web analytics

Marché de la Photo : pas de rebond sur le 4e trimestre 2013

22
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Merci à JF (l’autre), de nous avoir envoyé ce lien vers l’analyse des résultats de l’étude GfK TEMAX sur les biens d’équipement de la maison, qui ne révèlent aucune embellie au 4em trimestre 2013, pour le marché de la photo.

 » Les volumes ainsi que la valeur sont en recul de 23% par rapport à la même période en 2012. Seul le prix moyen parvient à se stabiliser. Les ventes de compacts numériques ont chutés de 27%. Il en est de même pour la valeur dont la dégradation fut toutefois freinée par un prix moyen contenu grâce à l’émergence et au succès des compacts experts, ceci malgré un contexte très saisonniers et promotionnel.  » ( … ) 

 » Déception du côté de l’interchangeable avec un repli des ventes de 12% pour les hybrides sur ce 4e trimestre, alors que ce segment affiche une croissance de 3% sur l’ensemble de l’année. Les nouveautés exposées au salon de la photo en novembre dernier n’ont pu permettre un sursaut des ventes.

Le réflex est quant à lui plus épargné puisque les volumes se main-tiennent, dans la lignée de 2013 ; en revanche les diverses opérations d’offres de remboursement et autres promotions de cette fin d’année ont entrainé à la baisse le prix moyen de près de 14%, altérant par conséquent le chiffre d’affaire. « 

J’explique depuis le début à propos des hybrides, que les photographes continuent « vouloir du reflex » et « de meilleurs compacts »… Et ils ont bien raison car « on n’a jamais rien inventé de mieux qu’un reflex pour réussir à coup-sur ses photos » ! Ajoutons, que tout le monde déteste les viseurs électroniques (du moins tout ceux qu’on n’a connu jusqu’à présent). Donc, « Le bridge pour-suit sa décroissance, -16% en volume, – 12% du prix moyen avec un im-pact sur la valeur créée ».

0000_SCREEN_JFV_ 2014-02-24 à 21.30.57

 

Ci-dessus : Panasonic GX7, contre Canon EOS 100D. Le modeste gain de place et de poids, vaut-il que l’on remplace le viseur optique par un viseur électronique ? Franchement, je ne crois pas. A moins que les performances et les viseurs des hybrides, ne continuent de progresser ?

Et j’avais raison sur toute la ligne, en expliquant que (jusqu’à présent), les hybrides étaient trop gros pour concurencer les compact experts… et pas assez performants pour concurrencer les reflex ! Cela se traduit dans les chiffres… Relire ces deux articles visionnaires : Les hybrides s’essoufflent ? Normal : pas convaincants et Chiffres GFK, une déferlante d’hybrides, ou ça, ou ça ?

0000_SCREEN_VIB_ 2014-02-24 à 23.53.28

Above graphic, UK Only; Data source: GfK – Read more at http://www.amateurphotographer.co.uk

Conscéquences de ces mauvaises ventes : l’arrivée d’une nouvelle génération d’hybrides (qui pourraient avoir enfin du succès). Ils confirment mon analyse : enfin des boîtiers qui ressemblent à des reflex (chez Olympus, Sony et Fuji) !

Et enfin des hybrides très compacts, qui valent le coup comme le GM1 (aussi compact que des compacts experts et parfois plus compacts encore)… La crise va obliger les fabricants à faire davantage d’effort dans cette direction, c’est une bonne nouvelle ! Espérons qu’aucun fabricant n’en vienne à jeter l’éponge comme cela a été prédit ici : New York Times « only Canon, Nikon and Sony will survive ».

Heureusement au milieu de cette grisaille économique, signalons au moins une bonne nouvelle, du côté des ventes de la presse (ce n’est pas sans rapport avec la photo). Grâce à l’action de la Présidence de la République, la presse people a gagné 2 millions d’euros suite aux révélations de la liaison entre François Hollande et Julie Gayet en janvier dernier. Ouf ! Une lueur d’espoir pour certains photographes ( ! ) et quelques résultats économiques pour notre pays…

0000_SCREEN_JFV_ 2014-02-24 à 19.02.40

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

22 commentaires

  1. J ai découvert le viseur électronique avec le sony a7r en complément de mon 5d2, pour la compatibilité des optiques. Je suis agréablement surpris évidemment cela ne remplace pas à mon goût un vrai viseur traditionnel . Néanmoins cela évolue. En fait et c’est curieux, c est de ne pouvoir viser quand l appareil est éteint lorsque je règle mon cadre et que je choisi mes angles.
    Je précise, je travaille plutôt en pub doc sur pied donc j ai le temps XD

  2. Oui, sympa en intérieur…
    Reste que pour voyager, dans des endroits ensoleillés (comme la Birmanie), je ne crois pas que ce soit jouable. Vraiment pas jouable !

