web analytics

Téléobjectifs, mégapixels et documents secrets !

12
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Oui, les mégapixels, ça peut aider (pas forcément à faire de plus belles photos), mais surtout à réaliser des « documents ». Il faut croire que les responsables politiques ne comprennent toujours pas, que non seulement les téléobjectifs existent (depuis longtemps), mais qu’en plus ( ! ) la résolution des photos à diablement augmenté (lire Le Monde : Les documents brandis par Taubira contredisent sa défense) !

0000_SCREEN_VIB_ 2014-03-12 à 21.46.44

A lire chez Slate :  » La ministre a-t-elle, comme d’autres avant elle, oublié que les photographes face à elle pouvaient zoomer sur les documents? Etait-ce un coup de bluff, une erreur, une méprise ?  « 

Cela rappel quelques autres clichés : les graphitis de Hillary Clinton durant une réunion à l’ONU. La petite note de Bush à Condoleeza Rice. Le jeux de poker sur smartphone de John McCain. Ou cette histoire récente en rapport avec l’Ukraine. Ou ceci, a (Telephoto) Analysis of the Prime Minister’s UN Speech Edits.

0000_SCREEN_VIB_ 2014-03-12 à 21.17.08

Mais la plus célèbre est cette autre image de documents secrets (de Henry Kissingers) posés sur sa table, lors d’une autre assemblée en public capturée en 1975, par le télé puissant (un Canon FL 300mm) du freelance Franco Rossi… Paris Match en aurait acheté les droits mais ne l’a jamais publié. Il était question de relations diplomatiques entre la France et le Nord Vietnam. Raison d’état ?

0000_SCREEN_VIB_ 2014-03-12 à 21.54.34

Wikipedia : «  At the Helsinki Accords in July 1975, held at Finlandia Hall, freelance photographer Franco Rossi was hired to cover the event. Twenty minutes into the speech, Henry Kissinger, the United States Secretary of State at the time, opened his briefcase and took out three folders. Rossi was above him. By the time Kissinger reached a confidential section titled « TOP SECRET SENSITIVE EXCLUSIVELY EYES ONLY CONTAINS CODEWORD »,[6] Rossi was shooting on his Canon F-1 with its Canon FL-F 300mm f/2.8 S.S.C. Fluorite equipped with an FD Extender 2X mounted on a tripod. « 

0000_SCREEN_VIB_ 2014-03-12 à 21.55.54

Caption: « U.S. Secretary of State Henry Kissinger reads top-secret documents at the European Summit in July 1975. Even the typed words can be clearly discerned. The photo was taken with a Canon 300mm f/2.8 Fluorite lens from the second-floor balcony of the press corps section. Photo by Franco Rossi with Canon F-1 camera, FL-F 300mm f/2.8 S.S.C. Fluorite lens and Extender 2x at 1/30 sec. and f/5.6. Captured on Kodak Tri-X film pushed to ISO 1200″

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

12 commentaires

  1. Cette photo de Rossi est une de mes préférées du XXième siècle…
    Ha, le 300 mm F:2,8 Fluorite ! il m’a fait rêver étant gamin celui-là…
    Quant à Taubira… vaut mieux que je m’auto-censure je crois…

  2. Oui, le coup de Taubira m’a également fait penser à cette fameuse photo de Kissinger, je me souviens avoir lu le texte il y a de nombreuses années, et me rappelle vaguement, effectivement, de choses liées à la diplomatie et à la France en ce qui concerne le Vietnam du Nord.
    Quand j’ai vu notre ministre de la Justice agiter ses papiers, au delà de la magnifique démonstration mensongère, j’étais sidéré par cette imprudence qui frise l’amateurisme pur et simple. Mais il est vrai, qu’à sa décharge, les médias ont nettement plus de moyens de collecte d’informations qu’à l’époque de Kissinger.

  3. 84% de Oui… sur le site du Figaro ! Mais quelle belle référence !
    Grâce aux écoutes du père buisson, on sait maintenant que sous Sarko 1er, c’était le gouvernement qui écrivait les manchettes… :)
    Soyons sérieux 5 minutes et arrêtons de faire semblant de regarder le doigt quand la pleine lune brille juste derrière.
    La droite accumule les casseroles depuis le début de l’année, et on reproche à Taubira d’avoir menti aux journalistes ? Quelle blague ! c’est la paille et la poutre, les gars… Voir Copé prendre son ton le plus sérieusement dramatique (petits yeux scrutateurs, front plissé et diction laborieuse) pour parler « d’affaire d’État », mais je suis mort de rire ! …
    Pour ma part, je pense que Taubira savait exactement ce qu’elle faisait en brandissant ces documents qui confirment (si on en doutait encore) qu’il y a bien des soupçons de trafic d’influence qui pèsent sur Sarkozy et son avocat … Grillée pour grillée, elle a répondu à la droite en faisant fuiter « à l’insu de son plein gré » des documents qui enfonce encore un peu plus leur « homme providentiel »… Je l’entends d’ici : « ha mais je ne savais que l’on pouvait zoomer autant sur des photos… Vous savez, les femmes et la technologie, ça fait 2″… :)
    Après, que les écoutes aient été diligentées ou pas par le pouvoir en place, si ce sont des manœuvres politiciennes liées aux municipales ou à la présidentielle, je m’en contrefous totalement : ce qui compte, c’est que la lumière soit faite sur les multiples affaires dans lesquelles NS est impliqué (je ne vous ressort pas la liste, on la trouve partout sur le Web, ces jours-ci… Enfin presque : pas sur le site du Figaro… curieux…).

  4. Faudrait savoir : soit mon avis est objectif, soit il est orienté (et donc, subjectif).
    Tout vos copains de droite souffrent des mêmes troubles de la compréhension ?
    Ca pourrait expliquer certains trucs…

  5. disons, que entre la droite qui traine quelques casseroles… et la gauche totalement incompétente qui détruit l’économie et n’a pour seul programme que détruire l’existant (sans rien parvenir à construire de nouveau)…
    et bien je choisi la droite, par défaut disons. Car l’équipe actuellement au pouvoir est calamiteuse d’amateurisme et nous entraine vers le fond.
    De toutes façons, les casseroles, c’est normal en politique n’est-ce pas ! Il y en a eu à droite et pas moins à gauche (Cahusac, Mitterrand et ses nombreuses affaires troubles, Strauss Kahn, j’en passe…) et il y en aura encore.
    Cette façons de faire de la politique en tentant de détruire le camps d’en face à coup d’affaires (qui il y a 20 ans ne seraient jamais sorties), entraine la politique (et le pays) vers le fond…
    Ce faisant, la stratégie de la gauche est assez claire : favoriser le FN en espérant se retrouver face à Le Pen au second tour. Et l’emporter !
    Stratégie très dangereuse et inquiétante pour l’avenir…

  6. Oui, j’ai écrit « objectif » à la place de « subjectif ». Mais votre dédain et votre sectarisme vous décrédibilisent. Le monde politique n’est pas manichéen comme les politiques aimeraient nous le montrer.

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.