web analytics

Le Sony A7, tueur de Leica M ?

56
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Le commentaire du jour (ici), nous parle de passage de Leica M, à Sony A7. Ce n’est pas le premier et ce ne sera pas le dernier, le Sony A7 est le premier full frame à s’approcher de la compacité d’un Leica M (tout dépend des optiques).

 » Tenté par l’achat d’un M9 d’occasion afin de monter mes optiques Leica, je vais me précipiter sur ce nouvel A7r, qui est le boitier que j’attendais depuis longtemps ! Une bague d’adaptation va me permettre d’exploiter la qualité de mes optiques sans etre obligé de passer par les délires tarifaires de la maison Leica. La pastille rouge a du soucis a se faire ! « 

Qu’en pensez-vous ? Comparaison, chez le génial Camera Size. A ma gauche : 594 g. (boîtier 474 g. + 120 g.). Et à ma droite 805 g. (boîtier 585 g. + 220 g) !

0000_SCREEN_VIB_ 2013-11-25 à 21.59.37

0000_SCREEN_VIB_ 2013-11-25 à 22.01.37

Vous devinez d’ici, lequel des deux risque le plus de vous échapper des mains… Et si cela arrivait, quelle chute vous coûterait le plus cher ?

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

56 commentaires

  1. Faudrait pas non plus comparer un pauvre 35mm f2.8 qui vignette même après correction soft par le boitier A7 à un 50mm f1.4 Leica par exemple.
    Car pour le moment sauf à utiliser des optiques Canon EF L avec la bague Metabones, il n’y a aucune vraie optique digne de fournir des images de qualité sur le A7. Ne parlons même pas du A7R qui comme le D800E demande encore plus au niveau des optiques.
    Donc le boitier Leica est une honte tarifaire, oui. Mais le dernier M240 si vous avez la chance de l’essayer, vous pourrez vous rendre compte des progrès en qualité d’image par rapport au M9. C’est simple, la BDB et l’exposition est bien meilleur qu’avec mon 5DIII.
    Jamais ne ne mettrais 10 000 euros dans un boitier avec 1 seule optique, mais je suis réaliste et je sais de quoi je parle car j’ai eu la chance de me faire prêter un M240 avec un Summilux une demi journée.

  2. Bien chouettes ces bagues qui permettent de recycler ses objectifs. Roger Ciccala de Lensrentals.com semble dire qu’il y a un prix à payer en matière de qualité d’image et il n’est pas négligeable.
    A chaque système (EOS, DX, FX) son optique.

  3. Les SONY A7 et A7R sont des usines à gaz de plus et le LEICA M240, un appareil photo tout simplement; effectivement, c’est cher, mais ce qui en fait l’intérêt, c’est son viseur optique télémétrique et la qualité optique et mécanique de sa gamme d’objectifs. La gamme optique SONY est d’une pauvreté exemplaire et d’une qualité somme toute assez médiocre. Moi aussi, j’ai conspué LEICA et ses tarifs exorbitants et puis j’ai acheté un M9P d’occasion et je dois dire que je ne regrette absolument pas cet achat. L’appareil « KILLER » de LEICA n’est pas encore là : ça n’est pas avec un bidouillage d’optiques diverses et variées et une obscure bague de pseudo adaptation que l’on va pulvériser les performances des objectifs LEICA M.

    • Bien c’est une vision bien sommaire de la photo numérique, le A7R  en manuel reste un appareil très simple, une cellule, est des vielles optiques peut chère , j’ai les deux en teste AR7 OU M240 objectif manuel prise de vue avec une cellule

      1/30 pas de pied f11 iso 800

      reste a savoir c’est quoi pour LFI en modifiant le data  EXIF  dans le mur

      le meilleur des pinceaux n’a jamais donner une œuvre d’art mais une personne

      qui le tient c’est redoutable, ci on c’est sans servir

      Cordialement

      Gilles

  4. Bonjour à tous,
    Bonjour JF,
    Si je ne te lisais pas souvent je dirais quelle mauvaise foi!
    Ha ben si au fait, je te lis souvent et je peux dire aussi quelle mauvaise foi… :o)
    Comparer un appareil qui a 5ans et un appareil de dernière génération.
    S’en tenir au prix, je sais que l’argent et la démagogie qui l’entoure en ces temps de crise réjouis les éditeurs de tout poil et fais réagir la masse du « jeveuxtoutpourrienetsanstravailler » ou encore du « jefaisunboulotquedesmillionsdautressaventfairemaisjeveuxgagnerplusquestevejobsouautregénieparcequejelevautbien ». La réalité est tout autre.
    Le prix dans cet aventure doit être justement le dernier sujet.
    D’abord le cahier des charges: Type de capteur, qualité d’image attendue, besoin ou non de haut isos? besoin ou non d’AF? si oui quel niveau de rapidité? dans quelles conditions mes prises de vue vont être réalisée? (Baroudeur non soigneux, esthète passionné) Quelle type de visée ai-je vraiment besoin, la quelle est secondaire? Optique, numérique, écran arrière. Suis-je réflex, MF, Hybrid, compact? Le poids et la compacité sont-ils importants? La technologie embarquée est est-elle le premier critère pour moi? La qualité de finition, de construction, la qualité du parc optique, ai-je une marque fétiche? quelle marque m’inspire? … Puis on regarde le prix. Ai-je les moyens de mes ambitions? Oui-non? quelles alternative moins cher puis-je trouver? Sur quels critères suis-je prêt à faire des concessions? Voilà la démarche cohérente lorsqu’on achète du matériel.
    Comment comparer ce qui fait un Leica (Système uniforme et rétro compatible depuis plus de 60 ans), la visée optique, une mise au point télémetrique, une qualité d’image reconnue par beaucoup, un système compact et d’une qualité de fabrication que l’on peut qualifiée de supérieure. Face à un appareil sommes toute intéressant mais sans visée optique, mise au point par AF ou électronique, un parc optique inexistant ou compatible avec adaptateur qui finalement se retrouve dans certains cas plus gros qu’un réflex.
    Oui, son capteur 36 MPIX est surement une tuerie.. mais avez-vous pris la peine de l’essayer face à un M240 et son 50 Summilux?
    L’important c’est de bien se sentir avec son outil. aujourd’hui il n’y a plus 1 seul bon appareil, il y en a plusieurs.. et ceux-ci, utilisés par les bonnes personnes seront de redoutables capteurs d’images.

