web analytics

Le nouveau Sony a5100 enfonce le clou

3
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Annonce en plein mois d’août du Sony a5100. Il remplace déjà (après seulement 7 mois) son prédécesseur : le Sony a5000 (annoncé en janvier dernier)… Que nous avions essayé (relire Sony Alpha 5000, moche, efficace et pas cher).

0000_SCREEN_VIB_ 2014-08-18 à 13.17.12

Ce Sony a5100 reprend une partie des caractéristiques de son prédécesseur : 16-50 mm en kit (avec zoom électrique, on aime ou l’on aime pas), petite taille, absence de viseur malheureusement… Mais gagne certains éléments du Sony a6000, notamment son AF (que nous avions essayé ici et qui nous avait séduit. Relire J’ai essayé le Sony Alpha 6000 : une petite bombe).

0000_SCREEN_VIB_ 2014-08-18 à 15.39.20

L’objectif fourni en kit est le Sony E 16-50mm f/3.5-5.6 OSS PZ (SEL-1650)… et il ne fait généralement pas l’unanimité :  » The Sony E 16-50mm f/3.5-5.6 OSS broke a couple of records but unfortunately not in the positive sense. Its uncorrected distortion and vignetting figures are nothing short of insane. « 

On remarque le passage au capteur de 24 Mpix (toujours en APS-C). Etait-ce vraiment nécessaire, n’est-ce pas trop ambitieux ? Le premier problème sera la montée en ISO pas obligatoirement qualitative (face à cela, à vous de peut rester raisonnable…

Le second plus problématique, sera la qualité des objectifs en monture E (et la relative pauvreté de l’offre)… Par exemple, le zoom que j’avais essayé avec l’Alpha 6000 était relativement satisfaisant, mais un autre exemplaire du même modèle essayé sur l’Alpha 5000, m’avait semblé beaucoup moins piqué. C’est un vrai problème. Et pour obtenir de bon résultats il faudra soit avoir de la chance, soit investir au delà du prix du kit de base. Résumé des caractéristiques les plus marquantes :

  • Prix en kit : 549 €
  • Capteur : APS-C 24 Mpix CMOS
  • Objectifs : monture E
  • Écran : tactile, pivotant vers le haut (façon selfie), 3 pouces résolution 921.000 pixels
  • Pas de viseur : si vous êtes comme moi, préférez le a6000…
  • Plage de sensibilité : 100 à 25 600 ISO
  • Vitesse d’obruration : de 30 s à 1/4.000 s
  • Prises de vues en rafale : 6 fps
  • Autofocus : par détection de contraste et par détection de phase
  • Collimateurs AF : 179 points (en mode détection de phase) et 25 (en détection de contraste)
  • Flash intégré : Nombre Guide 4
  • Ports : mini HDMI, USB
  • WiFi : transfère des photo et compatible applications PlayMemories
  • Vidéo : 1080p (60 ou 24 im/s, format AVCHD)
  • Microphone : stéréo
  • Nombre de déclenchement théorique (CIPA) : 400 (un Lumix GM1 est sensé tenir 230)
  • Taille : 110 mm x 63 mm x 36 mm… (un Lunix GM1 mesure 99 x 55 x 30 mm)
  • Poids sans objectif avec batteries : 283 gr… (un Lumix GM1 pèse 204 gr)

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

3 commentaires

  1. Article très intéressant, je trouve tout de même que Sony fait beaucoup d’efforts et a tendance à faire monter en gamme chaque boitier avec les évolutions des précédents (ce qu’on du mal à faire les deux grands leaders).

    Le plus marquant reste l’intégration de formats et codecs vidéo très poussé. Le véritable plus sur ce boitier est l’ajout du très bon codec XAVC-S, bien supérieur à AVCHD. Sur un boitier à ce prix, c’est tout simplement beau. Sans parler du 1080p60 toujours absent chez Canon par exemple (hormis 1DC).

    Après, il est vrai que le parc optique est encore très léger (surtout en full frame).

    Merci

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.