web analytics

Niveau scolaire : « La France décroche totalement »

46
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

A lire sur le site du Figmag : Selon le classement de l’OCDE, les résultats en mathématiques des élèves français sont très décevants.

« Nous sommes sous le choc Pisa pour l’instant, et ça va être encore pire », prophétisait le ministre de l’Éducation nationale,Vincent Peillon, lors d’une audition à l’Assemblée nationale, le 23 octobre.

« La France décroche totalement » dans la prochaine enquête Pisa, déclarait-il déjà le 10 octobre, sur Canal +. Depuis le printemps dernier, le ministre dispense ce pronostic de «déclin scolaire ».

Conduite depuis 2000 par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), l’enquête Pisa (Program for International Student Assessment) est la principale évaluation internationale des systèmes éducatifs.

Portant sur 65 pays et mesurant les compétences acquises par les élèves de 15 ans en lecture, mathématiques et sciences, cette enquête élaborée tous les trois ans plaçait déjà la France en position médiocre en 2009: 21e rang en lecture, 22e en mathématiques, 27e en sciences !

A lire sur le même sujet chez Slate.fr : Nos mauvais résultats aux tests Pisa ne sanctionnent pas les élèves, mais nos politiques.

«Des pays nous passent devant. En dépit des réformes, malgré l’argent massif investi, les résultats des élèves ne s’améliorent pas» Un haut fonctionnaire du ministère de l’Éducation

Quel rapport avec la photo me direz-vous ? Voilà : c’est pas grave s’ils sont nuls en math, les jeunes n’auront qu’a devenir tous photographes ! Un métier plein d’avenir ou l’on se fout (presque) des maths. Sinon, comme métier sympa ou il a pas besoin des math, il y a  prof d’équitation aussi. Mais je crois que c’est raté aussi.

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

46 commentaires

  1. Complètement d’accord avec la conclusion de Slate.
    Trop souvent, « on » a tendance à accuser les enseignants de tels résultats, mais c’est vite oublier que les enseignants ne font qu’appliquer des programmes car c’est leur obligation professionnelle, ils n’ont pas le choix bien évidemment.
    La responsabilité des gens qui construisent les politiques d’enseignement est, là, directe, ne nous trompons pas de cible…contrairement à ce que « certains » oeuvrent à nous faire croire.
    Cependant, les techniques pédagogiques peuvent être toujours améliorées, et elles se doivent de l’être, cela me parait logique et sain, aussi.

  2. Quand on voit le prix à payer pour être premier de la classe, on se dit qu’après tout ce n’est pas plus mal de ne pas être en tête de classement.
    Ps. : Pour ceux qui sont passé à côté de l’info, le Corée du Sud est le pays où le taux de suicide chez les jeunes est le plus élevé des pays de l’OCDE.

  3. Tu veux dire… que après 14h30, il est mis dehors ?
    Trois jours par semaine ?
    C’est vraiment pas étonnant que les élèves deviennent nuls !
    C’est aussi l’explication de l’inégalité scolaire : les enfant favorisés, on les force à faire leurs devoirs après, voir on leur paye des cours de soutien…
    Les autres, on les laisse trainer !
    Je me souviens pas que le Lycée était si terrible que ça… C’était dur parfois, mais normalement disons. Un peu comme la vie en général, comme le monde du travail. Au moins on était préparé à affronter le monde extérieur.

  4. Oui, enfin, il y a peut-être un juste milieu à trouver… entre la Corée du Sud et la 25em place mondiale !
    Descendre à la 25em place mondiale… alors qu’on est les 1er (ou second) pour le poids des impôts… et probablement dans les tous premiers concernant la proportion du budget de l’éducation.
    C’est un terrible échec non ?
    Il ne faut surtout rien changer, on est super, on est géniaux !

  5. Non mais comprenez pas… Tout cela fait partie d’un plan machiavélique pour ré-industrialiser la France.
    En fabriquant des crétins, on s’assure une main d’oeuvre bon marché pour l’avenir ;)
    C’est un peu déprimant tout ça. On ne peut pas trop en vouloir à nos têtes blondes, qui aurait envie de bosser avec les espérances d’avenir qu’on leur offre ?

