web analytics

La véritable part de marché des hybride dévoilée ?

3
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Très intéressant article chez Focus Numérique, qui décrypte les résultats financiers de  de : CanonCasioFujifilmNikonOlympusPanasonicPentax-Ricoh et Sony. A lire ce graphique qui compare les résultats respectifs des principaux constructeurs, je suppose qu’on peut se faire une idée (vague) de la place réelle qu’occupe le marché des hybrides, au sein du marché de la photo ?

0000_SCREEN_VIB_ 2014-08-13 à 23.54.05

Source : Focus Numérique.

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

3 commentaires

  1. Il aurait été intéressant d’en savoir plus sur les modèles vendus (j’ai pas lu tous les rapports d’activité, désolé)

    Je pense en effet qu’il se vend plus de reflex que d’hybride, MAIS:
    il faut distinguer les entrées de gamme, du milieu et du haut de gamme.

    1: De mes vacances, je vois énormément de Reflex Entrée de gamme (toujours avec optique du kit, souvent le 18-55 car kit le moins cher) réglé en tout auto et sans parsoleil ni lenscap quand l’appareil est posé sur la table au bar…
    Pour moi, ces appareils destinés aux débutants se vendent mieux que les hybrides car prix attractifs + les gens les considèrent comme de vrais appareils (dans le sens où ils voient les pros avec des DSLR). Ils n’y connaissent rien, mais comme les pros ont des appareils de marques Nikon et Canon, ils achètent ce qui y ressemble.
    Certes, Panasonic et Olympus font de bons hybrides, mais l’image « pro » du DSLR rassure l’acheteur, ainsi que les noms Nikon et Canon qui sont des marques très fortes sur leur marchés (un peu comme Coca/Pepsi pour les sodas)

    2: Milieu de Gamme: Je serais curieux de voir un match Canon 70D/Nikon D7100 contre des Fuji XE / XT.
    Je pense que les ventes y sont bien plus équilibrées. Souvent, les gens qui mettent 1200 / 1500 € dans un appareil + optique (sans compter optiques secondaires) s’y connaissent. Ils ont souvent eu un DSLR auparavant, savent s’en servir, et en connaissent les avantages et inconvénients.
    Pour moi, ils sont les plus susceptibles de passer aux Hybrides, pour des questions de poids et d’encombrement.
    Soit ils restent en DSLR car ils ont les optiques et/ou préfèrent la visée optique et l’ergonomie du DSLR, soit ils passent à l’hybride pour des question de poids/encombrement, d’autant que les parcs optiques sont désormais sérieux !
    (ps: je dis milieu de gamme pas pour la qualité de l’appareil ni le prix, mais pour distinguer du « grand public » et du « professionnel »)

    3: Haut de Gamme / Pros: là, le facteur poids/encombrement joue moins (notamment pour les pros). Canon et Nikon ont du super matos, et un parc optique inégalable à court terme. Les possesseurs ont déjà des optiques, changer de systême leur reviendrait trop cher (renouvellement, etc). Et se déplacer avec un matériel plus lourd que la moyenne ne les dérange pas.

    Donc oui, les reflexs restent à mon avis dominants, mais ça dépend du public et du segment, et la tendance n’est pas figée pour autant.

    • Tout ça pour dire que pour moi, la part de marché dominante des DSLR tient au fait que beaucoup de gens s’équipent pour la 1ere fois d’un appareil autre que compact ou bridge, et qu’il s’agit de DSLR d’entrée de gamme.
      (je ne juge pas de la qualité de ces appareils, qu’on soiit bien d’accord ! Je dis simplement que j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de monde équipés de DSLR entrée de gamme, alors que l’an dernier ces mêmes gens avaient souvent des compacts)

      Une fois que tout le monde sera équipé, et qu’on sera sur un marché de « renouvellement » et non de premier équipement, il sera vraiment pertinent de voir la l’évolution des parts de marché.

  2. Quels sont les appareils / divisions prises en compte?
    sony fait non seulement des hybrides, mais aussi pas mal de compact et des capteurs.. Le voir depasser Nikon fait mal :(
    Belle perf de Fuji! Leurs produits sont tres bons, et leur mise a jours regulieres (le X100 en a recu une cette annee!) payent, c’est bon signe

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.