  5. intéressant débat ! j’adore quand les Sonyistes et les Leicaistes d’étripent ;-)
    Allez, blague à part, disons qu’il y a des outils pour toutes sortes d’utilisations, d’utilisateurs et de budgets…
    mais quand je pense à tous les voyages et toutes les images, que l’on peut faire avec le prix d’un Leica, je ne conseillerais jamais un tel appareil, à qui que ce soit bien entendu… même s’il était guéri de ses plus gros défauts ;-)

  6. Que l’on soit clair cher JF si tu veux que je te like il va falloir modérer ce type d’article ( ton menaçant)… Il me semblait que tu étais plus cool ces derniers temps avec les leicaistes :-) chassez le naturel !
    C’est vrai que c’est dispendieux mais perso je ne suis pas fortuné, pas dentiste collectionneur de M. J’ai un Monochrom, un crédit dessus qui me coûte 3 euros par jour. Deux objectifs : un zeiss 35 2.8 diabolique pour son effet 3D et surtout un sumicron 50 rigid version II de 57 ans qui est certainement le caillou le mieux défini au monde avec une qualité de fabrication incroyable. Ça me suffit :-) et puis après avoir essayé pas mal de reflex je dois te confier ( ça fait bobo ? ) que sans visée télémetrique un appareil photo m’ennuie profondément ! J’ai le droit, cela est compatible avec la lecture régulière de ton blog ?
    Amicalement (quand même) et vivement le retour de la vraie gauche qu’on te mette au goulag à tricoter des bonnets rouges

  7. Aurais-je plus de temps si je n’avais pas de Leica? Non.
    Aurais-je fait un voyage de plus ou différent si je n’avais pas de Leica? Non.
    Prendrais-ja autant de plaisir à prendre de photo sans Leica? Je ne pense pas.
    Dès lors, dans mon cas, la réponse est claire. Et sans préjugé.
    PS: Sonyistes?? c’est quoi ça? Sur base de quelle histoire de la photographie? Ce sont des minoltistes frustrés ayant acheté des Cartes mémoires Memory Stick, Pro, Pro duo, Micro, puis disparue avec le sony alpha, et son viseur optique, ayant switché sur 3 montures différentes et sans optiques de qualité à monter dessus? Ceux là? Ceux pour qui un capteur de 40MPIX est plus important que ltout le reste?
    Dis JF? on parle photo? ;o)

  8. La je suis assez d’accord avec la seconde partie de ta réponse…
    Mais il y aura probablement « avant le A7″… et « après le A7 »
    Avant, Sony c’était tout pourri, on est bien d’accord !
    Mais je crois que c’est en train de changer.
    Une révolution similaire à celle qu’à connu Apple… Comme il y a eu Apple « avant l’iPhone »…. et après l' »iPhone »…

  9. Il n’y a pas de guéguerre entre Sonyistes et Leicaïstes comme tu voudrais nous le faire croire dans ton commentaire JF.
    Il y a des passionnés de photo. Point.
    Certains ont de l’argent, et ceux-là ont bien raison de se faire plaisir dans un système comme Leica. Le matériel décôte peu, surtout les objectif, et c’est donc un investissement à long terme. Il n’en va pas de même pour les boîtiers, sur lesquels on perd 1000€/an. Mais c’est ça la décôte du numérique, 1%/mois pour nos chers assureurs.
    La qualité de la visée télémétrique n’est plus à prouver (pour qui arrive à s’y faire), et ce n’est pas pour rien que Fuji tente de la mimer dans la visée manuelle du X100s.
    Et la qualité des optiques est un fait.
    Alors oui, certains font un emprunt pour acheter du Leica et sacrifient leurs voyages. De ce côté JF je te rejoins: on fait TOUJOURS de plus belles images en voyage, et c’est pourquoi je sacrifie mon budget photo au profit d’un tour du monde.
    Cependant il existe des personnes qui ont les moyens de voyager ET de se payer du Leica. Et tant mieux pour eux. Si je pouvais je le ferais sans problème. SCOOP, certains ont même un Reflex ET un Leica.
    Pourquoi faudrait-il se fermer à UNE marque?
    J’ai pris mon pied avec le Canon 5DmkII.
    J’ai acheté le Sony NEX-6 pour le revendre aussitôt: l’image des Sony est vraiment trop aseptisée pour moi. On sent trop l’aspect numérique.
    J’ai craqué pour le Fuji X100S. Fuji ayant le bon goût de fournir des images très proches du rendu argentique, avec de superbes jpg (pour un weekend en famille, le RAW me gonfle, il faut pouvoir partager de suite les photos). Cet appareil est un bijou, et les optiques des autres Fuji X sont également très bonnes.
    Ce Sony A7 me faisait envie. Sauf qu’en effet, pour en profiter, il faut y accoler des optiques d’autres marques, avec autant d’adaptateurs. Sony n’a toujours pas compris que même avec les meilleurs capteurs, on ne fait rien sans optique.
    Pour un équivalent d’un Canon 50mm f1.8 chez Sony, il faut mettre 2 à 3 fois le prix. Et si je veux un équivalent d’un 50mm f1.2, alors là je peux me tater un moment (et je ne parle même pas du 85mm).
    Quand je vois se Sony A7, j’ai l’impression de me revoir juste avant l’achat d’un iPhone: j’avais déjà des Smartphones depuis 3 ans, ça fonctionnait, j’étais content. Je me disais « à quoi bon mettre 3 fois le prix pour les mêmes fonctions ». Sauf qu’un jour j’ai eu un iPhone… Et là j’ai compris: parfois (PARFOIS!), mettre le prix permet d’avoir une expérience d’utilisation bien au-delà de ce que la concurrence propose.
    Je pense que c’est le cas de Leica.
    Oui, c’est TROP cher pour ce que c’est.
    Mais c’est aussi ce qui permet à la marque de se démarquer auprès d’une clientèle de luxe. Et si ça nous fait CHIER, c’est aussi, quand même, parce qu’on n’a pas forcément les moyens de se la payer.