  6. Pour rappel : tout cela est forcément la fôte à FH et n’a rien à voir avec les 3 mandatures présidentielles précédentes.
    Sinon, pendant toute ma scolarité, mon ma semaine s’est toujours maintenue entre 38 et 42 h de cours, dont une bonne partie étaient des options choisies par moi-même : arts plastiques, dessin technique, laboratoire pratique de chimie/physique/bio, cours de langue anciennes et modernes, etc.
    Certaines journées commençaient à 08:20, finissaient à 17:00 et comptaient 9 heures de cours (des heures de 50 min.) avec 1 h pour déjeuner…

  7. Pour rappel : tout cela est forcément la fôte à FH et n’a rien à voir avec les 3 mandatures présidentielles précédentes.
    Sinon, pendant toute ma scolarité, mon ma semaine s’est toujours maintenue entre 38 et 42 h de cours, dont une bonne partie étaient des options choisies par moi-même : arts plastiques, dessin technique, laboratoire pratique de chimie/physique/bio, cours de langue anciennes et modernes, etc.
    Certaines journées commençaient à 08:20, finissaient à 17:00 et comptaient 9 heures de cours (des heures de 50 min.) avec 1 h pour déjeuner…

  8. Pour rappel : tout cela est forcément la fôte à FH et n’a rien à voir avec les 3 mandatures présidentielles précédentes.
    Sinon, pendant toute ma scolarité, mon ma semaine s’est toujours maintenue entre 38 et 42 h de cours, dont une bonne partie étaient des options choisies par moi-même : arts plastiques, dessin technique, laboratoire pratique de chimie/physique/bio, cours de langue anciennes et modernes, etc.
    Certaines journées commençaient à 08:20, finissaient à 17:00 et comptaient 9 heures de cours (des heures de 50 min.) avec 1 h pour déjeuner…

  9. Pour rappel : tout cela est forcément la fôte à FH et n’a rien à voir avec les 3 mandatures présidentielles précédentes.
    Sinon, pendant toute ma scolarité, mon ma semaine s’est toujours maintenue entre 38 et 42 h de cours, dont une bonne partie étaient des options choisies par moi-même : arts plastiques, dessin technique, laboratoire pratique de chimie/physique/bio, cours de langue anciennes et modernes, etc.
    Certaines journées commençaient à 08:20, finissaient à 17:00 et comptaient 9 heures de cours (des heures de 50 min.) avec 1 h pour déjeuner…

  10. Pour rappel : tout cela est forcément la fôte à FH et n’a rien à voir avec les 3 mandatures présidentielles précédentes.
    Sinon, pendant toute ma scolarité, mon ma semaine s’est toujours maintenue entre 38 et 42 h de cours, dont une bonne partie étaient des options choisies par moi-même : arts plastiques, dessin technique, laboratoire pratique de chimie/physique/bio, cours de langue anciennes et modernes, etc.
    Certaines journées commençaient à 08:20, finissaient à 17:00 et comptaient 9 heures de cours (des heures de 50 min.) avec 1 h pour déjeuner…

  11. Pour rappel : tout cela est forcément la fôte à FH et n’a rien à voir avec les 3 mandatures présidentielles précédentes.
    Sinon, pendant toute ma scolarité, mon ma semaine s’est toujours maintenue entre 38 et 42 h de cours, dont une bonne partie étaient des options choisies par moi-même : arts plastiques, dessin technique, laboratoire pratique de chimie/physique/bio, cours de langue anciennes et modernes, etc.
    Certaines journées commençaient à 08:20, finissaient à 17:00 et comptaient 9 heures de cours (des heures de 50 min.) avec 1 h pour déjeuner…

  12. Pour rappel : tout cela est forcément la fôte à FH et n’a rien à voir avec les 3 mandatures présidentielles précédentes.
    Sinon, pendant toute ma scolarité, mon ma semaine s’est toujours maintenue entre 38 et 42 h de cours, dont une bonne partie étaient des options choisies par moi-même : arts plastiques, dessin technique, laboratoire pratique de chimie/physique/bio, cours de langue anciennes et modernes, etc.
    Certaines journées commençaient à 08:20, finissaient à 17:00 et comptaient 9 heures de cours (des heures de 50 min.) avec 1 h pour déjeuner…

  13. Pour rappel : tout cela est forcément la fôte à FH et n’a rien à voir avec les 3 mandatures présidentielles précédentes.
    Sinon, pendant toute ma scolarité, mon ma semaine s’est toujours maintenue entre 38 et 42 h de cours, dont une bonne partie étaient des options choisies par moi-même : arts plastiques, dessin technique, laboratoire pratique de chimie/physique/bio, cours de langue anciennes et modernes, etc.
    Certaines journées commençaient à 08:20, finissaient à 17:00 et comptaient 9 heures de cours (des heures de 50 min.) avec 1 h pour déjeuner…

