre arborescence de répertoires ? Bonne chance.

    Pour faire court : il y a moins d’un mois vous écrivez un article pour nous dire combien vous aimez votre iPhone (suivi d’autres articles pro-iPhone), un téléphone vendu minimum 600€, un vrai attrape-couillons excusez-moi l’expression et encore je suis poli, avec du flat design et une philosophie « ne vous occupez pas de savoir comment tout est stocké, laissez laissez ».
    Bref, une philosophie qui est à l’origine de votre coup de gueule si je ne me trompe, mais qui aurait dû être déclenché il y a bien longtemps à l’utilisation de votre iPhone, parfait représentant de la tendance « surtout n’essayez pas de comprendre ».

    Mais comme je l’ai dit, j’ai dû mal comprendre. Ou alors vous avez été victime du phénomène dit de « la goutte d’eau qui fait déborder le vase ». Vase rempli par iOS, et M. Finder dans le rôle de la goutte fatale.

    Amicalement

    • Je pense que nos sommes en fait d’accord… J’adore l’objet iPhone 6… Il est trop cher, oui… C’est un piège à gogo, oui… Mais j’en ai besoin et c’est le moins pire des smartphones. Par ailleurs c’est un très bel objet dont le design ne soufre pas les mêmes critiques que les interfaces d’Apple.

      Par contre je déteste les icônes d’iOS, je déteste le fait que iOS soit aussi fermé / vérrouillé sans système de fichiers visible… Et Apple fait tout pour vous y enfermer. C’est ce que je dénonce, vous m’avez bien compris…

      Imaginez tout ce qu’on pourrait en faire autrement ! Nous sommes bien d’accord donc.

      Concernant le Mac, vous ne voyez pas la tendance ? Il pourrait prendre la même direction… D’autant qu’Apple va bientôt le faire tourner sur processeurs ARM pour l’isoler progressivement un peu plus.

      Je suis très inquiet de voir OSX se rapprocher un peu plus à l’avenir de iOS… Cela commence par cette esthétique (en partie) désastreuse, on peut être inquiet pour la suite.

      • On est bien d’accord.

        Par contre non je n’avais pas perçu cette tendance côté Mac. Et je prie pour que vos craintes ne soient pas confirmées car sinon… sinon… ben je sais pas… pfff… on verra le moment venu.

  12. demain ? Ben demain se sera du Hackintosh … on aura pas le choix…

    Autre sujet d’inquiétude, c’est ce que deviendra LR6… abonnement de merde ou à la papa …? si c’est pour faire du LR CC, alors là, ça sent le sapin, et grave.. et dans ce cas, la gueule des icones bleus, ou rose, on s’en tapera pour le coup JF !

  13. Hello,

    Je ne m’exprime pas souvent, (surtout par écrit) bien que je soit très bon public de cette page.
    Mais là j’ai quand même envi de donner mon avis.

    Pour ma part, je trouve pour ma par cet article totalement subjectif… Pour être honnête je déteste le « flat design ». Le passage a iOS 7 m’a aussi consterné…
    Mais dans le fond est-ce si important?

    Ma machine et appareils iOS sont des outils du quotidien, dans 10 jours je ne remarquerais même plus que le système a changé.

    Dépenser autant d’énergie pour ça… (et ça va loin ^^) Je ne comprend pas. Prenez-vous un thème à votre gout et basta !

    J’ai toujours apprécié le franc parlé que l’on retrouve ici dans vos article… Mais ces dernières années, je me demande de plus en plus si l’on ne pourrais pas renommer le site « Photo et Mac… ou pas »

    La critique est une excellente chose, Mais la prochaine fois j’aimerais qu’elle m’aporte quelque chose, car la je trouve que c’est gratuit :-)

    • « Mais ces dernières années, je me demande de plus en plus si l’on ne pourrais pas renommer le site « Photo et Mac… ou pas »»

      Il a été renommé « Photo et Mac » il y a quelques mois déjà… ;)