  10. Il n’y a pas de guéguerre entre Sonyistes et Leicaïstes comme tu voudrais nous le faire croire dans ton commentaire JF.
    Il y a des passionnés de photo. Point.
    Certains ont de l’argent, et ceux-là ont bien raison de se faire plaisir dans un système comme Leica. Le matériel décôte peu, surtout les objectif, et c’est donc un investissement à long terme. Il n’en va pas de même pour les boîtiers, sur lesquels on perd 1000€/an. Mais c’est ça la décôte du numérique, 1%/mois pour nos chers assureurs.
    La qualité de la visée télémétrique n’est plus à prouver (pour qui arrive à s’y faire), et ce n’est pas pour rien que Fuji tente de la mimer dans la visée manuelle du X100s.
    Et la qualité des optiques est un fait.
    Alors oui, certains font un emprunt pour acheter du Leica et sacrifient leurs voyages. De ce côté JF je te rejoins: on fait TOUJOURS de plus belles images en voyage, et c’est pourquoi je sacrifie mon budget photo au profit d’un tour du monde.
    Cependant il existe des personnes qui ont les moyens de voyager ET de se payer du Leica. Et tant mieux pour eux. Si je pouvais je le ferais sans problème. SCOOP, certains ont même un Reflex ET un Leica.
    Pourquoi faudrait-il se fermer à UNE marque?
    J’ai pris mon pied avec le Canon 5DmkII.
    J’ai acheté le Sony NEX-6 pour le revendre aussitôt: l’image des Sony est vraiment trop aseptisée pour moi. On sent trop l’aspect numérique.
    J’ai craqué pour le Fuji X100S. Fuji ayant le bon goût de fournir des images très proches du rendu argentique, avec de superbes jpg (pour un weekend en famille, le RAW me gonfle, il faut pouvoir partager de suite les photos). Cet appareil est un bijou, et les optiques des autres Fuji X sont également très bonnes.
    Ce Sony A7 me faisait envie. Sauf qu’en effet, pour en profiter, il faut y accoler des optiques d’autres marques, avec autant d’adaptateurs. Sony n’a toujours pas compris que même avec les meilleurs capteurs, on ne fait rien sans optique.
    Pour un équivalent d’un Canon 50mm f1.8 chez Sony, il faut mettre 2 à 3 fois le prix. Et si je veux un équivalent d’un 50mm f1.2, alors là je peux me tater un moment (et je ne parle même pas du 85mm).
    Quand je vois se Sony A7, j’ai l’impression de me revoir juste avant l’achat d’un iPhone: j’avais déjà des Smartphones depuis 3 ans, ça fonctionnait, j’étais content. Je me disais « à quoi bon mettre 3 fois le prix pour les mêmes fonctions ». Sauf qu’un jour j’ai eu un iPhone… Et là j’ai compris: parfois (PARFOIS!), mettre le prix permet d’avoir une expérience d’utilisation bien au-delà de ce que la concurrence propose.
    Je pense que c’est le cas de Leica.
    Oui, c’est TROP cher pour ce que c’est.
    Mais c’est aussi ce qui permet à la marque de se démarquer auprès d’une clientèle de luxe. Et si ça nous fait CHIER, c’est aussi, quand même, parce qu’on n’a pas forcément les moyens de se la payer.

  11. Par contre, encore une fois là où tu as, me semble-t-il, raison, c’est que quand on DOIT choisir entre voyage ou matos, mieux vaut privilégier le voyage.
    Mon Tour du Monde se fera donc soit au Fuji X100s, soit au Fuji X-E2 + Une ou deux optiques.
    Je complèterai le tout avec un compact expert que pourra utiliser ma femme. Probablement le Sony RX100 mII vu les éloges que tu as eu pour son prédécesseur.
    Pour ma part, je préfère sacrifier un peu la qualité optique au profit de la légèreté. J’ai déjà le gamin de 15kg à porter (surement un ou deux de plus d’ici là), et il est hors de question de me balader un sac de Reflex FF en plus.

  12. Mon 1er commentaire n’est pas passé semble-t-il. Je le mets donc en 2 fois:
    Il n’y a pas de guéguerre entre Sonyistes et Leicaïstes comme tu voudrais nous le faire croire dans ton commentaire JF.
    Il y a des passionnés de photo. Point.
    Certains ont de l’argent, et ceux-là ont bien raison de se faire plaisir dans un système comme Leica. Le matériel décôte peu, surtout les objectif, et c’est donc un investissement à long terme. Il n’en va pas de même pour les boîtiers, sur lesquels on perd 1000€/an. Mais c’est ça la décôte du numérique, 1%/mois pour nos chers assureurs.
    La qualité de la visée télémétrique n’est plus à prouver (pour qui arrive à s’y faire), et ce n’est pas pour rien que Fuji tente de la mimer dans la visée manuelle du X100s.
    Et la qualité des optiques est un fait.
    Alors oui, certains font un emprunt pour acheter du Leica et sacrifient leurs voyages. De ce côté JF je te rejoins: on fait TOUJOURS de plus belles images en voyage, et c’est pourquoi je sacrifie mon budget photo au profit d’un tour du monde.
    Cependant il existe des personnes qui ont les moyens de voyager ET de se payer du Leica. Et tant mieux pour eux. Si je pouvais je le ferais sans problème. SCOOP, certains ont même un Reflex ET un Leica.
    Pourquoi faudrait-il se fermer à UNE marque?
    J’ai pris mon pied avec le Canon 5DmkII.
    J’ai acheté le Sony NEX-6 pour le revendre aussitôt: l’image des Sony est vraiment trop aseptisée pour moi. On sent trop l’aspect numérique.
    J’ai craqué pour le Fuji X100S. Fuji ayant le bon goût de fournir des images très proches du rendu argentique, avec de superbes jpg (pour un weekend en famille, le RAW me gonfle, il faut pouvoir partager de suite les photos). Cet appareil est un bijou, et les optiques des autres Fuji X sont également très bonnes.