  14. Pour rappel : tout cela est forcément la fôte à FH et n’a rien à voir avec les 3 mandatures présidentielles précédentes.
    Sinon, pendant toute ma scolarité, mon ma semaine s’est toujours maintenue entre 38 et 42 h de cours, dont une bonne partie étaient des options choisies par moi-même : arts plastiques, dessin technique, laboratoire pratique de chimie/physique/bio, cours de langue anciennes et modernes, etc.
    Certaines journées commençaient à 08:20, finissaient à 17:00 et comptaient 9 heures de cours (des heures de 50 min.) avec 1 h pour déjeuner…

  15. Pour rappel : tout cela est forcément la fôte à FH et n’a rien à voir avec les 3 mandatures présidentielles précédentes.
    Sinon, pendant toute ma scolarité, mon ma semaine s’est toujours maintenue entre 38 et 42 h de cours, dont une bonne partie étaient des options choisies par moi-même : arts plastiques, dessin technique, laboratoire pratique de chimie/physique/bio, cours de langue anciennes et modernes, etc.
    Certaines journées commençaient à 08:20, finissaient à 17:00 et comptaient 9 heures de cours (des heures de 50 min.) avec 1 h pour déjeuner…

  16. Pour rappel : tout cela est forcément la fôte à FH et n’a rien à voir avec les 3 mandatures présidentielles précédentes.
    Sinon, pendant toute ma scolarité, mon ma semaine s’est toujours maintenue entre 38 et 42 h de cours, dont une bonne partie étaient des options choisies par moi-même : arts plastiques, dessin technique, laboratoire pratique de chimie/physique/bio, cours de langue anciennes et modernes, etc.
    Certaines journées commençaient à 08:20, finissaient à 17:00 et comptaient 9 heures de cours (des heures de 50 min.) avec 1 h pour déjeuner…

  17. Pour rappel : tout cela est forcément la fôte à FH et n’a rien à voir avec les 3 mandatures présidentielles précédentes.
    Sinon, pendant toute ma scolarité, mon ma semaine s’est toujours maintenue entre 38 et 42 h de cours, dont une bonne partie étaient des options choisies par moi-même : arts plastiques, dessin technique, laboratoire pratique de chimie/physique/bio, cours de langue anciennes et modernes, etc.
    Certaines journées commençaient à 08:20, finissaient à 17:00 et comptaient 9 heures de cours (des heures de 50 min.) avec 1 h pour déjeuner…

  18. Pour rappel : tout cela est forcément la fôte à FH et n’a rien à voir avec les 3 mandatures présidentielles précédentes.
    Sinon, pendant toute ma scolarité, mon ma semaine s’est toujours maintenue entre 38 et 42 h de cours, dont une bonne partie étaient des options choisies par moi-même : arts plastiques, dessin technique, laboratoire pratique de chimie/physique/bio, cours de langue anciennes et modernes, etc.
    Certaines journées commençaient à 08:20, finissaient à 17:00 et comptaient 9 heures de cours (des heures de 50 min.) avec 1 h pour déjeuner…

  19. Pour rappel : tout cela est forcément la fôte à FH et n’a rien à voir avec les 3 mandatures présidentielles précédentes.
    Sinon, pendant toute ma scolarité, mon ma semaine s’est toujours maintenue entre 38 et 42 h de cours, dont une bonne partie étaient des options choisies par moi-même : arts plastiques, dessin technique, laboratoire pratique de chimie/physique/bio, cours de langue anciennes et modernes, etc.
    Certaines journées commençaient à 08:20, finissaient à 17:00 et comptaient 9 heures de cours (des heures de 50 min.) avec 1 h pour déjeuner…

  20. Pour rappel : tout cela est forcément la fôte à FH et n’a rien à voir avec les 3 mandatures présidentielles précédentes.
    Sinon, pendant toute ma scolarité, mon ma semaine s’est toujours maintenue entre 38 et 42 h de cours, dont une bonne partie étaient des options choisies par moi-même : arts plastiques, dessin technique, laboratoire pratique de chimie/physique/bio, cours de langue anciennes et modernes, etc.
    Certaines journées commençaient à 08:20, finissaient à 17:00 et comptaient 9 heures de cours (des heures de 50 min.) avec 1 h pour déjeuner…

  21. Pour rappel : tout cela est forcément la fôte à FH et n’a rien à voir avec les 3 mandatures présidentielles précédentes.
    Sinon, pendant toute ma scolarité, mon ma semaine s’est toujours maintenue entre 38 et 42 h de cours, dont une bonne partie étaient des options choisies par moi-même : arts plastiques, dessin technique, laboratoire pratique de chimie/physique/bio, cours de langue anciennes et modernes, etc.
    Certaines journées commençaient à 08:20, finissaient à 17:00 et comptaient 9 heures de cours (des heures de 50 min.) avec 1 h pour déjeuner…