  3. Pour reprendre ton exemple dans ton article ci dessus, tu faits avec photos à l’appui la comparaison entre le Canon 100D et le Panasonic GX7 pour ce qui est de la compacité;
    Qu’en serait il si l’on devais comparer le Canon 100D ( à objectif équivalent ) avec l’Olympus OMD EM1 en terme de Qualité, Rendu d’image entre ces deux boitier ?! Avantage pour le 100D ou pour l’ OMD EM1 ???
    Je suis toujours dans une recherche de gain de poids pour mon fourre tout, mais ne veux pas trop faire l’impasse sur la qualité d’images !…
    Je précise pour les lecteurs que je suis équipé d’un Canon 5D Mark II et divers Optiques sur terre, et, pour la Plongée depuis déjà 6 ans d’un Canon G9 + Caisson étanche !…
    Merci de vos réponses,
    Amicalement,
    Philgood …

  4. Comme d’hab, ceux qui en parlent le mieux sont ceux qui n’utilisent pas…
    Cependant, en tant qu’utilisateur d’un A7 (et de réflex tradi), j’ai eu l’okz de shooter des voiliers en contre jour par temps de grand soleil: AUCUNE différence par rapport au viseur optique, même éblouissement dans le viseur, ni plus, ni moins.
    En fait, si tu étais utilisateur, tu aurais soulevé un inconvénient qui t’as jusque là totalement échappé: c’est celui de la fatigue occulaire qui, durant des journées de 8 heures de prise de vues, est supérieur à la visée optique. Héhé!
    On peut aussi chicaner d’autres petits inconvénients de l’EVF (parfois petite latence), mais quels progrès!! Pour un poids global moindre très appréciable durant les longues journées de PdV!! Mon sysème réflex est au placard depuis 6 mois…
    Bref, demande un A7 à sony en échange d’une bannière! ;o) :o)

  5. Une chose est de constater des réalités de marché, parfois contrastées suivant les continents. Et aussi très façonnées par les réseaux de distribution. Une autre est de l’expliquer par la qualité intrinsèque des produits concernés. La majorité des reflex vendus aujourd’hui sont des APS-C d’entrée de gamme destinés à un public pas nécessairement averti. Canikon font rentrer dans la famille des consos via des appareils peu coûteux, avec un kit-lens pas terrible. C’est du recrutement: ils comptent qu’une partie se passionne, monte en gamme, achète de coûteux objectifs… Bref, aboutir à des produits valorisés. D’autres ont des logiques différentes. Fuji ou Sony sont en phase d’investissement accéléré dans la technologie, ils ne comptent pas sur un ROI direct. L’enjeu est de séduire directement un public expert, capable de valoriser le produit, et de donner du contenu à la marque. C’est aujourd’hui une niche, peut-être, sauf au Japon. Mais qui sait demain? Pris en main hier un XT-1, et moi qui ne jure que par le VO, j’avoue avoir été renversé par ce VE, et par le formidable compromis que propose ce boîtier, pour autant qu’on s’en tape de la vidéo – c’est mon cas-. Quant aux prophéties… Il y aura de la concentration, c’est sûr. Mais il y a 20 ans, on nous promettait la mort prochaine d’Apple ou la domination totale et définitive de Nokia sur la téléphonie…

