web analytics

« Selfies » incroyablement égocentrique

11
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Il y a quelques jours j’ai été interviewé par un collègue de l’AFP basé à Washington, à propos du l’épidémie galoppante des « Selfies »… Lisez son papier en Français dans technolapresse.ca, ou dans le Parisien, ou en Espagnol et même en Anglais ! Amusant, je vais pouvoir me « self citer » moi même ( ! ) :

« Le selfie «est une conquête de territoire social virtuel», dit à l’AFP le photographe français basé à Paris Jean-Francois Vibert, qui blogue sur www.macandphoto.com.

«L’idée de se prendre en photo soi-même au cours d’un voyage, d’un événement pour dire « j’y étais », c’est incroyablement égocentrique, comme notre époque. Il faudrait absolument qu’on soit tous les héros de notre propre vie», dit le photographe.

Il regrette le temps où, au contraire, «on faisait un portrait d’un ami, on envoyait un tirage, ce qui prenait un peu de temps et d’argent, voire un petit cadre. Cela faisait immensément plaisir, c’était une sorte de cadeau, une démonstration d’amitié. »

Mais c’est vrai ça… Quand est-ce la dernière fois que vous aviez pris le temps d’envoyer un vrai tirage par la poste ? Au contraire, partager une image sur les réseaux, ça ne prend qu’un clic, une seconde et ça ne coûte aucun effort et pas d’argent… Quelle valeur amicale, ça peut donc avoir ?

Pire, le Selfie peut parfois être “intéressé”, lorsque certains ne pensent qu’à se photographier au milieu de leurs amis, forcément nombreux… Histoire de « marquer leur territoire social » et laisser penser qu’ils sont « très populaires » ! N’oublions pas que Facebook a été crée avec cette idée de « popularité » au sein d’une Université, ou les enjeux réels dépassaient la simple conquête des plus jolies filles.

Certains « facebook slut » vont très loin passant leur temps à assurer leur “promotion” en s’identifiant systématiquement sur les images Facebook de leurs amis, histoire d’augmenter leur « présence ». D’ou l’idée que le Selfie se transforme parfois (dans certains cas), en arme de conquète d’un « territoire social virtuel ». C’est ce que je voulais dire avec ce terme (mais c’était un peu long).

0000_SCREEN_JFV_ 2013-12-28 à 01.18.06

Rappelons que les « selfies » sont apparus en masse, grâce à l’évolution technologique des smartphones. Car « s’auto photographier », est devenu plus pratique à l’aide du « second capteur » situé sur la face arrière (du côté de l’écran)…  Alors que la plupart des appareils photos (contrairement aux smartphone), ne possèdent qu’un seul objectif / capteur, situé à l’avant, « tourné vers l’extérieur ».

S’ils veulent relancer leurs ventes (en chute libre), peut-être les fabricants de petits appareils compacts d’entrée de gamme, devraient penser à ajouter un capteur secondaire à l’arrière, « tourné vers sois-même » et spécifiquement dédiés aux selfies ? Certains APN compact ont déjà fait une partie du chemin, en gagnant des fonctions de communication (applications, WIFI, voire 3G)…

Un Selfie, c’est une sorte de perversion (mais je vous accorde que parfois la perversion, ça à du bon)… Alors que la photographie telle que la plupart des photographes l’imaginaient jusqu’alors, c’était généralement une découverte des autres et un oubli de sois-même… Ce n’était pas en principe, la mise en scène de sa “mythologie personnelle” ! Quoique… On parle forcément un peu de sois en photographiant les autres, mais c’est un peu plus subtile, plus pudique.

L’idée de se prendre en photo sois-même au cours d’un voyage, d’un événement pour dire “j’y étais”, c’est incroyablement “égocentrique”. Comme notre époque d’ailleurs ! Ou il faudrait absolument qu’on soit tous les “héros”, de notre propre vie, qui doit absolument être un compte de fées… Et ça nous fait éventuellement « passer à côté » des gens… Pourquoi assister à cet événement et rencontrer des gens, s’il est plus intéressant de se prendre en photo ?

Les Français et les Parisiens pratiquent-ils le Selfie ? Pas tant que ça en fait… Je ne sais pas trop ce qu’il faut en conclure (peut-être achètent-ils des smartphone avec des écran trop petits ? ) On pratique beaucoup moins le Selfie à Paris qu’en Asie, dans les rues de Bangkok ou de Hong Kong ! (nous en parlions ici Bangkok capitale photographique des réseaux sociaux). D’ailleurs Paris n’est même pas présent dans les 10 villes du monde les plus géolocalisées sur les réseaux sociaux.

Quels conseils pour les meilleurs selfies ? Je ne sais pas trop, faute de beaucoup pratiquer… Mais j’imagine qu’on donnerait les mêmes conseils, que pour un portrait. Va falloir que je m’y mette ?