  22. Pour rappel : tout cela est forcément la fôte à FH et n’a rien à voir avec les 3 mandatures présidentielles précédentes.
    Sinon, pendant toute ma scolarité, mon ma semaine s’est toujours maintenue entre 38 et 42 h de cours, dont une bonne partie étaient des options choisies par moi-même : arts plastiques, dessin technique, laboratoire pratique de chimie/physique/bio, cours de langue anciennes et modernes, etc.
    Certaines journées commençaient à 08:20, finissaient à 17:00 et comptaient 9 heures de cours (des heures de 50 min.) avec 1 h pour déjeuner…

  23. Tout à fait.
    En fait, on me souffle dans l’oreillette que c’est tout simplement à cause des 35 h tout simplement. on s’est vraiment tiré une balle dans le pied avec cette con…rie :-(

  24. Merci, je n’ai besoin de personne pour savoir ce qui me fait du bien ! Comme tous les adultes en bonne santé et bien informé, je suis capable de me rendre compte de la situation du pays. Mais vous faites peut-être partie de ces fameux 15 ou 16% ?
    Ce sont des données de 2009… Ce chiffre a probablement augmenté…
    En plus il faut mettre ce pourcentage, en relation avec la pyramide des âges !
    Sachant que nous sommes un pays assez vieux (par rapport à la moyenne mondiale), ce chiffre est important… (peu d’élèves, mais beaucoup plus d’argent par élève, que d’autres pays qui sont devant nous…)
    Pour des résultats catastrophiques et en chute libre !
    Il n’y a pas besoin de lire le Figaro pour le savoir, il suffit de discuter avec des enseignants.
    Et ça tombe bien, dans ma famille ils sont presque tous enseignants ! je suis aux premières loges pour prendre la mesure du désastre.

  25. On ne doit pas avoir les mêmes sources, car je n’ai jamais lu que la France était en première ou seconde place pour le taux d’imposition (rien qu’en Europe elle est quatrième) ou dans les tous premiers pour la proportion du budget consacré à l’éducation (en Europe elle est huitième).

  26. Avant même de discuter avec les politiques ou les enseignants, il faut discuter avec des parents un poil intéressé par l’instruction de leur enfant. J’ai 3 garçons, 4 7 et 11 bref je baigne dedans.
    Je ne lâche rien à mes fils jusqu’au CM2. Ils doivent sortir avec un français parlé et écrit correct, et des tables de multiplications sues sur le bout des doigts ! Et si certains gosses n’y arrivent pas, qu’on arrête de leur faire de l’Anglais, de la Musique, de la Science et autre. Ils doivent aller directement en soutien en petit comité.
    Pour le collège, il faudrait voir à arrêter de vouloir garder à tout prix les enfants dans le système. A mon époque on avait CPA et CPPM, dès la 5 on y allait et on s’orientait vers un enseignement professionnel. Là, en collège, on a des classes surchargées avec des différences de niveau aberrantes. Du coup les bons élèves n’avancent pas comme ils pourraient/devraient et les mauvais sont largués mais trainés jusqu’au bac où ils s’écraseront plus ou moins (c’est aussi un autre débat vu le niveau du bac), pour au final les éjecter du système à 18 ans.
    Il n’y a pas de honte à sortir du cursus et à partir en CAP BEP BAC Pro apprentissage. Je suis artisan et j’estime à un très haut niveau le travail des mains.
    Dernier commentaire, le niveau des professeurs au collège. C’est affligeant ! Après une rencontre parents/professeurs vous en ressortez en vous demandant de quelle planète certains débarquent…

  27. Et oui ! C’est le grand fantasme socialiste de « toute une classe d’âge au Bac » !
    Avec les dégâts que l’on sait : un Bac qui ne veut plus rien dire… le nivellement par le bas ! Tout ça avec les meilleurs intentions du monde (l’enfer est pavé de bonnes intentions)
    Et finalement encore plus d’inégalité qu’avant…
    Les parents prévenus et favorisés faisant tout pour éviter les « lycée bas de gamme », qui se transforment en ghettos éducatifs. Il y a des coins, ou il faut mieux ne pas échouer si tu ne veux pas gâcher toutes tes chances !
    Et oui, le niveau des enseignants, est à l’image de leur salaire et de l’enseignement qu’ils ont eux même reçu… Et si l’on ose dire que la faute remonte à l’esprit de 68 : alors là t’es catalogué réac ;-)

  28. Les bons élèves peuvent très bien sauter des classes.
    J’ai une de mes nièces qui a eu son bac avec 2 ans d’avance. Bon, après elle en a perdu un en redoublant sa première année de médecine.