  6.  » c’est celui de la fatigue occulaire qui, durant des journées de 8 heures de prise de vues, est supérieur à la visée optique  »
    Ah ben enfin, un utilisateur de viseur électronique qui pense la même chose que moi…
    Ce problème de fatigue oculaire je l’ai mainte fois souligné. Il vient en fait de la différence de luminosité entre l’intérieur du viseur (extrêmement sombre), par rapport à la luminosité ambiante lorsqu’il fait beau !
    Je l’ai bien entendu testé… Durant deux mois de voyage lorsque j’avais utilisé le viseur Olympus EVF-1… et durant 15 jours avec le récent (et meilleur) Olympus O-MD E-M1 !
    Qu’on ne vienne pas me dire que je n’ai pas essayé… J’ai apprécié certains avantages du viseur de ce boîtier (et celui de Fuji sera encore meuiielur sur le X-T1)… mais je ne pourrais l’utiliser en continu 8h par jours sur un voyage de 1 mois !
    ça me semble totalement impossible…
    Mais sur 2 jours de temps en temps, pourquoi pas. D’ailleurs la plupart des amateurs, ne font pas plus de photos que ça… ça peut donc leur convenir.
    Mais lorsque tu fais de la photo à dose professionnel : ne rêvons pas ! Pour l’instant les viseurs électronique, c’est no way !
    Mieux vaut utiliser l’écran (c’est d’ailleurs comme ça que les utilisateurs de A7 et de OM-D E-M1 travaillent le plus souvent… pour ceux que j’ai pu observer

  7. Personnellement, je préfère encore l’image issue du Canon EOS100D (j’en ai un)… Plus propres je trouve. ET la colorimétrie me plait davantage…
    Mais la différence n’est pas énorme.
    Disons que la compatibilité avec tes optiques Canon, penche plutôt pour la solution EOS 100D.
    Mais ça peut se discuter…
    En fait, ce qui me ferait préférer ce dernier, c’est encore et toujours le viseur optique. Même s’il est assez étroit, il est bien plus reposant qu el’EVF de l’Olympus…
    Si on peut hésiter entre les deux, ce seront plutôt les utilisateurs ne possédant ni reflex, ni hybrides qui hésiteront…

  8. J’ai acheté un EOS 100D, 454 €… Et je t’assure, que c’est quasiment le reflex idéal ! Petit, léger et super performant… Très ergonomique aussi (contrairement aux hybrides, qui souffrent encore de gros problèmes de ce côté là)
    Je pourrais faire toutes mes photos avec cet EOS 100D (en me passant de full frame), sans perte de qualité sur ma production…
    Il est bien meilleur que tous les reflex pro que j’utilisais jusqu’à 2008 (y compris le premier EOS 5D )… il offre toutes les fonctions indispensables dont j’ai besoin !
    Avec quelques subtilités qui me semblent depuis indispensables : notamment cette possibilité de mettre des notes (sur 5 étoiles) dès la prise de vue… Ce qui fait gagner un temps énorme pour le classement dans Lightroom !
    Bref, pour 450 € nu (ou 500 en kit), c’est un APN totalement imbattable actuellement !
    Certes Un Fuji XT-1 est intéressant, mais à quel prix ? Face à un kit EOS 100D à 500 €, il n’est guère séduisant, malgré toutes ses qualités…
    Et l’optique en kit de cet EOS 100D est hyper piqué ! Tu ne l’a pas essayé : c’est une tuerie si tu ferme d’un cran. J’ai fait des portraits en studio, à tomber par terre…
    L’EOS 100D répond donc à 95% de mes besoins professionnels… Que rêver de plus ?
    Faut revenir à la réalité (au pouvoir d’achat) et au rapport possibilités / prix qu’offrent les APN ! Pour 500 € t’as quoi en hybride ? Pas grand chose… Et que font-il de plus ou de mieux ?
    Rien… de bonnes photos, comme les reflex. Mais rien de plus ne de mieux qui justifie la différence de prix (la vidéo, on s’en tape). Quaud à la différence de taille, elle n’est pas suffisante je trouve (sauf dans le cas du Panasonic GM1, qui m’a vraiment séduit).
    Le seul qui tienne un peu la route, ce serait le Panasonic GM1 pour 650 € avec un très bon objectif 24-64, mais sans viseur…
    Bref, le marché sanctionne les produit trop chers (même le s bons produits)… Un bon produit trop cher, n’est pas un bon produit.
    Apple a été longue à le comprendre. Mais son retour n’a été possible que lorsque que le rapport performances / prix est redevenu favorable…

  9. « on n’a jamais rien inventé de mieux qu’un reflex pour réussir à coup-sur ses photos »
    C’est donc l’appareil photo qui permet de faire de belles photos, et non le photographe !

