web analytics

Fuites : premières images du Nikon Df (mis à jour)

23
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Bon, ben voilà la chose ! Ces images du Nikon Df, montrent un « gros » reflex full frame (FX) et non un hybride, probablement d’une taille légèrement inférieure à un D600 (à vue de nez). Peut-être comparable à un gros D7100, mais certainement pas moins gros ni moins lourd…

 


Prix et dispo

Ce soir Amazon, a par erreur publié cette page (via The Phoblographer) : 2746 USD le boîtier nu, dispo le 28 novembre… Au passage, cela nous confirme aussi la taille du capteur CMOS Full frame de 16,2 MP.

0000_SCREEN_VIB_ 2013-11-04 à 23.52.33

 


Taille, poids et design

Ce sera probablement une déception pour certains, car il semble que l’on a bien davantage besoin d’un « full frame léger », que d’un « full frame retro »… C’est en tout cas ce qu’attendent pas mal de photographes, avec qui j’ai pu discuter. Mais il en est peut-être autre chose du « marché » du luxe et des boutiques d’aéroports…

0000_SCREEN_JFV_ 2013-11-04 à 17.45.16

De face, on est bien dans le « retro design »… Cet appareil est inspiré du look du FM3a produit entre 2003 et 2006 (chez Wikipedia, chez KenRockwell).. Ou du Nikon FM2 (produit entre 1982 et 2001, (chez Ken Rockwell, chez Wikipedia, télécharger le manuel du FM2 ici). Le petit bouton rond à droite, semble être un cache rond pour la prise synchro flash, comme sur leur ancêtre :

FM3AC

 


Pas de flash pop-up !

 Tiens, à propos de flash, on dirait bien que le rétro design, aura eu raison du flash pop-up ! Pourtant bien pratique, même sur un D800, ou D600… Relire : L’absence de flash sur le Canon EOS 5D mark II et Magie du flash embarqué du Nikon D800.

Peut-être Nikon aurait du pousser un peu plus loin la ressemblance… Avec un design un peu plus épuré et plus anguleux ? Le Df me fait davantage penser à un de ces boîtiers des années 80, plutôt que des années 70…

 


Commandes, molettes et réglages

Il subsiste accessible de la main droite : une molette de réglage pour l’index et une molette pour le pouce à l’arrière… Comme sur les reflex D, une touche programable est située juste au dessus du testeur de profondeur de champs (en fait ces deux touches sont certainement programmables).

0000_SCREEN_JFV_ 2013-11-04 à 17.52.09

De dessus on retrouve les molettes de notre enfance, qui semblent disposer d’un bouton de verrouillage au centre, bonne nouvelle. Autour de ce 50 mm f/1.8, distingons-nous une bague de réglage (numérique ?) de l’ouverture (cette étrange bague argentée) ? Ou peut-être avons-nous rêvé ? L’objectif possède logiquement un commutateur AF/MF.

De gauche à droite : la sensibilité, surmontée de la correction d’exposition… Du côté droit du prisme, le réglage de la vitesse, la pose B et même la pose T. Ainsi que la possibilité d’un réglage numérique classique par 1/3 de valeurs, probablement par molette. Ouf, on ne sera donc pas obligés d’utiliser ce vieux système de molette des années 70 (tellement moins rapide), et qui n’est là que pour le look !

Au milieu le déclencheur (avec son filetage pour déclancheur souple). En dessous, le bouton de mise sous tension (qui sera probablement moins pratique que celui des Nikon D classiques, facile à basculer de l’index).

A droite le choix des modes PASM. Mais sans positions U1 ni U2 (mode Users personnalisés), voilà qui risque de me manquer un peu (le but n’est pas de faire de la photo réactive, mais de la « Pure Photo », ok ;-) Mais peut-être via les menus, on retrouvera ces paramétrages… Re-ouf : un affichage digital minimaliste de la vitesse, de l’ouverture, du nombre de vues restantes et de la batterie à survécu…

Nikon-Df-back

Mais de dos, rien ne le distingue d’un reflex moderne… Surprise on distingue un bouton LV (Live View) juste en bas à droite de l’écran… S’il sait afficher du Live View, pourquoi ne pas enregistrer de vidéo ?

On retrouve l’un des deux boutons vert de « retour aux réglages d’origine » qu’il faut presser simultanément (l’un est à l’arrière et l’autre est visible sur le dessus du capot à droite et partage aussi la fonction d’éclairage de l’écran monochrome supérieur).

Nikon-DK-28

 


Viseur : celui du Nikon D4 ?

On distingue un magnifique oeilleton rond, comme sur les Nikon Pro… Qui laisse présager d’un viseur exceptionnel. Je suppose que ce sera là, le principal argument que ce Nikon Df aura à faire valoir. Je rêve (sans trop y croire), du retour d’un Stigmomètre à l’ancienne, j’adorais ça sur mon Minolta SRT 101.