  29. Euh juste pour rire: allons en Allemagne faire des maths. Oh un truc super complique, du niveau 6éme, genre: 4+4×4+4. (on ne va pas être méchant et parler du niveau des allemands en allemand, on va vite devenir désagréable). Mais attention, on va choisir notre allemand: on va en prendre un parmi les 85% d’adulte qui N’ont PAS l’Abitur. (pour mémoire, les gamins de copains en France en cm2/6éme savent le faire…)
    Je crois que beaucoup de français fantasment. On notera que ce dernier PISA se base sur 65 pays, contre 75 au précédent test (bizarre). On se souviendra aussi que les Etats-Unis, créateur du PISA, ne croient plus au-susnommé PISA (après s’être aperçu que les gens ne se préparait qu’a ce test…)et que toujours aux Etats-Unis, un élève français qui souhaite intégrer un cursus en math (genre au MIT par exemple, qui comme chacun sait est une université aux résultats affligeant) se voit automatiquement promu en deuxième année (mince les preuves s’accumulent contre le système français…)
    Pour ce qui est du nivellement par le bas du BAC, sérieusement, combien parmi nous en juin en voyant les sujets seraient capable de répondre? (http://www.lexpress.fr/education/bac-2013-le-sujet-de-maths-et-son-corrige_1259225.html Et on en regarde pas le corrigé)
    PS: pour ce qui est du taux d’impositions en France: j’y croirais volontiers le jour ou l’ on m’expliquera pourquoi les frontalier payent leur impôts en France et pas dans le pays ou ils travaillent et pourquoi nous autre, français de l’étranger (c’est a dire soumis au droit étranger sur toute les question d#assurance social et d’impôts) aimerions tous payer nos impôts en France (la je vous donne quatre heures…)

  30. Une seule question : quel ministre de l’Education aura le courage de mettre fin au collège unique ? A propos il a été mis en place en 1975…par un gouvernement de droite ! Ce n’est pas un fantasme socialiste… quelle vision partielle et partiale ! – juste une incurie politique de droite comme de gauche qui dure depuis plus de 40 ans.
    Un enseignant (amateur de photo)

  31. Oui, mais Jo l’indien, on sent dès la troisième ligne que tu es déjà convaincu, engagé, partisant et dans le déni typique ;-)
    Tout va très bien, madame la Marquise chantait-on dans les années 30, avant l’effondrement !
    En gros qu’on est super bon en France, car on y a inventé l’éducation nationale et le concept de « pédago de gauche » ( ! )
    L’idée même, qu’un éventuel déclin de notre pays serait en cours, t’es insupportable… Déclin pourtant effectif et tous les jours constaté, dans tous les domaines ou presque… surtout par ceux qui perdent leur jobs, surtout ceux qui bossent dans la high tech….
    A part en science fondamentale, rien de ce qui compte pour l’avenir, ne s’est inventé en France depuis 40 ans ( et encore moins industrialisé ) !
    L’idée même d’envisager qu’un truc de cet ordre là serait en cours… te dépasse probablement ! Alors que la quasi failllte l’éducation (autant que les taux d’imposition qui partent en vrille), en sont des symptômes parmi d’autres (cause et symptômes, mais symptômes surtout)…
    Mais continuons à fermer les yeux ! Tu es dans le déni complet (comme tant d’autres)… Ce qui est un symptôme ! Ou une cause… J’hésite !

  32. Bon, ce résultat ne m’étonne pas. Nous avons fait la bêtise de mettre nos enfants dans le privé.
    Bilan, en 5ème, le collège propose à notre fille pas moins de trois voyages scolaires d’une semaine pendant lesquels personne ne travaille, il y a des « journées pédagogiques » ou les enfants restent à la maison, des activités extra-scolaires comme le téléthon qui bouffent aussi quelques journées… etc.
    Sur l’école (du même groupe), une banderolle est affichée en grand : « non à la semaine de 5 jours ».
    Bref, c’est la fête en permanence, et je me demande vraiment quand nos enfants travaillent.