  10. Non… mais un kit reflex comme l’EOS 100D à 500 €, ça peut aider à économiser un peu de sous… pour s’offrir un billet d’avion !
    Et acheter un billet d’avion avec un EOS 100D, c’est la garantie d’avoir de meilleurs photos, que d’acheter un hybride à 1500 € en restant chez sois !
    ça c’est évident !
    L’expérience l’a prouvé… Essayez, vous contenterez que c’est vrai !

  11. « Ce problème de fatigue oculaire je l’ai mainte fois souligné. Il vient en fait de la différence de luminosité entre l’intérieur du viseur (extrêmement sombre), par rapport à la luminosité ambiante lorsqu’il fait beau !  »
    Je dirais plutot que cela provient du taux de balayage de l’EVF (rafraichissement)…
    « … mais je ne pourrais l’utiliser en continu 8h par jours sur un voyage de 1 mois !  »
    Moi, là, c’est franchement le poids à trimbaler pendant autant de temps qui devient le principal inconvénient. Pas l’EVF. Le réflex FF tradi + zoom équivalent pèse 2 fois plus (2kg)…no way…car il faut aussi un zoom télé…
    « Mieux vaut utiliser l’écran (c’est d’ailleurs comme ça que les utilisateurs de A7 et de OM-D E-M1 travaillent le plus souvent… pour ceux que j’ai pu observer »
    Utiliser un display en lumière du jour à bout de bras alors qu’on a un viseur?!?….naaaaaan, sérieux?? ;o) :o)

  12. Relire mon avis à ce propos :
    http://www.macandphoto.com/2012/01/olympus_xz1_b.html
    ça reste valable sur l’Olympus OM-D E-M1… dont le viseur est équivalent (ou meilleur) à celui du Sony A7
     » C’est par une brulante journée d’août sur l’ile de Cheng Chau près de Hong Kong, que j’ai rapidement touché aux limites du VF-2. Certes, il rempli son office, dans le sens où il permet de cadrer précisément, ridiculisant l’écran du XZ-1 (nous y reviendrons). Mais vraiment le plaisir n’y est pas !
    On peut même parler de calvaire, tant il faut cligner des yeux et fermer les paupières à demi, pour protéger l’œil de la lumière ambiante. Car le VF-2 est beaucoup plus sombre, que l’ambiance d’une journée ensoleillée, vous obligeant parfois a utiliser la main gauche comme pare-soleil…
    Beaucoup plus sombre aussi, que le pire viseur optique du pire reflex essayé à ce jour : un vrai trou noir ! Il m’a d’ailleurs été impossible de cadrer avec mes lunettes de soleil, ce que je fais assez couramment avec un reflex… Il faudrait donc l’utiliser avec l’œilleton caoutchouc proposé par Olympus (EP-9). Et si c’était possible, régler sa luminosité, de faible, à intense…
    Bien que je doute qu’un jour, un viseur électronique puisse être aussi intensément lumineux qu’un champ de neige, ou qu’une plage de sable blanc. Ne serait-ce que pour des raisons de sécurité et aussi parceque le viseur électronique devra générer lui-même, la lumière nécessaire pour rivaliser avec la lumière du jour. Alors que le viseur optique se contente d’utiliser la lumière ambiante…
    Je me méfie d’ailleurs de la fatigue oculaire que pourrait occasionner son utilisation répétitive. Car à chaque fois qu’on y plonge l’œil, la pupille doit s’ouvrir pour s’acclimater et se refermer lorsque l’on arrête de viser. On est ébloui quelques secondes à chaque fois. Enfin, on n’oubliera pas d’ajuster le réglage dioptrique afin d’y voir net. Pensez à le vérifier de temps en temps, car il arrive qu’il bouge un peu.
    Au début, l’image du viseur m’a parfois induit en erreur, jusqu’à me dissuader de déclencher. Et ce n’est qu’en surveillant la scène de l’œil gauche, que j’appréhendais son intérêt réel, ses couleurs, sa luminosité et ses contrastes… Le viseur oblige à faire abstraction des détails, car certaines scènes peuvent se résumer à une silhouette.
    Paradoxalement, ce n’est pas déplaisant lorsque vous aimez composer vos images à partir de formes géométriques. Mais il faut bien faire la différence avec ce qui sera réellement photographié. On est bien plus éloigné de l’image finalement capturée, que ce qu’affiche un viseur optique même bas de gamme…  »