  13. C’est sur que si Sony ne joue pas au « con » avec ses clients, si il suit ses produit avec des mise à jour, des améliorations et des sortie respectée d’objectifs, alors… en effet certains vont avoir chaud aux fesses.
    Pour Apple c’est réducteur. Apple n’a pas attendu L’iphone pour sortir des objets de qualité et efficaces. Il ne faut pas confondre reconnaissance marketing au près de monsieur « tout le monde » Apple dès 2000 avec son Macbook, son airport (wifi) 4 ans avant tout le monde, la sortie de Mac OSX, et de l’iPod avait une ligne claire d’Apple aujourd’hui. Steve Jobs/IVE.
    Sony en photo avant la sortie des RX/A7 n’était nulle part. (capteur pour Nikon exeptés

  14. Le A7 a des problèmes avec les objectifs leica grand angle, il fait plein d’aberration chromatique, et de virages couleurs.
    Pour avoir essayé le M240 pendant 3 jours avec un 50 lux, je peux dire que leica est loin d’être à la rue niveau qualité d’image, j’ai même trouvé vachement de plaisir à l’utiliser.
    Par contre, faut pas qu’ils comptent sur moi avec leur tarif délirant… Leur bidule est plus cher qu’un 1dx, mais fait beaucoup moins pour ce prix.
    Je reste persuadé qu’avec une division par 3 de leurs tarifs, il ferait un méchant carton commercial…
    Quand à Sony, le avant ou après A7, je suis pas bien certain… J’ai essayé un A700, puis un A65V d’un pote, ben c’est toujours autant de la merde. Lent, af en carton, optiques limitées…
    Et quand à ton analogie avec apple Jeff, quand tu dis avant et après l’iphone, tu veux dire que c’était mieux après ???? (lol) !

  15. « le Sony A7 est le premier full frame à s’approcher de la compacité d’un Leica M »
    En full frame, le Sony RX1 est beaucoup plus compact que ces deux appareils :
    http://camerasize.com/compact/#388.274,487.394,468,ha,t
    Et obtient lui aussi des notes très honorables sur le DxO Mark :
    http://www.dxomark.com/Cameras/Ratings
    4 points en dessous de l’A7 (qui obtient tout simplement la 2e meilleure note du marché, derrière le Nikon D800E)… loin devant les Leica.
    Cela-dit le RX1 reste bien entendu un compact, avec (très bon) objectif fixe, AF lent, cher. Bref, l’A7 est un joli coup de Sony mais malgré quelques centimètres de moins que les gros reflex, je trouve qu’on reste dans la matériel difficile à transporter (contrairement au RX1 qui, lui, tient sans problème dans une poche de veste, d’où l’objet de ce commentaire), surtout s’il faut emporter plusieurs objectifs. J’étais d’ailleurs assez surpris que Sony communique sur la taille plutôt que sur les perfs. Ce n’est que mon avis ! ;-)

  16. Je viens de voir une série de photos faite par un ami avec son M lors d’un séjour en irlande ! et bien rien qui enterre tout le reste ! dans tous les cas pas mieux, voir moins bien que ce que permet de sortir un fuji X en automatique avec son zoom 18-55 ! En plus mon camarade m’a avoué craindre de changer d’optique, car à chaque fois son capteur ramasse tout ce qui traine ! il passe son temps en post prod à nettoyer, quand il le peut, les pétouilles ! Remarquez bien que lorsque l’on peut se payer du leica, le minimum est d’avoir un boitier par optiques pour ne pas salir le capteur !!!

  17. rmmmooonnnnnph ! ça c’est un coup bas ! ! !
    Plus généralement, je crains que certains acheteurs de Leica (pas tous, hein ! mais on en connait…) certains acheteurs de Leica donc, se « rassurent » peut-être, en prenant un Leica très chers, en se disant que ça va les aider à faire de bonnes images. Histoire de juguler l’angoisse de la page blanche !
    C’est un peu comme la psychanalyse : plus on paye cher, plus on est rassuré ! Ne dites pas non : on connait tous des photographes qui fonctionnent comme ça n’est-ce pas… (Leica ou pas) !

  18. Le problème des LEICA hors la question de tarif, c’est que ceux qui en parlent n’ont jamais utilisé meme 5 minute un boitier M et la visée télémétrique.
    Pourquoi? Car si ils l’avaient essayé ils seraient que c’est bien plus rapide couplé avec une optique avec la gâchette que de faire la point et de recomposer l’image. Car soyons encore sérieux 2 minutes, vous l’avez essayé le A7 et vous avez essayé de changer le collimateur de place tout en gardant l’œil dans le viseur? Surement non mais moi oui.
    Tout cela pour dire qu’utiliser des collimateurs autres que le centré cela est faisable avec un bon reflex qui procède un joystick mais impossible avec tout les petits boitiers.
    Et JF, as tu deja essayé le M240 avec une bonne optique Leica, Zeiss ou Voigtlander dessus? Car je le répète , le M240 a corrigé beaucoup de défaut du M9 et sa qualité d’image est bien la.
    Donc si on me donnait un M240 ou 3 A7R, je ne suis vraiment pas sur que je prendrais les 3 Sony.

  19. moi je suis d’autant plus à l’aise pour dire ça que j’ai travaillé dans un « point conseil leica » et visité l’usine de Solms ! J’ai eu du M et du R avec la panoplie d’optiques qui va bien mais on les touchait avec une remise trés conséquente !!! ça se justifiait à l’époque ou on passait les nuits à développer nos péloches au degré prés avec de l’eau de volvic pour avoir le ph le plus neutre possible !!! Depuis le numérique, la supériorité de leica n’est plus flagrante !! Et aujourd’hui ça reste bougrement cher pour ce que ça apporte ! de plus ça n’est pas si évident que ça à utiliser et bien peu de gens s’y font ! ça fait cher pour une expérience ou l’on a plus de risque d’étre déçu que de prendre son pied ! c’est idem avec un fuji X100 qui est aussi chiant à utiliser qu’il est capable de sortir des fichiers de folie, largement aussi bon qu’un leica sinon plus !!!

  20. tout à fait d’accord avec cette approche ! légèreté et mobilité ! avec ces 3 appareils la qualité est largement au rendez vous et on ne braque pas une mitraillette sous le nez des gens !

  21. Si la vraie gôôôcheeeeee revient on va tous aller au goulag pour tricoter des bonnets d’ânes pour se faire des sous ….vu le tarif ça va être difficile pour pouvoir s’offrir le dernier Canikon …. Et on ne parle plus des voyages …ça c’est du luxe de capitaliste !!!!!