  33. En tant qu’enseignant à la retraite, je peux vous dire que je comprends très bien pourquoi on en est là. C’est tout simplement la conséquence de l’idéologie « bobo » qui règne en France, quelque soit la couleur politique du gouvernement en place.
    De toutes façons celui qui dirige le ministère de l’éducation nationale, n’est pas son ministre, mais le le secrétaire du SNES/SNI.
    L’éducation nationale part à vau-l’eau. Elle ne fait plus redoubler les élèves ou alors avec l’accord des parents bien sûr.
    Résultat : 30 à 40 pour cent des élèves passent d’une classe à l’autre, ne faisant rien ou donnant vaguement le change.
    Ils rentrent en sixième : on leur fait faire de l’anglais alors qu’ils ne sont pas capables d’écrire une liste d’épicerie.
    Arrive le drame : fin de troisième, la sélection ! Quel mot horrible…
    Mais rassurez vous tout de même. J’ai vu dans une classe de seconde générale deux filles (et dans un lycée tout-à-fait correct)qui était là parce que leur dossier de BEP avait été refusé et qu’aucun patron n’en voulait en apprentissage.
    Bien sûr, impossible d’obtenir qu’elles ferment leur gueule quand je fais cours. Cela fait dix ans qu’elle font cela. Papoter en classe (assez discrètement d’ailleurs).
    Allez je suis bien content d’avoir pris ma retraite et je méprise fondamentalement l’idéologie socialiste qui a démoli moralement et matériellement (1983 Mr Anicet Lepors) mon métier.

  34. Je suis allé aux sources OCDE.
    http://www.oecd.org/pisa/keyfindings/PISA-2012-results-france.pdf
    C’est très instructif.
    « En France, le score obtenu en mathématiques par les élèves de 15 ans a diminué de 16 points entre PISA 2003 (511 points) et PISA 2012 (495 points), ce qui, en 9 ans, fait passer la France du groupe des pays dont la performance est supérieure à la moyenne de l’OCDE au groupe des pays dont la performance est dans la moyenne de l’OCDE.
    Cette baisse entre 2003 et 2012 est en partie due à la chute des résultats observée en France entre 2003 et 2006.
    Par rapport aux résultats de 2003, il y a à peu près autant d’élèves très performants (niveau 5 ou 6 de compétence) en France, mais surtout beaucoup plus d’élèves en difficulté (sous le niveau 2 de compétence), ce qui sous-entend que le système s’est dégradé principalement par le bas entre 2003 et 2012 »
    Entretemps, le gouvernment prévoit de diminuer les salaires des profs de prépa, sans doute pour faire remonter le niveau.

  35. Globalement d’accord pour dire que c’est lamentable. En même temps, quand on voit l’orthographe de certains commentaires, ou sur le blog lui-même (les futurs !)… :-)

  36. Mon orthographe, je n’en suis pas fier… Mais il faut écrire vite (ou ne pas écrire… SI je n’écrivais pas souvent et vite, je n’aurais pas de lecteurs).
    Pour autant l’orthographe, ne m’empêche pas de me faire comprendre. ET tout le monde n’en est pas capable…
    Je suppose que moins de 1% des élèves, seraient capables de tenir un blog lisible et quasi quotidien.
    Et probablement moins de 10% de ces 1% là, seraient capables de faire moins de fautes que moi (en écrivant tous les jours)…
    Maintenant, si vous me donner deux heures pour écrire un article, je suis capable de le rendre impeccable à l’aide du correcteur d’orthographe. ET plusieurs relectures !
    Mais ce ne serait pas jouable pour un blog.

  37. Je ne suis pas surpris.
    J’ai un ami français qui s’est installé avec sa famille en Suisse, pour s’occuper de sa boîte.
    Ses deux fils ont donc été scolarisés dans ce pays.
    Le plus grand était un bon élève, malheureusement pour lui, il est à la peine dans son nouveau collège, tout simplement parce que son niveau est nettement inférieur, à âge égal, et qu’il faut bosser, vraiment bosser.
    De plus, je pense qu’on ne dénonce pas assez le laxisme qui règne chez les enseignants du public. Au bout de quelques années, j’ai fini par retirer mes filles pour les mettre dans le privé, car j’en avais marre des jours de grève, des journées syndicales et, le comble, de voir des remplaçants… remplacer le remplaçant en congé maladie.
    J’ai même une amie enseignante qui a fait une dépression alors qu’elle dirigeait une école communale, dans un tout petit patelin, parce que c’est trop dur (les élèves et le temps passé – 19 heures en moyenne par semaine, sans parler des congés scolaires, bien entendu). Bref, sans commentaires…

  38. Et pour moi cela me demande aussi beaucoup de temps, car j’ai appris à lire et à écrire en langue anglaise au Bangladesh, puis j’ai continué ma scolarité en langue espagnole au Pérou et enfin en français en France, à partir du collège.
    L’inconvénient, c’est que j’ai tendance à inverser l’ordre des mots dans les phrases.
    L’avantage, c’est que j’ai réussi très facilement mon bac grâce aux langues.

