web analytics

Nikon n’a plus la cote, pour Goldman Sachs

18
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Goldman Sachs ne croit plus trop en Nikon… et recommanderait l’action à la vente. Bon, ça vaut ce que ça vaut, de toutes façon, une banque n’a jamais fabriqué d’appareils photos. Toutefois, il faut bien reconnaitre qu’à l’exception du récent Nikon D750 (qui est exactement ce que Nikon sait faire de mieux et tout ce que l’on aime), la firme jaune a multiplié depuis 2 ou 3 ans les signaux inquiétants. Tentative d’analyse : 

  • Nikon reste dépendant des capteurs Sony pour fabriquer ses meilleurs produits…
  • Nikon (et Canon) n’ont plus le monopole du haut de gamme et de « l’image de marque ». Sony (RX et A), Fuji (série X) et même Panasonic (GH4, GM1) voient leur côte monter progressivement auprès des photographes passionnés. Et même des professionnels, ces « leaders d’opinion » dont les avis posté à coup de Facebook et de blogs sur internet, s’avèrent parfois plus décisif que n’importe quelle campagne de pub).
  • Nikon est quasi inexistant sur le marché des compacts experts (cela n’a jamais été le point fort de la marque)… Alors que Sony et Panasonic sont forte en progression sur ce secteur et que le marché des reflex stagne.
  • Nikon n’a pas une grande cote sur le marché des hybrides, avec ce Nikon One auquel personne n’a jamais rien compris et qui se vend surtout à l’aide de coûteuses campagnes publicitaires.
  • L’innovation semble quelque peu en panne chez Nikon, même du côté des reflex : le Nikon DF est « un non sens » qui déroute davantage qu’il ne séduit… (dont je ne sais rien du succès commercial, mais il est un fait :  je n’en vois jamais). L’ergonomie (Menus, AF) ne progresse pas, alors que chez les concurrents ça bouge (y compris chez Canon).
  • L’image de marque de Nikon a été écornée par l’affaire des poussières du D600 et pire : par la gestion lamentable de la communication de crise.
  • Nikon semble abandonner la gamme APS-C expert, au seul profit de Canon (pas de successeur au D300s). Etonnant, car c’est encore le coeur de l’équipement des amateurs experts, ceux qui ne sont pas assez riches pour passer au full frame (c’est à dire la majorité des utilisateurs de reflex), mais assez passionnés pour posséder 2 ou 3 objectifs et ne pas vouloir basculer en hybride (en l’état actuel de l’offre hybride, loin d’être mature pour convaincre les plus exigeants).
  • Nikon patine toujours sur le marché de la vidéo professionnelle. Malgrè des progrès récent, Nikon n’a toujours pas réussi à y faire son trou (comme Canon a su le faire avec les EOS C).
  • On a découvert avec le fiasco de Nikon Capture NX, que Nikon ne savait pas fabriquer de bons logiciels gratuits pour offrir avec ses appareils… Pire, la confiance des utilisateurs de U-Point a été trahie. Cela ne concerne certes qu’une petite poignée de photographes experts et pro, mais ils sont des « leaders d’opinion » et leur désespoir est audible auprès d’un public plus large.
  • L’action est en baisse constante depuis 2012…

Toutes les entreprises connaissent des hauts et des bas (à commencer par Apple) et Nikon devrait sortit tôt ou tard de cette série noire… Heureusement l’annonce récente du D750 est un signe encourageant. Et l’on pourrait aussi faire une longue liste, de tout ce qui marche bien chez Nikon…

0000_SCREEN_VIB_ 2014-10-07 a 22.36.16

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

18 commentaires

  1. Je suis un fidèle de Nikon, mais je me pose des questions.
    Tout à fait d’accord avec l’article.
    Et en plus, Canon vient de sortir un 200-400 fabuleux que les pros s’arrachent malgré le prix, et j’en connais qui basculent de Nikon à Canon. Il est très cher, mais il remplace au moins 2 objectifs , et la qualité est bien supérieure au 200-400 de Nikon.

  2. Même si Nikoniste, je suis d’accord avec toi.

    Abandon du APS-C expert, DF (bling bling mas pas de valeur), manque de réactivité dans le problème poussière de la D600 (heureusement j’ai acheté la D610)… Tout cela ne donne pas une bonne image.

    Par contre je ne comprends pas pourquoi le capteurs Sony sont un élément négatif dans ton évaluation; ils sont très bons…
    Tu penses que il devraient aller vers un autre producteur, ou les produire eux-mêmes? À l’époque de l’argentique Nikon ne faisait pas de pellicules…

    • En effet, les capteurs Sony sont excellents et incontournables (Canon est obligé de leur acheter leur capteur 1 pouce pour le GX 7)…

      Tout simplement : lorsque Nikon vend un reflex, une partie de ce qu’ils gagnent part chez Sony…

      Autant d’argent qui ne va pas dans la recherche et le développement chez Nikon… Mais qui part directement chez Sony financer de la R&D…

      Sony qui pourrait un jour les concurrencer sérieusement, sur leur terrain…

      Bref, c’est un problème stratégique. Canon a fait le choix depuis le début de développer ses propres CMOS, c’est plus prudent et au final plus intéressant financièrement (je suppose).