0000_SCREEN_JFV_ 2013-11-04 à 19.38.21

Il sera fabriqué au Japon (et non au Vietnam ou en Thailande)… Ci-dessus, on distingue un revêtement granité bien connu.

0000_SCREEN_JFV_ 2013-11-04 à 17.43.03

Peu visible sur le boîtier de gauche, on distingue le bouton de pilotage AF / MF, avec le bouton à presser pour changer de type d’AF (apparu depuis le Nikon D7000). Deux couleurs, ouf ! On ne sera pas obligé d’adopter ce look métallique un peu « bling bling », mais qui va certainement faire un carton…

Nikon-Df-front

Détail un peu ridicule, il accepte les déclencheurs souples à l’ancienne, comme le Fuji X100 ! Pour ceux qui ne veulent pas utiliser le retardateur en mode 2 secondes, ou la télécommande (probablement tous deux disponibles)… Bon, pourquoi pas ! Mais on est là dans l’annecdote.

 

0000_SCREEN_JFV_ 2013-11-04 à 17.40.46

 


Construction, protection, prix…

La construction : tout magnésium sauf l’avant semble-t-il… Du beau, du costaud, du vrai Nikon ! Voici une image montrant des joins d’étanchéité.

0000_SCREEN_JFV_ 2013-11-04 à 19.24.45

On peut s’inquiéter d’un prix assez salé du coup (2500 à 3000 € boitier nu)… Surtout si l’effet de mode joue en sa faveur. Le positionnement marketing serait dans une gamme parallèle à la gamme de reflex D… Peut-être appelée à se développer ?  Si l’étagement verticale est le prix, cela le placerait au niveau d’un D800, ou D800E.

0000_SCREEN_JFV_ 2013-11-04 à 19.31.45

 


 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

23 commentaires

  1. Le look retro ne me semble pas forcement inintéressant si il est fait de compacité, de rapidité de mise en oeuvre, d’un beau viseur, d’une solidité à toute épreuve et d’un plaisir photographique, que pour ma part j’ai du mal a retrouver dans les appareils numériques.
    J’ai un D90 et un Fuji X20 (il est qd même pas mal ce X20) en lieu et place d’un FM2 et d’un rollei 35 (il était quand même top ce rollei)

  2. On attend de toucher la bête. Ce que je crains le plus, c’est le poids… et le prix !
    Oui, il était pas mal ce Fuji X10, X20…
    Dommage que Lightroom soit incapable de bien développer ses fichiers RAW ! Pour ça que ça ne la fait pas en ce qui me concerne… Mais le zoom à bague manuelle, c’est top !

  3. Ca doit être le boitier qui à le plus de bouton et mollettes ! :D
    En effet il à l’air un peu moins gros qu’un D600, c’est bien.
    Très beau en noir.
    Je pense que le prix sera dissuasif pour moi en tout cas.

  4. Je le trouve magnifique dans sa livrée noire ou métallique. Moi qui déteste les gadgets, l’essentiel semble là, à portée de la main, pour shooter vite et bien sans passer par des menus ou des commandes « à deux balles ».
    Vivement les tests terrain pour voir ses qualités et ses défauts, mais au niveau du prix je pense que cela va calmer pas mal de monde.

  5. Finalement, on ne reviens pas a quelque chose de si simple. Finalement je garde mon FE argentique pour le simple et le plaisir, un peu comme une maitresse. Pour le reste, le 7D et le 6D feront l’affaire!

  6. Quelle déception ce look rétro !
    ça sent le coup marketing au détriment de la fonctionnalité.
    Dans le style l’Olympus e-p5 est beaucoup plus réussi. Mais là,trop c’est trop.
    C’est là qu’on se dit qu’un Jonathan Ive est vraiment doué (cf le Leica M)

  7. Bon donc ça se confirme, c’est une grosse blague ce boitier…Ils ont mis quoi comme capteur ? le 36 Mp ?
    J’ai vachement de mal à comprendre le positionnement. Payer plus, pour avoir plus de mollettes, et moins de fonctions ?
    Je sais pas vous, mais moi perso j’en bats les c… du look rétro-futuriste de mon boitier. Avec un bidule comme ça t’as presque l’air aussi con qu’avec des google glass.
    Tout le monde veut un système compacte FF pour voyager léger, avec un beau viseur optique, et des cailloux compactes et qualitatifs interchangeables, pas un ersatz numérique encombrant pour nostalgique.

  8. Il semble vraiment encombrant. Le poids et la conception s’approchent certainement plus du panzer que de la 2cv.
    L’avantage vue qu’il a un capteur de 16MP est que le nostalgique pourra ressortir ses vieilles optiques Nikon mal adaptées à un appareil tel que le D800/D800E. Pour ma part mon choix s’est porté sur le Sony A7r, même si pour ça je dois investir dans de nouvelles optiques.