  13. Je n’ai jamais rencontré ce phénomène de trou noir que tu décris, y compris à 3800m d’altitude l’hiver…d’autre part la luminosité des EVF est réglable (en tout cas sur le A7), ce qui permet justement d’équilibrer ces possibles écarts de luminosité. Mais je comprends que cela ait pu te provoquer une gêne oculaire puisque cela t’est arrivé.
    En paysage de neige en très haute montagne ou mer avec réflexion du soleil dans les 2 cas, le viseur optique me crame tout autant l’oeil, voire plus! L’EVF retransmet une image affectée des réglages d’exposition, cela peut être un plus dans ces cas.
    Je pense qu’EVF et OVF ont leurs avantages et inconvénients selon les situations, pas de quoi non plus jeter le bébé et l’eau du bain dans le cas de l’EVF. Bien au contraire.
    Pour un reportage d’1 mois, le poids à trimbaler devient un paramètre primordial, et je préfère de loin un A7 format FF avec EVF qu’un réflex APSC bas de gamme, léger (puisque petit!!), au viseur « trou de serrure ».

  14. A ben la luminosité maximale du viseur pourrait être mesurée en Candélabres… (comme un écran)
    Et là je te garanti, que c’est très sombre (et constant lorsque tu passe de l’intérieur à l’extérieur)…
    Il faut observer le viseur optique et le viseur électronique cote à cote (je l’ai fait) en extérieur, pour comprendre…
    Ton oeil est obligé de s’adapter (la pupille se ferme), à chaque fois que tu regarde à l’extérieur du viseur électronique. !
    Et si tu reste 5 minutes l’oeil dans le viseur et que tu regarde dehors soudain, tu sera soudain ébloui !
    Fait cette expérience : c’est la preuve que le viseur est beaucoup plus sombre qu’une journée ensoleillée. D’ou la fatigue oculaire.
    Alors que le viseur optique transmet la luminosité extérieure sans l’atténuer (ou très peu)… Donc pas de fatigue oculaire.
    Sinon, le poids d’un EOS 6D + 24-70 mm f/4 IS + 70-200 mm f/4 IS, ça me semble encore fort léger, en regard des résultats…
    La différence avec un Sony A7 + futur 70-200 mm IS + 24-70 mm f/4 IS, ne sera pas beaucoup plus léger !
    Le gain de poids ne suffira pas à mon convaincre !

  15. « convaincre » ??? Le mot est trop fort, c’est toujours une histoire de compromis, tu le sais bien.
    « Sinon, le poids d’un EOS 6D + 24-70 mm f/4 IS + 70-200 mm f/4 IS, ça me semble encore fort léger, en regard des résultats… »
    Mmmmmh…2,6kg en apsc contre 1,7kg en FF…+ de l’eau + un trépied (léger!) pour le soir. Trimbaler ça pendant 9 heures durant 1 mois (ou seulement 15 jours!)…
    L’économie de fatigue ayant une répercution directe sur la qualité des images, 15j à 1 mois de shooting prend des allures de marathon.
    Je ne prétends pas que l’EVF est parfait, mais qu’il a des arguments de plus en plus sérieux, dont l’économie de poids qui en est la conséquence directe.
    J’ai testé durant 3 semaines non stop fin 2013, je recommence d’ici peu. Le réflex tradi FF reste au placard malgré ses avantages…compromis…encore des compromis. C’est comme ça.
    Sinon, un réflex tradi FF + 24-70 + 70-200, pour un poids total de 1,7kg, je prends! Bien sûr! Arf!! ;o) :o)

  16. Là, dans ce cas précis du 100D qui est un apsc, comparé au prix de compacts sans viseurs et de formats plus petits, je suis globalement d’accord avec toi. Le 100D sera bien plus polyvalent, mais aussi plus lourd. Bref, une solution qualitative très intéressante.
    Un hybride FF de poids quasi équivalent, sera à son tour plus qualitatif et plus polyvalent que le 100D. Pour plus cher évidemment, et pour une visée différente (que tu n’aimes pas JF, on avait compris…;o)).
    Bref, si tu n’as les sous que pour le 100D…c’est réglé! ;o)

  17. « Et acheter un billet d’avion avec un EOS 100D, c’est la garantie d’avoir de meilleurs photos, que d’acheter un hybride à 1500 € en restant chez sois !  »
    Et quand je pense que des outrecuidants osent voyager avec des hybrides…:o)
    C’est qu’ils ne doivent pas te lire, voilà pourquoi.