  22. 1° ce que tu écris est plein de préjugés, qui nuit à l’analyse du fond de ton commentaire. Le fait de changer les optiques sur un leica n’est ni plus, ni moins problèmatique que sur tout autre appareil. sur le leica, il y a toujours le volet de l’obstruateur.. qui, à la limite « protège » le capteur au contraire du fuji et autres. Ce n,’est pas parce qu’on a un leica que forcement on a les moyens d’en avoir deux… C’est meme surement plus facile d’avoir deux Fuji… ;o)
    Ce n’est pas l’appareil qui fait le photographe. Ni même la photo et la qualité de celle-ci. Si ton Cammarade (drole d’appellation pour un leicaïste :o))) ) Shoot en jpeg, c’est surement qu’il na rien compris.
    Aujourd’hui comme je l’ai déjà dit, Beaucoup d’appareils sortent des images superbe, en plus à 200 iso et passée à la moulinette des programmes de retouche et autre en effet, bien malin qui pourra distinguer qui a fait quoi. Par contre à 1600 iso, avec une ouverture 1.4, à 1/30 au 50… là on peut en reparler, avec un vrai beau cadrage. Avec un sujet bien isolé… vas y avec ton Fuji et son zoom à F4 à 50, et son capteur APSC… on compare??
    Il faut raison garder. chaque appareil a ses qualités mais aussi ses défauts. rester cohérent et intellectuellement honnête est essentiel dans toute discution.

  23. Oui, mais il y a la sélection automatique du collimateur basé sur la détection du sujet le plus proche…. qui marche hyper bien et que j’utilise pout 90% de mes photo !
    9 fois sur 10 ton sujet le plus proche est « ton sujet »… Donc se concentrer sur la composition, la correction d’expo et laisser l’automatisme faire son boulot…
    ça permet de te concentrer sur l’aspect créatif en laissant le processeur faire le point ! Il ne se trompe jamais…
    Ensuite pour les cas particulier tu as la retouche manuelle du point ! Et tous les cas particulier d’AF (collimateur décentrés etc… soit 1 photo sur 10, ou sur 50 ! )

  24. Désole mais ce que j’écris n’est pas plein de préjugés puisque ce sont des retours « concrets » d’expériences vécues ! mon camarade au Leica a en plus du beau matos Canon (5d mark III et 7d avec de belles optiques) et n’a jamais de problème de poussières avec, ce qui le fait raler d’autant plus lorsqu’il utilise son M !
    Par contre c’est toi qui a des préjugés car tu n’a sans doute jamais essayé un fuji ! te baser sur le fait qu’il n’a qu’un capteur APSC pour décréter qu’il est moins bien que celui de ton M le confirme ! et à 1600 iso, je t’assure que ce fuji est « exceptionnel » même à 3200 d’ailleurs ! et si pour toi il est nécessaire d’avoir pour du M pour ne pouvoir l’apprécier que dans le cas d’une photo avec « un vrai cadrage et un sujet bien isolé » ça limite un poil son utilisation ! mon fuji est bien plus polyvalent avec une qualité comparable ! essaye en un au lieu de te persuader que leica est le graal ! tu verras ça a plein de défaut aussi, des côtés agaçants mais à ce prix là moi je pardonne !

  25. Cette comparaison est totalement artificielle, et ce débat stérile. Je ne suis (malheureusement) ni Leica-iste, ni client Sony, et donc pas directement concerné. Mon équipement actuel, outre mes Nikon argentiques, se compose d’un Fuji X100 que j’adore (encore un peu plus depuis le récent firmware) et de ma nouvelle acquisition, un boîtier D700 acheté pour le prix d’un compact. Et de trois focales fixes de qualité (qui me placent das un esprit déjà plus proche du leicaiste). Autant dire que je partage l’idée de ne pas claquer des fortunes. Et pourtant, je comprends l’acheteur Leica. Trop facile d’attribuer son choix au snobisme de riche. Leica, ce n’est pas seulement des optiques, c’est le plaisir physique d’une certaine façon de prendre des photos. Ca ne s’explique pas, on le ressent ou pas. Je photographie depuis 35 ans, et je me débrouille pas trop mal. Je juge pourtant que je ne « mérite » pas encore le Leica. Mais je surveille avec intérêt la cote d’un M9 d’occase, qui baisse. Et ça commence à devenir jouable. Pas besoin de plus de deux optiques. Cher? Oui. Mais pas forcément plus au final que les geeks qui tempêtent contre ces tarifs, et achètent compulsivement chaque année la nouvelle starlette du marché, convaincus d’avoir fait la bonne affaire.
    Leica? Je vais y venir. Un jour. Et ma longue patience aura donné toute sa valeur à ce brillant objet du désir.

  26. nicolas crovadore le

    Allez hop un lien vers un photographe que j’adore, qui à l’habitude de shooter à la chambre, au leica, moyen format, nikon FE … Bref il ne jure presque que par le film quand il « travaille » et il vient tout juste de s’acheter le « petit » sony pour lui coller dessus ses 35 et 50 summilux !!
    Je vous laisse juger par vous même ;)
    http://blog.micmojo.com/2013/sony-a7/
    Belle journée à vous,
    Nicolas

  27. je suis bien d’accord avec toi. j’ai l’habitude de dire que le meilleur appareil photo est celui avec lequel on se sent le mieux. Et qui nous incite aussi à faire mieux.
    Et de la vingtaine d’appareils dont je dispose, le leica est bien au dessus du lot. A égalité avec mon 645. Et ces deux boitiers n’ont rien a voir. mais le plaisir est là, et ca change tout.

  28. Et bien tu vois, sur les photos présentées par Micmojo, les images sont « douces ». Pourquoi? pas parceque le boitier « pique » à mort comme le A7R ou un D800E, non, justement parce que la focalisation manuelle (optiques Leica avec bague) n’est jamais parfaite ni sharp comme avec un AF. Il en résulte des images très belles, douces avec un beau modelé. Sur un boitier 24*36 AF, on obtient uniquement cela avec le Nikkor 135 soft focus et avec le Canon 50mm f1.2 L à pleine ouverture car dans un cas on agit sur le plan de netteté et dans l’autre la très grande ouverture associée au relatif faible piqué de cette optique à f1.2 est un vrai plus. Pour que le 50L soit sharp et donne un rendu bien numérique, il suffit de le fermer à f1.8.