  14. Je trouve en tout cas bien d’ouvrir le débat. JF tu sais lancer des reflexions pertinentes en forçant un peu le trait.
    Pour ma part, j’avoue que lorsque j’ai installé Yosemite avant-hier j’ai fait « Whaou ».
    J’aime bien les couleurs, la nouveauté, la cohérence avec iOS, et son Finder. Tout ce que tu déteste. J’aime aussi, mais là on est d’accord, sa nouvelle police.
    Jusque là, c’est les goûts et les couleurs, donc…
    Mais après tu fais un procès d’intention. Ton article est très bien écrit et sur le fond tes interrogations sont légitimes.
    Mais tes conclusions sont à mon avis à nuancer:
    – en quoi un utilisateur de Cloud est un bisounours ? Le cloud, c’est retrouver ses fichiers partout, donc c’est pratique et c’est tout. Je me rappelle du temps où je synchronisais mon Clie Sony par câble et avec mon PC et je ne veux plus y revenir.
    – Oui le flat design renvoi à une simplification et c’est tant mieux. Je préfère me consacrer au contenu qu’à bidouiller le contenant. Marre des systèmes de fichiers.
    – « un utilisateur qui « comprend » l’informatique est un utilisateur libre, donc pas une vache à lait ». L’informatique c’est un outil pour accéder à un savoir, à une culture, à un travail. A chacun d’en faire bon usage.
    – Marre des adresses url. J’ai envie de taper un nom et de voir apparaître des suggestions. A moi de fouiller après. Je suis assez grand pour cela.
    – Non GarageBand et iMovie ne me transforme pas en génie. Je n’arriverai jamais à la qualité de tes photos, même avec le même 6D, 24-70 f4 que toi (on a le même matos ;-). Mais je m’amuse et j’apprend. Les vrais artistes se retrouveront et le public ne sera pas dupe. Oui la création est douloureuse et heureusement. Elle le restera. Mais au nom de quoi doit-on interdire aux « idiots » de s’amuser à essayer de créer. J’ai de l’affection pour le Mozart du dimanche.
    – « cette icône du Finder est « infantilisante » » : oui est alors ? Elle est là pour ne pas faire peur. Elle appelle le béotien, l’enfant, le vieillard (pas forcement sénile) et c’est tant mieux. Marre du snobisme de ceux qui savent. Pourquoi faut-il un ticket d’accès culturel pour accéder à ses documents ?
    – « nivellement vers le bas », « époque décadente » : tout ça pour un Finder ? Je ne pense pas que si on compare notre taux d’alphabétisation, d’accès au savoir, aux débats, aux informations, au nombre de chaines télé accessibles, notre époque soit inférieure au passé d’un point de vue culturel. Bien au contraire. Notre époque est formidable, je n’en ai pas honte.
    – « On assiste un peu plus chaque jour, à la défaite « des pensées » » : quel raccourci JF à partir d’une simplification d’icônes et de présentation de fichiers !
    La démarche d’Apple est cohérente. Depuis toujours, elle a cherché a faire disparaitre ses produits. Ils deviennent de plus en plus minces, et s’effacent derrière le contenu. Maintenant c’est autour de l’OS. Vu ainsi, cette entreprise au delà de son aspect commercial et financier est autre chose.
    Telle Mondrian que tu connais bien, elle cherche à extraire le superflu pour aller à l’essentiel, à la limite de l’abstraction.
    En cela, elle est bien plus qu’une aventure industrielle.
    Elle unifie, simplifie, rapproche.
    En un mot Apple c’est de l’art.

  15. oui le bleu surprend lors du 1er lancement, c’est quoi ces dossiers mickey ? et on s’habitue…enfin presque…

    j’aimepas non plus la transparence, qui même sur des applis en plein écran, change le fond, ce qui me gêne pour travailler.

    L’icône du finder…je ne la voies jamais, car pour passer d’une appli à l’autre, je balaie de 4 doigts sur le trackpad pour passer d’un écran à l’autre, une idée géniale d’apple (enfin de linux je crois), toutes mes applis sont en plein écran, même une fenêtre du finder, et comme je ne la ferme jamais… en fait je ne vais même plus sur le dock que j’ai nettoyé au max, les applis utiles sont déjà ouvertes en plein écran et les autres sont sur le launchpad (pinch 3 doigts).
    En fait avec le trackpad, le mac est vraiment plus facile à vivre.

    • La transparence on peut l’enlever (Preferences > Accessibility > Display > Reduce tansparency [désolé en Français je ne sais pas]). C’est d’ailleurs conseillé sur les machines un peu lente car ça augmente de façon très appréciable la réactivité.

      • Oui, j’ai essayé,

        Mais c’est encore plus laid sans la transparence ;-)

        Ce n’est pas la transparence le problème ! Mais les icônes, les « espaces », les proportions, les rapports d’échelle…

        On dirait que tout a été dessiné par un graphiste débutant !