  18. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi tant de haine pour les hybrides. Il ne faut pas être dupe, évidemment que le discours commercial arrange la réalité.
    Mais le gain de place/poids est-il négligeable comme tu le juges ? Sur la photo que tu donnes en exemple, la différence me saute aux yeux ! Chacun verra midi à sa porte…
    Je me suis traîné un k5 quotidiennement, bien souvent avec le 40mm pancake pendant un moment, c’est à peine plus gros qu’un 100d… mais je préfère au final un nex 6 avec le 35mm. Certes les optiques des hybrides sont souvent trop grosses par rapport au boitier mais au final, j’y gagne. Je ne prétend pas que mon cas est LE cas général, c’est juste un ressenti donc forcément subjectif… comme le tien, du reste.
    Note qu’on est quand même d’accord sur plusieurs points :
    – le 100d est un bon appareil, petit, performant et avec un parc optique très complet ; corollaire (à mon sens) : le meilleur appareil photo au monde, c’est celui qu’on a toujours sur soi
    – l’argent reste le nerf de la guerre ; d’ailleurs sans avoir eu une belle opportunité, je n’aurais pas franchi le cap du nex ; ça serait tombé sur le 100d, je ne l’aurais pas regretté non plus
    En revanche, quitte à parler du coût, pourquoi prends-tu comme seul exemple un reflex à 500€ face à un hybride à 1500€ ? Des hybrides à 300€, ça existe aussi. Oui, ce sera moins ergonomique… mais sur le prix seul, le vrai problème sur lequel on peux sérieusement râler, ça me semble être le coût des optiques des hybrides. On atteint des sommet et que tu n’en parles pas, c’est vraiment dommage car là oui, la critique est légitime.
    Et puis le viseur électronique… on aime, on n’aime pas. Le viseur de mon k5 me manque parfois, pas toujours. Je n’en ferais pas une affaire d’état. L’EVF n’est pas parfait mais j’aime bien l’avoir, c’est toujours mieux que juste l’écran, en plein soleil.
    Quitte à être puriste, on pourrait aussi râler sur le fait que le 100d n’a pas de petit écran lcd old school sur le dessus du boitier pour voir tous les réglages. Est-ce que ça t’empêche de faire de bonnes photos ? ;-)

  19. D’accord avec toi là-dessus: les petits reflex d’entrée de gamme offrent des performances remarquables. Je pourrais m’en contenter. Sauf que j’ai des optiques Nikon FF. Ma façon à moi de ne pas tomber dans le panneau du toujours plus, c’est l’occase. Je profite indirectement du délire pathologique d’achat compulsif. Acheté l’an passé un D700 comme neuf- 6000 déclench. à peine – pour 800 € Ca reste une machine nickel, et je ne sature pas mes disques durs de gigapixels. Je l’ai donc payé moins cher que mon Fuji X100 à l’époque. X100 qui reste ceci dit mon appareil préféré, surtout depuis le dernier firmware.

  20.  » Je n’arrive pas à comprendre pourquoi tant de haine pour les hybrides.  »
    Mais pas du tout ;-)
    … ça fait un mois que je dit énormément de bien du Panasonic GM1 ! Hyper compact, excellente qualité d’image, très bon objectifs… Ergonomie correcte (menus bien pourris, mais on fait avec)…
    ET j’aime bien les Olympus E-MD O-M1, ainsi que le Fuji X-T1 (sur le papier)…
    Légèrement déçu lors de la prise en main du Sony A7 : trop cher (avec les optiques nécessaires), trop de petits défauts, trop peu d’optiques… et viseur électronique un peu décevant. Bref, je ne l’achèterais pas ! Mais un de ces successeurs (la hem, ou 3em version), pas impossible ! Si les progrès corrigent ce que je lui reproche.
    Ce que je regrette c’est les hybrides qui ne servent à rien… trop gros, pas pratiques, etc ! Et surtout les hybrides beaucoup trop chers, qui face à un EOS 100D (et sa fantastique optique en kit pour 500 €), ne tiennent absolument pas la route (et c’est le cas, d’environ 90% des hybrides)…
    Idem pour les hybrides à 300 € : ils sont bien pourris !
    C’est ça le drame ! des hybrides…

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.