  29. Tu me liras sur les articles précédents. Et tu seras déçu. j’ai eu le x100 à sa sortie, revendu 2 mois plus tard… tellement lent et buggé, mais de beaux fichiers comme ceux livrés par mon x-pro 1 (gardé 6 mois) , et le x100s, gardé 2 mois… ha il y a eu le x20 pendand 2 mois aussi, et du nikon d3/3s/4 et du d700/800e.. comme reflex Donc non, je ne suis pas plein de préjugés, je suis plein d’expériences. Mais un fichier de Fuji c’est bien en jpeg.. traite une fois du RAW … et encore si tu sort des fichier en velvia vive.. bonjour pour adoucir ensuite les couleurs..
    mais bon… ;o) Ce sont de tres bons boitier je sais juste qu’il y a mieux…

  30. nicolas crovadore le

    attention si tu lis correctement son ptit review tu auras noté qu’il a travaillé qu’à pleine ouverture avcec ses deux summilux ;)

  31. Chez Leica les optiques Summilux, entre autres, sont optimisées pour être utilisées à pleine ouverture ;)
    Un Summilux sur un boitier Leica ne donne pas ce rendu en fichier brut et encore il faut savoir qu’elle version de Lux il a utilisé.
    Si l’on lit bien entre les lignes il y a du post traitement, donc ce n’est pas avec ce genre d’images et avec un format Internet que l’on peut se faire une idée précise du résultat. Beau travail mais rien ne vaut un fichier raw !

  32. Tu m’excuseras mais acheter un X100, puis un X100s, puis un X20 pour les revendre chaque fois 2 mois après est une véritable connerie et tu as sans doute du fric à perdre sur ton matériel ce qui n’est pas mon cas ! les Fuji sont des appareils qui méritent que l’on prenne du temps pour les apprivoiser, car ils ont des côtés « chiant » à utiliser, tout comme les M d’ailleurs et il sont très loin de la convivialité d’un reflex. ça n’est donc pas en 2 mois de « possession » que l’on peut prétendre en avoir tiré la quintessence ! Tes « expériences » ne sont donc que des survols bien sommaire ! la preuve: choisir le mode Velvia pour ensuite vouloir « adoucir » les couleurs !!! j’en suis encore mort de rire ! les « anciens » comme moi qui ont commencé par l’argentique comprendront ! bref, la prochaine fois prend un peu ton temps, à moins que ton trip ne soit que consommer du matos ! moi je préfère photographier et sans me ruiner, car même avec un compact on sait sortir de belles choses !

  33. A mon avis, le risque pour Leica ne viendra pas de Sony et de son médiocre alpha 7R, mais d’un futur Fuji (de la série X) plein format. A long terme, les Licaïstes – dont je suis – risquent de se tourner vers les boitiers Fuji et d’y recycler leur fabuleux summicron et summilux. Tout dépendra du prix et de la qualité des productions de Fuji. L’offre de Sony est indéfendable : pas d’obturateur électronique (et donc empoussièrement du capteur garanti), qualité d’image en dessous de celle du M9, bruit du déclenchement, optiques Zeiss autofocus pas vraiment adaptées, etc. Les défauts sont vraiment trop nombreux. En revenche, Leica a du souci à se faire face à Fuji qui, elle, est une véritable firme photographique.
    Bonnes photos et joyeuses fêtes.

  34. Le problème, c’est que d’après une interview visible sur le net du responsable produit de chez Fuji, un Fuji X full frame n’est pas envisagé…
    Ah ! Alors c’est celui-là, le Sony, qui va tuer les Leica ? Avant, ça devait être le Fuji X-pro… Et avant… Et avant..
    Bref, ça fait plus de 50 ans qu’à chaque fois qu’une marque sort un boitier qui sort un peu du lot, on annonce qu’il « va tuer le Leica » !! C’était déjà ce que Nikon pensait à la sortie du Nikon F… En 1959 !! C’est de l’acharnement pour de la névrose ?
    Je ne connais pas ce Sony, mais je peux prédire une chose : les crops à 100% risquent fort de ne mettre en lumière.. Que l’insuffisance des optiques montées dessus !! Alors, à partir de là, à quoi bon un capteur à 12 milliards de pixels ?
    J’ai vu des crops comparatifs, à 100%, entre la bête de course de chez Nikon, le D800, et le D700 : sur les crops, le même sujet était plus grand, forcément, avec le D800. Mais je ne l’ai pas trouvé spécialement plus détaillé…
    Un capteur de course, c’est sacrément exigeant pour une optique, une optique dans sa globalité : formule optique, choix et qualité des verres, qualité de fabrication, tolérances de fabrication aussi. Et il n’y a qu’avec les meilleures optiques, sur tous ces critères, que l’on peut pleinement rendre justice à un gros capteur, qui par sa nature-même ne tolère pas l’à-peu-près.
    Et c’est là que les optiques Leica enterrent toute concurrence. Que ce soit dans les jumelles, les longues-vue, les microscopes, les projecteurs de diapos, les agrandisseurs… Dans TOUS les domaines que Leica touche ou a touché, ça reste la référence, que ça plaise ou pas. Y’a les optiques Leica, et y’a les autres. Mais ça, seuls les utilisateurs de Leica peuvent en être conscients…
    Bien sur, tout ça a un prix. Mais c’est aussi un investissement : On ne perd pas d’argent en revendant une optique Leica, et il est même courant qu’on en gagne. Et pour celui qui n’a pas les moyens d’acheter neuf, passé l’investissement de départ, c’est une utilisation qui ne coute rien : à la revente, on récupère sa mise. AUCUNE autre marque n’offre cet avantage.
    Après, concernant les boitiers… : Leica reste fidèle au télémètre (j’en reste à la gamme M). Pour ceux qui y sont habitués, et j’en suis, c’est génial, bourré d’avantages, et instinctif. Et l’avantage, par rapport à un reflex ou un viseur numérique, de voir ce qu’il se passe autour du champ photographié; est un avantage décisif lorsqu’il s’agit de composer une image. Un télémètre, c’est aussi de la mécanique de précision, ça aussi ça a un prix. Comme la qualité de fabrication, l’assemblage à la main dans un pays européen…
    Qu’il y ait une clientèle « snob » pour Leica, c’est indéniable. Cette clientèle aura aussi une Rolex au poignet, même si elle ne pratique jamais la plongée. Pourtant, il y a aussi des professionnels qui utilisent des Rolex, pour ce qu’elles sont : parmi les meilleures montres au monde, et des références chez les plongeurs pro. Ceux-là se foutent que vous les preniez pour des snobs, car eux vous prendront pour des ignorants. Et ils auront raison.
    Y’a plein d’amoureux de la photo chez les Leicaistes. Ils n’ignorent pas que leur boitier coute trop cher, a des aspects archaïques. Mais pour eux, les avantages l’emportent. Pour les pros, ça sera la facilité d’utilisation, instinctive, la qualité unique des optiques qu’ils ont dessus, la compacité du matériel, et la qualité des résultats obtenus. Pour les amateurs, dont je suis, ça sera ces même critères, et peut-être aussi le plaisir de manipuler de la très belle mécanique. Ca ne se décrit pas ça s’essaie…
    je ne suis équipé qu’en argentique (M2 et M6), et vais sans doute acheter un X-E1 : parce que je peux monter mes optiques M dessus, et parce que contrairement aux boitiers Leica M9 et Cie, il est dans mes tarifs. Mais le boitier de mes rêves reste un Monochrom. Et j’attends encore qu’on me montre des crops (pas des plein format en 800x600pixels, hein ??) N&B de meilleure qualité, issus d’un autre boitier…
    Alors, que l’auteur de ce site continue à taper sur Leica, puisqu’ il aime ça. mais je doute fort qu’il parvienne à influencer UN utilisateur de Leica. Pas parce que les Leicaistes sont des décérébrés obtus et snobs, mais simplement parce que EUX utilisent ce matériel, et en connaissent tous ces avantages.