  3. Sans doute mais un nikon fait des photos exceptionnelles sans aucune comparaison avec les autres marques. Un nikonniste affirme. :) et bien plus sexy q,un canon

  4. Bof bof , on attendait le décrochement évidement, Nikon a voulu aller plus loin dans la définition de la photo au détriment de la vidéo et la sensibilité ISO donc il perd du terrain ( les test le prouvent ce n’est pas moi que j’invente ) mais avec l’arrive bientôt de nouvelle génération des capteurs et oui Nikon a de soucis a ce faire ……
    PS. Je suis avec Canon depuis 12 ans et j’ai un peu suivi l’Évolution , dans mon entourage des ,,Nikonistes,, et des photographes bien professionnels ( les grand journaux de mode et fashion )….

  5. A priori Nikon crée les steppers (machine de fabrication des capteurs) ainsi que le design des capteurs et sous loue à Sony leur fabrication.
    Un peu comme Apple qui dessine ses processeurs mais ne les fabrique pas.

    Ce que je comprends de la part d’Apple (ce n’est pas leur métier), j’ai plus de mal à l’expliquer de la part de Nikon.
    Donc je ne suis pas sûr qu’on puisse dire que les capteurs sont de Sony.

    J’ai cette info d’une commerciale Nikon.

    PS. Je suis Nikoniste depuis des lustres, heureux possesseur d’un D810 mais sans arrière pensée sur Canon ou autre.

    • Cette question de stepper est totalement à déconnecter je crois, de la question de la photo (Nikon Imaging)… L’entité qui les fabrique (Nikon Precision il me semble) n’a rien à voir avec la partie photo.

      Par ailleurs les choses bougent très vite dans ce domaine et il y a plusieurs fabricants de steppers… Reste à vérifier si c’est vraiment / toujours Nikon qui fabrique les steppes utilisés par Sony ? Cela reste à prouver…

      Cherchez sur Google : Sony uses ASML steppers ?

      Enfin, la question du design des capteurs (Sony et / ou Nikon…) n’a rien à voir avec la question des machines de PHOTOLITHOGRAPHIE (les steppes) qui servent à fabriquer des micro processeurs…

  6. Je shoot Nikon et.. je ne me pose aucunes questions.

    Car je sais que les choses sont cycliques, qu’il y a des haut et des bas pour chaque major.. Qu’on prédisais quasi la mort de Sony il y a pas si longtemps.. Que Canon dormait sur ses lauriers et risquait également la combustion spontanée, enfin bref.. Calme down!

    On dirait de plus en plus que ce marché et un marché de geek qui exploite à fond l’émotionnel ! Que chaque soubresaut d’innovation de l’un représente la fin du monde des autres..

    Bref, en l’occurence mes boitiers et objectifs Nikon ne se sont pas soudainement transformés en grosse merde parce que Goldman et Satanaist & Co ont donné un avis à deux francs.

    LEs marketeux doivent bien se marrer..

    • Oui, c’est un peu vrai… Enfin… oui et non !

      Car au 21em siècle, les choses vont beaucoup, beaucoup plus vite qu’avant ! Rien n’est comparable avec ce qui se passait entre 1970 et 1990…

      Car le rythme d’évolution (de révolution) au niveau industriel est totalement différent et atypique. Non seulement on a vu Kodak s’effondrer en moins de 10 ans, mais aussi des géant émerger, comme Google et Apple… et d’autre arrêter certaines activités (IBM revendre ses ordinateurs par exemple)

      Il ne s’agit donc plus vraiment de cycles avec des hauts et des bas, n’est-ce pas ! Mais souvent de disparitions pure et simple (Minolta, Nokia), ou de remplacements des leader par d’autres qui émergent (Sony dans la photo)…

      Donc, tout est possible ! C’est pour ça qu’il est impossible de savoir ce qu’il pourrait arriver… En tous cas : je crois que les cycles, c’est fini : l’histoire industrielle ne sera plus cyclique.

  7. Canon a toujours mauvaise presse concernant le SAV, et il y a quelques années, ils se sont bien emmêlés les pinceaux avce je ne sais plus quel EOS 1, style D610 (Nikon aurait mieux fait de ne pas s’en inspirer). Canon avait même retiré ses pubs de Chasseur d’Images, les affreux qui dénonçaient ces mauvaises pratiques du SAV et non-service après vente. Canon est encore là…n’enterrons pas Nikon tout de suite.

  8. Je pense qu’il y a du bon et du mauvais dans chaque marque ;)

    Je suis chez Nikon depuis 15 ans, avant Pratika Mais j’ai occasionnellement pendant mes cours photo, le plaisirs d’utiliser les Canon de mes participants. Je trouve la marque canon plus pratique à utiliser niveau menu. Je pense que chaque appareil a son utilité! Pour moi, ce d750 n’est pas le successeur du d700, que j’ai. Mais le d800 trop de pixel et un peu lent, et le d4s, il coute cher. Un bon compromis pour moi au vu de mon utilité : photographie de mariage. ;)

    A+,

  9. Le nouveau Nikon D750 a un problème de flare, la construction pour plus de 2000 euros est très plastoc et fait cheap… Un appareil pour le studio à la rigueur. Pour la photo en extérieur, je trouve qu’il ne fait pas très robuste.

    • Non, franchement, pas d’inquiétude !

      Je suis en Canon, mais j’ai 100% confiance en la résistance de ce boîtier face dans des conditions normales… J’ai utilisé des boîtiers beaucoup plus « cheap » que celui-ci, dans des conditions très difficiles, jamais sans le moindre problème.

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.