  16. JF, j’ai trouve ton billet assez interessant, ce n’est pas le type de commentaire que l’on retouve partout ailleurs sur le nouveau petit genie. Je l’ai evoque avec le dernier Mini (et accessoirement iMac) : non seulement les interfaces de Mac sont infantilisantes et favorisent toujours le plus grand nombre a un noyau de professionnels laisses pour compte. Mais en plus Apple prend vraiment ses utilisateurs pour des c… : plus de simples changement memoire ou disque durs possibles, ecosysteme de plus en plus verouilles (activer le TRIM par une bidouille, mecanisme de signature pour tout driver donc potentiellement verrou total au tierces parties…). On paie cher nos ordis, ca c’est sur, mais pour ce qui est de l’efficacite on repassera. Et on n’est toujours pas certain qu’Apple ne va pas bientot planter l’ecosysteme intel et passer sous ARM, avec encore plus de restrictions a l’appui.

    J’ai choisi de voter avec mes pieds : mon dernier Mac etait un hackintosh, que j’ai reconverti sous windows 8.1 : il marche tres bien, merci pour lui. Un peu de temps perdu pour retrouver mes petits (nouveaux reflexes), installer un antivirus, mais microsoft a aussi fait evoluer son OS bien plus qu’on ne le croit. Le moniteur des performances systeme est excellent, bien mieux que ce qu’offre Apple, et cerise sur le gateau un OS achete au Japon peut enfin se configurer pour tout afficher en anglais, presqu’aussi facilement qu’un Mac.

    Bref, Lightroom, Photoshop et consors fonctionnent aussi bien sous Windows et on peut reutiliser sa licence, donc je n’ai absolument aucun remord. Des regrets oui, c’est beau un Mac, mais si s’est pour devoir le changer tous les 2-3 ans, ce n’est pas ce qui nous a fait aimer ce systeme a l’epoque.

  17. Je n’ai eu aucune difficulté à installer Yosemite sur mon HackIntosh, mais le nouveau graphisme me fait trop mal aux yeux. J’ai abandonné au bout de quelques jours et je suis retourné sur Maverick. (Pour les intéressés voir sur mon site legallou.com l’installation pas à pas de mon hackIntosh.)

  18. Merci pour ce coup de gueule, ça fait du bien de lire ce genre de choses.

    Alors comment remettre les icônes en kraft bleu bien plus classe ? (c’est un règlement de compte au sein d’Apple avec une sombre histoire de tuer le skeuomorphisme, ce qui donne ce genre de dossiers horribles. Ok pour virer le faux cuir des contacts mais de là à enlever le pourtour de la calculette !)

    Sinon je vous conseille le finder en femme : https://dribbble.com/shots/1616242-Finder-In-Love c’est peut-être le mieux finalement. Sinon : https://www.iconfinder.com/search/?q=finder%24

    Bon ce sont des détails. Mais c’est aussi ce qu’on aime chez Apple je pense et ce qu’on est en droit de critiquer en tant que clients.

    Il faut vraiment que je passe à Linux. Mais j’ai peur d’être marginalisé.

  19. Cette infantilisation dont tu parles est effectivement un moyen marketing dont les marques abusent depuis longtemps déjà. Car un enfant, et plus particulièrement un bébé, ça ne connaît pas ses limites, donc ça a des envies irrépressibles qu’il doit satisfaire sur le champs. J’emploie le « ça » à dessein.

    Un autre exemple qui me gave en ce moment, c’est la pub pour la voiture électrique chez renault, avec le duo adulte/Enfant. Beurk. Mais oui c’est simple la voiture électrique… Surtout si on en croit un reportage de France 5 diffusé dernièrement sur ce thème. Intéressant: http://bit.ly/1x0tYCW

    À nous de rester des adultes, autonomes et responsables.

  20. Intéressant la discussion… L’impression qu’elle menait est que les gens utilisent leurs ordinateurs pour s’amuser, voir pour tuer le temps, leurs vies leurs semblant probablement très longues…

    Pour moi qui travaille,  Yosemite est une grosse merde. Yosemite utilise tellement de ressources que très vite tout ralenti, voir plante, comme AutoCad par exemple. Même des logiciels développé par Mac ne tournent pas ronds (voir Logic Pro)…

    En faisant bien le calcul, j’ai perdu des logiciels payés, du hardware et des habitudes efficaces et aujourd’hui, je perds du temps à redémarrer, à nettoyer la mémoire et limiter au maximum les applications du finder, ceci avec la haine de devoir passer sur d’autres versions du OS pour pouvoir travailler.

    Je ne sais pas ce que les autres font, mais pour ma part, depuis l’OS 10.6.8, Mac fait fausse route en cherchant à devenir « comme tout le monde »

    Dommage que les utilisateurs sont trop moutons pour faire assez de bruit, Mac ne reviendra pas à son esprit de l’époque de Steve, vive le pc, mac est mort!

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.