  35. Je ne suis pas d’accord avec la comparaison leica/apple : l’approche qualitative et l’utilisation simplifiée du produit oui, la disponibilité pour les gens clairement non!
    Concernant le parallèle avec la microscopie, en tant que spécialiste, je peux te dire que Leica est loin d’être le top : Zeiss et Olympus sont largement au niveau, et souvent au delà…
    Leica se repose sur la qualité de ses optiques qui sont excellentes.
    Par contre en terme de développement c’est pas ça, et l’image de marque ne dure qu’un temps…

  36. Si l’image de marque ne dure qu’un temps, chez Leica ça va bientôt faire un siècle que ça dure …
    Moi non plus je ne suis pas d’accord avec le parallèle Leica-Apple : le premier inscrit ses produits dans la durée, alors que chaque nouveau produit d’Apple rend volontairement le précédent obsolète : « C’est une révolution, il faut tout racheter !! ».
    Dire que Leica SE REPOSE sur ses optiques ?? En terme d’innovation optique, la marque n’a jamais été aussi dynamique que ces 15 dernières années, avec la sortie d’optiques inédites, comme le 21 mm/1,4, le 18 mm/3,8… La quasi-totalité de la gamme M a été renouvelée, avec des optiques ASPH, APO, qui sont quasiment toutes les références de leur focale… Moi je dirais plutôt qu’en terme de création d’optiques, Leica a été une des marques les plus innovantes ces dernières années !
    Je n’ai pas écrit qu’ hors les microscopes Leica, point de salut ! Ni que Leica est le seul fabricant qui sorte de bons microscopes. Mais ce sont clairement des références, oui. Il y a partout dans le monde des hôpitaux, labos de recherches, labos d’analyses médicales, ou facs de sciences, équipés de microscopes Leica. Mr Vibert va-t-il nous expliquer que c’est par snobisme ?
    Ce sont des références dans le sens premier du terme : quand on veut évaluer ou cerner la qualité d’un produit X, c’est souvent au produit Leica correspondant qu’on le compare. Il y a bien une raison à ça. Et c’est pareil pour tous les produits que j’ai cités dans mon post : les projecteurs Pradovit étaient le top de projecteurs diapos, et les jumelles Trinovid sont des jumelles-étalons. Ce qui ne VEUT PAS DIRE que Zeiss, ou Swarovski ne font pas aussi d’excellentes jumelles. Mais si demain Zeiss sort une nouvelle jumelle, elle sera immanquablement comparée à la Leica équivalente. C’est pas pour rien…

  37. Ces 15 ou 20 dernières années, Leica a renouvelé la quasi-totalité de la gamme des optiques M, avec des objectifs entièrement nouveaux, la plupart APO et/ou ASPH, utilisant des formules optiques inédites, pour des optiques dont certaines sont des records : 21mm/1,4, 50 mm/0,95.
    Quasiment toutes ces optiques sont devenues LES références de qualité en petit format, dans leur focale et/ou leur ouverture :
    21/1,4,
    28/2,
    35/1,4 et 2,
    50/0,95, 1,4 et 2,
    75/2,
    90/2… Ces optiques ont fait faire un bond qualitatif au petit format, et sont innovantes optiquement parlant.
    Dans le même temps, qu’a fait Zeiss, toujours en petit format ? il nous a ressorti ses vieilles formules optiques dans des montures différentes : des ex-optiques Contax en monture Nikon (comme le 85/1,4), les Tessar et Sonnar en monture M…
    Alors dire que Leica SE REPOSE sur la qualité de ses optiques me parait être teinté de mauvaise foi…

  38. Bah on ne vient pas non plus ici pour lire des propos objectifs – et je pèse le mot – sur le monde Leica.
    En même temps, c’est plutôt une bonne chose : si tout le monde avait eu en mains un Monochrom et un simple Lux 50mm, les délais de livraison auraient été multipliés par 100, et au passage, puisque selon l’auteur il n’y a que les dentistes qui ont des Leicas, nous aurions tous été contraints de devenir dentistes. Beurk !
    Bref JF garde les Sony killers de Leica, et nous le Monochrom, et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes :-) Pitié, ne dites A PERSONNE qu’un Leica permet une réflexion sur la composition, le cadrage, la lumière, etc.. qu’aucun autre système ne permet ou n’impose, parce que télémètre, focale fixe, etc.