Je crois qu’il faut assumer que ce soit un Selfie et oser aller très loin… Sinon, à quoi bon ? Un bon selfie devrait donc inclure l’ombre d’un doigt, ou le bras de son auteur : le « Selfie assumé !  » Fait devant une glace par exemple…

0000_SCREEN_JFV_ 2013-12-28 à 02.23.22

J’aime bien les Selfie de Nicki Minaj ( « la Rappeuse la plus influente de tous les temps » ) que je vois sur Twitter ( @NickiMinaj ). C’est tellement trash à ce niveau là, qu’il y a forcément de l’auto dérision… Elle n’a pas peur de se mettre en danger. Le selfie à ce niveau c’est du grand Art ! Un Art décadent, pour une époque totalement décadente ! Allons-y sans crainte…

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

11 commentaires

  1. Pas d’accord avec cette histoire « d’époque ».
    je pourrais t’envoyer des « selfies » des années 90 , 2000 et même avant… en diapos…
    ON était déjà très tendance apparemment, sans le savoir..
    Sans blague, on a pas attendu les smartphones pour ça, n’importe quel photographe de métier s’est déjà pris en photo tout seul sur le terrain. Pas pour dire « j’y étais » sur Facebook, mais pour avoir un souvenir, juste un souvenir comme n’importe quel touriste, comme n’importe qui, pour ses vieux jours ou pour sa famille.
    Y RIEN DE SOCIOLOGIQUE LA DEDANS, RIEN !!!
    Ce qui est sociologique, je veux dire symptômatique de l’égocentrisme de notre époque, c’est le traitement des médias, là, on peut se demander… et même douter de leur professionnalisme….

  2. @ Chris
    Entre le photographe qui se prend lui-même en situation et le comportement PATHOLOGIQUE d’aujourd’hui, qui consiste à se photographier soi-même partout, en toute circonstance, où à photographier tout ce qui se passe autour de soi (en concert, les enfants qui ouvrent leurs cadeaux, la nouvelle moto du pote, etc.) avant de poster sur les réseaux sociaux, il y a un sacré gouffre, et je suis d’accord dans les grandes lignes avec ce que JF a voulu exprimer.
    Cette manie de sortir son portable pour filmer commence vraiment à me sortir par les trous de nez. Récemment, j’étais à un concert en fosse or à Bercy, place que j’ai payée plus de 100 euros et pour laquelle j’ai fait la queue pendant 5 heures pour être bien placé, tout ça pour me retrouver derrière un ahuri qui a passé la moitié du concert à me coller l’écran de son smartphone dans le champ de vision.
    Il y en a vraiment marre de ses comportements et ça fait un bon moment que j’ai renoncé à tout photographier, pourtant j’ai des enfants et, comme tout le monde, je shootai le soufflage des bougies, l’ouverture des cadeaux, la rentrée des classes, etc., le tout pour des images que je ne regarde même pas, et sans en garder le moindre souvenir précis puisque je m’intéressais à mon viseur au lieu de m’intéresser à l’évènement lui-même.
    Tout cela est lamentable et lassant.

  3. bon, effectivement vu comme ça, oui, ça devient n’importe quoi si c’est tout tout le temps, n’importe où pour n’importe quoi..
    Avec ton histoire de concert, ça me fait penser à ces deux débiles de Danois qui étaient montés avec nous voir les gorilles et j’ai dû expliquer un peu sèchement (enfin j’ai failli lui foutre sur la tronche) à des deux neuneus qu’ils commençait sérieusement à nous casser les co**** avec son téléphone à bout de bras pendant qu »on galèraient avec nos grands angles, et l’autre avec son iPad… j’ai failli lui péter son jouet et sa tronche…
    On était bien OK au début qu’il ait sa place lui aussi pour prendre quelques souvenirs, et puis bon au bout d’un 1/4 h où c’était systématique, j’ai dû intervenir pour qu’ils rangent leurs jouets et nous laissent bosser.. Faut dire qu’on a droit qu »à une heure, et à 750 dollars de l’heure, on a pas trop le sens de l’humour…
    Bon, bref… Vu comme ça, oui, c’est n’importe quoi…

  4. J’ai souvenir qu’il y a une dizaine d’années, on appeler ça des photos « Melon » ;)
    Les peintres faisaient également des autoportraits (avec une préférence pour l’autoportrait de César, le scuplteur).
    Rien de nouveau sous le soleil.

  5. ça me rappelle un apn dans une boite à pizza et marqué. prenez une photo.
    reflex des femmes : se prendre en photo
    reflex des hommes : prend en photo l’ environnement.
    je pense qu’on peut en conclure que les femmes sont narcissiques, non ? =))

  6. Pingback: Il y a beaucoup mieux à faire en voyage ! - Photoetmac.com

  7. Pingback: Il faut tourner l'objectif vers l'avant... pas vers sois-même ! - Photoetmac.com

  8. Pingback: Sociotype : le photographe surfer autofictionnel - Photoetmac.com

  9. Pingback: Instagram est-il vraiment ce "royaume des connes" ? - photoetmac.com

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.