  9. Cela faisait longtemps que je n’avais pas autant rigolé :D C’est une caricature ? Tout est too much : l’aspect plastoc, les molettes à profusion, les proportions ratées… Quant on voit un Leica M, un Fuji X100 ou même un petit OMD EM5, on se dit que Nikon suit la mode sans rien comprendre à la tendance vintage.
    Bon, ça, c’est pour le look. Ce n’est pas bien grave. Mais quid du poids et de la taille ? Quid aussi des images ? Est-ce qu’on aura enfin droit à des Jpeg directs corrects ? Enfin, quand je dis « on », je ne pense pas à moi, parce que 2700 € dans un truc qui ne ressemble à rien, autant en ajouter un peu au bout et me promener avec un M d’occasion.

  10. Utilisant du CaNikon, à priori, je ne suis pas intéressé par cette proposition au travers de laquelle on sent plus le besoin de plaire plutôt que d’apporter une réelle différence qualitative pour atteindre l’essentiel… Un peu de bling bling, un peu de savoir faire, un peu de rétro-vieillot et l’on sent un peu trop l’entourloupette commerciale.
    La ficelle est trop grosse et ne devrait pas coûter plus de 1.500 € pour être correct…
    Au-delà, ce serait vraiment du « foutage de gueule »
    De plus, les nouveaux canons du design photographique n’étaient pas si mal jusqu’à présent dans les deux marques ; on attend donc plutôt un boîtier simple sans flash de majorettes bien entendu mais avec le meilleur viseur et le meilleur capteur du moment – point.
    Pour le reste on sait faire depuis plusieurs décennies et les petites fioritures technologiques ne sont vraiment pas indispensables.
    Supprimer totalement les frontières nous interdirait de pouvoir s’enfuir pour gagner la liberté mais nous gaver de petits conforts technologiques pollue tout autant notre espace de liberté.

  11. pour le coup le sony à l’air plus sympa avec son tarif, et la compatibilité via des bagues avec de nombreux objectifs. ( eos, leica M etc…. )

  12. Le meilleur appareil est celui avec lequel on a envie de faire des photos.
    Personnellement je n’accroche pas trop pour un D610 trop plastique, un D800 trop gros et pas discret, et il se pourrait que si j’ai le feeling, ce Nikon puisse me plaire.
    J’adore les beaux viseurs, et pas besoin d’un stigmomètre sur les Nikon F qui sont les seuls avec lesquels je peux faire une màp sans mes lunettes ou apprécier une profondeur de champ.
    Et, n’en déplaise à certain, pour moi il plus naturel d’aller chercher mon barillet de vitesse sur le dessus que de tourner une n-ième molette au bout de ses doigts.

  13. Confirmation de mon cote : je peux allez chez Fujifilm sans souci. Bien content de mon D800, je cherchais un boitier leger (D600 ? D7100 ?) mais le X100S m’a convaincu : bien plus mobile, discret, leger mais tout aussi competent. Pas de quoi tout revendre a perte, mais une transition qui peut se faire dans la duree sans regrets maintenant.

  14. Je le trouve plutôt jolie ce boitier. maintenant sortie de tout ce marketing, ce Df est au D4 ce que le D700 était au D3 …. ils l’ont juste un peu plus bridé (AF, carte SD, rafale) pour que les possesseurs de D4 ne se sentent pas trop cocu ….
    Le prix va certainement très vite baissé et on le trouvera dans quelques mois sous les 2000 Usd.

  15. Malheureusement il est au prix du D800, bien au-dessus du D600/D610 a leur lancement. C’est bien d’enrichir la gamme, mais vraisemblablement Nikon nous prend de plus en plus pour des gogos.

  16. Oui, mais tout de même ! La molette pour piloter la vitesse au pouce ou à l’index, est 100 fois plus efficace ! Elle peut être manipulée d’instinct, sans quitter la scène de l’oeil dans le viseur (c’est pour ça qu’on l’a inventé)…
    C’est un progrès ergonomique énorme (pour la réactivité), auquel on est habitué depuis 1987… Donc la vitesse sur barillet est juste un retour en arrière ergonomique ! Heureusement je suis certain que ce Nikon permet un pilotage « moderne », plutôt que « archaïque »…
    Sinon, les D610 et D600 ne sont pas du tout « plastiques » ! Faut arrêter le délire là… ce sont des tanks !
    La qualité d’un appareil ne se mesure plus à son poids depuis longtemps, comme celle d’une voiture ! On a changé d’époque et tant mieux…

  17. C est les japonais qui vont êtres content. Ils adorent ce genre de truc. Y a qu a voir tous les modèles un peu « rétro » qui sortent depuis quelque temps.

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.