  39. Merci d’avoir répondu. C’est un fait que je viens régulièrement sur le blog, et le lis souvent avec intérêt. Mais je peux rarement me départir du sentiment que quelque chose n’est pas net… Tout simplement à cause de l’orthographe, que je dois en quelque sorte « consciemment ignorer ». C’est dommage.
    Mais je comprends le dilemme, et à choisir je préfère la situation actuelle à pas de blog du tout !
    Et c’est plus souvent le charabia des commentaires qui est déprimant en fait. « Ce qui se conçoit bien s’exprime clairement »…

  40. Ce qui a tué l’orthographe chez plusieurs générations c’est la méthode globale d’apprentissage de la lecture
    Ajoutez à cela la disparition de l’enseignement de la grammaire classique au profit de méthodes plus « modernes » et cela explique que des gens par ailleurs cultivés intelligents n’ont plus l’orthographe spontanée de gens comme ma mère qui n’avait que son certificat d’études.
    L’enseignement privé sous contrat, est aussi stupide que l’enseignement public. Si vous êtes laïcard, vous pouvez mettre votre enfant dans une école privée catholique sans problème. Je vous assure que votre enfant n’apprendra jamais le « Notre Père » ni le « Je vous sale Marie » et que tout l’enseignement « religieux » qu’il recevra sera « consensuel » puisqu’il consiste en un vague tiers-mondisme.
    L’enseignement privé hors contrat a un boulevard devant lui.

  41. Vous illustrez à merveille le problème que posent les commentaires sur le web, à savoir les gens qui parlent sans savoir (j’ai une amie…d’ami qui… etc) : alors pour votre information, le temps de travail d’un professeur d’école est de 26 heures, et en tant que directrice c’est beaucoup plus, malgré les décharges horaires que l’on peut obtenir à certaines conditions, certainement pas dans une école de village ! Parlez-nous de ce que vous connaissez : l’économie, les placements en Suisse, je vous fais confiance ; pour l’éducation, non… c’est mon métier, voyez-vous. J’espère seulement mais je n’en suis pas sûr qu’il ne s’agit pas de décrédibiliser bêtement et gratuitement une profession…

  42. La stratégie politique à long terme commence enfin à porter ces fruits : disposer d’une manne suffisante d’ignorant pour gonfler les rangs de l’armée, et aller faire la guerre en Afrique. Tout se tient !

