web analytics

Etrange : un cas de « cinemagraphie » à Hong Kong

10
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Je suis tombé sur cette étrange application (13,99 € sur l’App Store) : Cinemagraphe Pro, qui permet de créer des photos animées (démo).

Des images fixes, intégrant une zone animée ? Un peu étrange, je n’y crois pas beaucoup (comme pour le Litro)… Mais, restons frais ( ! ) et curieux de tout ce qui est nouveau ! Démonstration à Hong Kong… Cela pourrait être plus intéressant, avec de meilleures photos que ça.

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

10 commentaires

  1. Je travaille dans la post-production ( VFX, cinema et cie ).
    Et il n’y a rien de tres impressionant a ca.
    On pourrais faire ca avec un simple logiciel de montage.
    Juste qu’ils en ont fais un logiciel a usage uniquement pour cette fonction, ils ont mis un joli papier cadeau autour et il l’ont vendu…!!
    Maintenant ils vont creer une mode autour de ca pour ecouler leur sous logiciel.
    Au moins ce n’est pas chere…!!

  2. Pas mal mais le tarif est un tarif de lancement à -92%. Allez voir le site internet de la marque.
    Après ils ne veulent vraiment pas faire de l’argent car l’application est uniquement Apple.

  3. Ça me rappelle mes débuts dans avec Image Ready : on appelait ça des gif animés. Depuis le logiciel a été intégré à Photoshop (cf. fenêtre « Animation »). C’était en 2000 et on cherchait à alléger au maximum les images.
    Aujourd’hui on peut se permettre de flirter avec le méga sans problème et l’intérêt de ce logiciel dédié provient des possibilités de masquages plus automatisés si j’ai bien compris. Y a-t-il d’autres fonctions intéressantes ? As votre avis, le pied est obligatoire ou ce logiciel peut caler les images décentrées entre-elles ?
    En tout cas ça donne de la profondeur au reportage et pour dépasser l’effet de mode il faudra s’appliquer à l’adapter au sujet comme montré ici.
    Merci pour le partage, ça me donne envie de m’y remettre !

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.