  39. C’est souvent que je vois des propos sur les forum cassant du sucre sur LEICA.
    C’est vrai que c’est cher. Mais ca se vend et plutot bien et il suffit de voir les importantes listes d’attentes dans les boutiques Leica pour des boitiers M ou des optiques M.
    Quand on est passionné de photo, on peut être aigri de ne pas pouvoir se payer un Leica et préférer se consoler en essayant de croire que le dernier Fuji ou Sony rivalise avec le Leica M.
    Je pense que Leica est bien supérieure a n’importe quelle marque d’appareils photo et surtout ses optiques qui à mon avis sont de loin les meilleurs.

  40. Ce qui me fait rire c’est comparer Leica et ses optiques superlatives à un Sony avec des optiques moyennes. Rien qu’à voir les Nex, j’en ris encore… « La fin de Leica » avec juste un 24mm Zeiss moyen et super cher. Achetons des appareils photos avec de vraies optiques faites pour pas un bricolage avec des bagues. La geekerie n’en finie pas avec le matériel photo.

  41. Bonjour,
    J’ai lu avec attention les échanges. Je dois avouer que certaines commentaires me laissent pantois.
    Pour me situer et me présenter. J’ai commencé la photo à 15 ans par un OLYMPUS OM20. J’ai eu un OM 2 spot, un NIKON FG, un CANON NEW F1.
    En numérique,
    J’ai eu D300, D3, D3S, D4, NEX 7.
    J’ai un CANON 1DX et un LEICA S2
    J’ai eu ou j’ai encore parmi les meilleurs objectifs de ces marques (gammes pro grandes ouvertures exclusivement, et presque tout en fixe).
    Je viens d’acquérir un LEICA M avec la panoplie complète : 18mm 3.8 / 21mm 1.4 / 35mm 1.4 / 50mm 0.95 (le fameux NOCTILUX) / 75mm 2.0
    L’image est mon métier, pas la photographie, mais l’IMAGE. Je conçois, avec mon équipe, des méthodes de traitement d’image, de production des fichiers photographiques, de compression, de transport, des formats nouveaux, etc.
    Bref, pardonnez, cette introduction, c’est juste pour pas qu’on vienne me dire que je n’y connait rien, et surtout , que j’aurais un parti pris… le seul que je revendique c’est l’émotion des photographies, l’histoire qu’elles racontent, etc.
    Pour le coup, je trouve ces débats <> le piano ou le violon, la peinture à l’huile ou l’acrylique … très stériles.
    Montrez nous vos images, on parlera technique ensuite.
    Comme je n’ai certainement affaire ici qu’à de brillants photographes, parlons vrai : NON tout n’est pas égal… NON ça n’est pas qu’une question de prix.
    Oui LEICA est supérieur aussi bien dans ses boitiers (argentiques comme numériques) à tout ce qui est équivalent (même format). Oui le M8 était une daube, rattrapée par le M9 et aujourd’hui par le MONOCHROME et surtout le M(10).
    Oui les S2 et S sont supérieur à tout ce qui existe dans le même format, y compris HASSELBLAD qui fait fabriquer par FUJI depuis qq temps déjà.
    ET cette supériorité est à tous les étages : capteur, fichiers DNG/RAW 16 bits, mécanique, matériaux et surtout… les optiques !!
    Comparer LEICA à SONY ou à FUJI c’est juste inutile, voire crétin.
    Essayez avant de comparer.
    Chaque élément est séparément superlatif, mais surtout, LEICA propose un système optronique (ce que sont devenus les boitiers aujourd’hui) d’une telle homogénéité qu’ils sont loin devant la concurrence.
    Arrêtez de vous satisfaire de la surface des choses… étudiez en détail les fichiers RAW 16bits (les seuls) et leurs capacités dans LIGHTROOM pour lequel ils ont été optimisé, observez comment fonctionnent leurs capteurs CCD (S/S2 et M9) avant de violer les drosophiles en vol.
    OUI, les LEICA ne peuvent pas tout faire, je conserve d’ailleurs le CANON EOS 1DX parce que je sais que pour certaines conditions (y compris environnementales) je ne prendrai par le risque d’y aller avec mon 5°mm F0.95 .
    OUI les JPEG des LEICA sont merdiques.
    LE SONY A7, n’arrive pas à la hauteur de la sangle du LEICA M alors le présenter comme un « tueur » de M c’est vraiment prendre le risque de passer pour un ignare, et je ne parle pas des FUJI XX et autres, dont les fichiers sont si lissés que leurs post-production frisent le ridicule.

  42. Déjà, il me semble impossible de distinguer la différence entre des NEF 12 et 14 bit sur un Nikon (j’ai fait des essais pour cela)…
    Alors entre le 14 et le 16 bit ! Tout le monde s’en fout !
    Et quand bien même il y aurait une différence (forcément imperceptible), tout le monde s’en tape ! La photo ce n’est certainement pas une histoire de nombre de niveaux entre le blanc et le noir !
    Par rappel :
    JPEG 8 bit = 2 exposant 8, nombre de niveaux entre le blanc et le noir. Soit 256 niveaux
    RAW 12 bit = 2 exposant 12, nombre de niveaux entre le blanc et le noir. Soit 4096 niveaux
    etc… au delà de 4096 niveaux de nuances entre le noir et le blanc, ça n’a plus aucune importance ! 16.000 ou 64.000 c’est totalement indifférent et invisible !

  43. Bonjour,

     

    Moi je trouve ça rigolo les gens qui se balances des comparaisons d’appareil, sans jamais une seule photo.

    Qui plus est des appareil incomparable, en effet le monsieur qui compare le Canon 1Dx avec le Leica S2 ne se rend pas compte de la base de la différence : 20000 €.

    Maintenant on va comparer une grosse Audi avec une grosse Ferrari ?

    Ridicule (pour reprendre ses mots).

    Qu’on me présente un cliché fait au 1Dx avec les meilleurs optiques Canon (85 f1.2 L ou 135 f2 L) avec des équivalents Leica et que les gens juges

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.