  43. Désolé, j’avais un peu de boulot!
    Je suis certes dans le déni mais ça fait quinzes ans que je ne vis plus en France (pour des raisons familiale). Toi par contre, tu ne veux pas voir (il parait que c’est gênant pour un photographe, et qu’il n’y a pas pire aveugle).
    Je ne te parlerais pas de Criteo et de son introduction remarque en Bourse (ce ne sont que des français), ni même d’eads (si tu lis la presse de manière un tant soit peu, tu as compris que Tom Enders, un allemand, relocalise tout en France, mais les gens qui travaillent dans ses services financiers ne doivent pas savoir calculer un impôts…) ni même d’Ubisoft (les frères Guillemots ne font que vendre dans le monde entier, sans aide des gouvernements français successifs). Pour élargir un peu, je ne te parlerais pas de Sodexo (juste présent un peu partout sur cette planète) ni même de Vivendi, Vinci, Bouygues, Areva, Orange, Thales, Mavic, Danone, l’Oreal, LVMH, Schlumberger, De Dietrich, Gemalto, Alcatel-Lucent (oui, non celui la peut être pas, en faite), du Groupe Louis Dreyfus, Mazars ou encore Capgemini. Il y en a encore pleins d’autres. Parmi celles la, peu, on, en France, au cours de la dernière crise, commis un « plan de sauvegarde de l’emploi » (il parait qu’il faut dire comme cela, de nos jours). Je me rend bien compte que certains de ses noms te sont inconnu. C’est normal. Ces gens la font des chiffres d’affaires, pour certains, qui se chiffrent en milliards d’euro. (bon c’est vrai qu’a coté, les crises existentielles des bretons qui se sont fait avoir par de mauvais gestionnaires, c’est moins parlant…)
    A coté je vais prendre toujours et encore l’Allemagne, que je connais relativement bien (pour cause, j’y vis): Siemens en est au moins a son deuxième plan social en trois ans (je parle en officiel, en officieux, il y en a eut un autre, mais d’ampleur moindre), Daimler s’est vendu a Renault (3% du capital de Daimler contre 3% de filiale de la maison mère de Renault, s’est peu, mais ça commence a faire quand même et certain vont avoir une mauvaise surprise un beau matin a Stuttgart (demande donc a nos amis japonais de Nissan, comment il sont en train de ressentir le « partenariat », le wikipedia sur cette participation croisée est bien fait), BMW a fermé deux usines en Allemagne (non, Aulnay n’est pas la premières usine à fermer depuis Vilvoorde), Quelle (Et oui, c’était Allemand, ce qui subsiste en France est juste un truc qui a réussi à prendre son indépendance), Schlecker, Praktika, ont tout simplement disparu du paysage, AEG, depuis son rachat par Electrolux, n’est plus qu’une marque pour re-badger des laves-vaisselles (Pourtant les locaux sont neuf a Nuremberg). De par la fiscalité allemande (qui taxe en fonctions du headcount), toute ces gentilles sociétés emploie ou employait de nombreux intérimaires. Pourtant, le chômage n’a pas augmenter en Allemagne (enfin officiellement, si tu compte les femmes, les plus de 58 ans et ceux qui sont au chômage depuis plus de 6 mois, ça fait un peu plus de monde…). Bref, c’est bien de lire le Figaro, encore eut il fallu le lire dans son ensemble. (je dis ça, je dis rien, je trouve juste très amusant l’absence de commentaire dès que la future directrice de la FED encense la France ou que Barroso qualifie de « globalement positif » le budget de la France pour 2014… et je ne suis pas sur que ce brave homme connaisse Georges Marchais;), et je ne parle pas de Paul Krugman ou de Joseph Stiglitz (c’est vrai quoi: qu’est-ce qu’il y connaissent à l’économie, ces deux prix Nobel…)
    Pour en revenir a l’éducation, bon outre les résultat du récent PIAA qui sont encore plus déplorable pour la France (mais bon on le savait depuis longtemps, grâce à nos amis militaires*. Regarde plus en détail les résultats des 40-65 ans), J’aimerais que l’on nous parle des résultat de la France au TIMSS, par exemple. Il aurait aussi fallu dire que le PISA avait une marge d’erreur de cinq (5) places (ce qui change beaucoup de chose), ou encore qu’a ce même PISA, la France est le seul pays a ne pas « choisir » ceux qui vont passer le test (Comme toujours en France, on est trop honnêtes).
    Quant au collèges uniques, soyons certains que les systèmes germains sont encore bien plus pire et dévastateur (encore faut il connaitre des gens issue de Hauptschule ou de Realschule pour s’en rendre compte, mais qui s’intéresse à ça, des gens qui ne lisent pas (car il savent a peine), on des difficulté à compter et l’histoire-géographie, bah c’est compliqué (vraiment, même sur l’Allemagne).
    Bref, désolé d’être un peu méchant, mais vu de l’extérieur, la France s’en sort pas si mal. Voire même mieux que certains, surtout au niveau social (si, ça compte, sauf si tu veux finir pauvre à faire les poubelles, comme le font bien trop souvent les retraités allemands, mais ça c’est un autres débats que l’Allemagne commence seulement à aborder). Mais ce genre de chose, on ne le découvre généralement qu’en vivant réellement hors de France. Quand a la situation des indépendant en France, n’oublions pas que beaucoup sont très très mal conseillé (beaucoup trop de SARL, insuffisance notoire de capital (7500 euros? Voire moins? On fait quoi avec ça?) Absence de formation juridique et comptable des dirigeants (sérieux en France, on vire les gens encore plus vite qu’en Angleterre, faut juste savoir le faire), et je ne reste que sur les problèmes facilement résoluble).
    *ce sont eux qui ont pousse les méthodes dite semi-globale ou globale! tout simplement parce que pendant les trois jours, ce sont les seuls qui s’apercevaient des lacunes graves en littératie, par exemple. De la à dire que les militaire sont des bobos gauchistes de la pire espèce, j’ai comme un doute. Mais je prendrais pas le soin d’aller vérifier.

  44. Merci pour ta réponse… Il y a du vrai dans ce que tu dit.
    Mais, si Renault s’en sort mieux que d’autres, c’est qu’elle se développe en dehors de France… Au contraire de Peugeot qui a décidé de rester davantage Franco Français.
    Toutes ces entreprises que tu cite seront probablement doublées demain, par leurs partenaires asiatiques, ou concurrents asiatiques d’aujourd’hui…
    A moins qu’elles ne fusionnent, ne grossissent, ne s’internationalisent (au point de n’employer qu’une fraction infime de leurs employés en France, un jour ou l’autre)… si rien n’est fait pour améliorer la situation en France. Comme tant d’autres avant elles.
    OK, on se donne rendez-vous dans 10 ans ici-même, pour faire le point ?
    J’espère avoir tord…

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.