web analytics

Manta du soir, y a de l’espoir (et de la dynamique)…

37
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Allez, zouuuh ! Deux petites images pour nous rappeler le mois d’aout, qui est déjà bien loin… Et démontrer a ceux qui en doutent, que l’on peut tout de même faire des images intéressantes (même a contre jour), avec un AF « jugé dépassé » et un capteur dont la dynamique ne serait plus au top du top (elle aurait été jugée fantastique il y a seulement 3 ans)…

La dynamique c’est dans la tête, un peu comme l’homéopathie : plus on y croit plus ça marche ! Et moins on y pense, moins vous en avez besoin… C’est juste un truc de geek, de HDR peeper, de décrypteur de fiches techniques, ou d’ingénieurs a la retraite… Mais pas un truc de photographe !

Asia, Asie, Indonesia, Indonésie, Bali

Eux, s’intéressent prioritairement a des choses bien plus vitales : quelle optique, quelle focale choisir. Exposer pour les ombres, ou pour les hautes lumières ? Quel parti pris choisir (car dessiner c’est choisir disait un grand peintre)…

_MG_6595_WEB

A quel instant (décisif) déclencher ? Avec quelle profondeur de champs, quelle vitesse… Quel sujet photographier, quelles photos montrer, quelle histoire raconter… Lorsque vous aurez répondu a toutes ces questions (et quelques autres), vous pourrez vous inquiéter de la dynamique de votre capteur.

Il faudrait reposer les pieds sur terre ! Personnellement, je pourrais faire toutes mes images avec un capteur de compact (genre G15 ;-)

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

37 commentaires

  1. Jean-François, ne dis pas ce que je n’ai pas dit : biensur que la composition, l’ouverture, la vitesse, le moment sont décisifs. J’ai simplement dit que ton choix de matériel est celui d’un photo-reporter. Mais que pour d’autres, le choix est différent. Je ne vais quand même pas pleurer qu’aujourd’hui on nous propose des capteurs si puissants tant en définition, qu’en dynamique. D’ailleurs, un peu plus de dynamique sur la 2ème photo aurait plus fait ressortir le personnage…Refais la même avec un D800 ;-)

  2.  » un peu plus de dynamique sur la 2ème photo aurait plus fait ressortir le personnage. »
    C’est justement là qu’est l’erreur !
    « Suggérer, c’est créer. Décrire, c’est détruire », c’est Robert Doisneau qui l’a dit…
    J’aurais pu éclairer davantage le personnage dans Lightroom… Facilement (6D ou D600, ok un peu plus avec le D600)… Et j’aurais eu quoi ? Un horrible effet HDR.
    Je n’aurais plus eu du contre jour. Plus de coucher de soleil, juste une scène issue d’un dessin animé… improbable et peu naturelle.
    Je suis bien d’accord que dans certaines applications scientifiques, plus de dynamique ne nuit pas… Mais sur des images normale, c’est inutile (sauf a vouloir faire du HDR, et vouloir « tout décrire » !

  3. On ne se plaint évidement pas, d’avoir plus de potentiel sur le capteur des D600 et D800…
    Mais ce qui m’énerve un peu, c’est de lire des gens qui croient qu’un EOS 6d est un mauvais boitier… parcequ’il a un peu moins de dynamique !
    Il y a encore 3 ans, tout le monde en aurait rêvé de sa plage dynamique ! Est-ce que l’on faisait de moins bonnes photos il y a 3 ans ? Non…
    ET même : faisait-on de moins bonnes photos il y a 6 ans (avec des reflex ayant une dynamique de merde)… Non ! ! !

  4. La ou je suis 100% d’accord avec toi JFF, c’est de laisser la masturbation du geek à des revues comme Chasseur d’image qui tous les moi te disent que le nouveau est Le + mieux bien…
    En dehors de cela on a tous recu nos impots locaux et ca oui ca plombe bien les envie de changer de matériel photo.
    Fais nous rever JF. Montres nous plus d’images de tes voyages.

  5. Puisque le débat a été reporté ici, voici un copier/collé de ma réponse.
    Je suis d’accord avec toi lorsqu’il s’agit de faire de l’art.
    Personnellement, cela fait longtemps que j’ai perdu mes illusions dans ce domaine.
    Quand j’étais jeune, j’y ai vaguement cru, mais ça n’a pas duré.
    Tu peux cliquer sur ce lien pour voir ce que je faisais à l’époque :
    http://www.chassimages.com/forum/index.php/topic,80535.0.html
    Aujourd’hui, je fais de la photo documentaire, mes photos sont distribuées par une agence assez réputée et qui n’a pas (encore ?) fait faillite. Au sein de cette agence je suis amené à faire des commandes pour des revues françaises et étrangères, des commandes corporate pour des grandes entreprises, mais aussi du travail d’archive pour alimenter le stock d’image de l’agence.
    La problématique pour ce type de travail n’a vraiment rien à voir avec la problématique que pourrait avoir un artiste, nos considérations sont pratiquement à l’opposé, car notre but est avant tout de satisfaire le client. En optant pour cette problématique, la bonne photo n’est pas celle que l’on juge nous même comme réussie, mais la photo qui se vend, car le but premier c’est de pouvoir vivre de la photo (c’est devenu de plus en plus difficile) et accessoirement se faire plaisir en faisant des reportages sur des sujets qui m’intéressent.
    Donc, quand tu me parles de : « Non, ce qui fait l’intérêt d’une photo, ou d’une peinture, c’est son souffle, son sens, ses contrastes, ses parties invisibles… Et en aucun cas, la « description » de la réalité ! », ce discours j’aurais pu le tenir à mes débuts, dans les années 80, mais aujourd’hui ma problématique est à des années-lumière d’un tel discours. Quand je fais une commande corporate, ma problématique c’est d’avoir suffisamment de détails dans les ombres et les hautes lumières pour voir distinctement le PDG et le Ministre qui coupent le ruban lors d’une inauguration.

  6. Je n’ai pas dit que le 6D était un mauvais boitier, j’ai dit que le D600 avait un capteur ayant une dynamique plus étendue (un peu plus de 2 Evs d’écart entre les deux).
    Bien entendu, un tel écart n’empèche pas de faire des photos avec un 6D, mais personnellement, avec le travail que je fais, on me demande de choisir entre un 6D et un D600, je choisis le D600.

  7. Pour du reportage, je choisi aussi le D600, mais pas (en priorité) pour cette raison là…
    Mais d’abord pour la résolution, la vitesse, le flash…
    Le 14-24 mm f/2.8 et le 70-200 mm f/4…

  8. Je ne te parle pas d’Art, mais de communiquer ! Moi aussi j’ai fait du photoreportage « alimentaire », pour des clients divers…
    Même dans ce cadre (et meme surtout dans ce cadre la), vouloir tout montrer est une erreur…
    Conserver des zones d’ombres, permet d’attirer l’attention, sur ce qu’il est important de montrer (le maire et la ruban)… C’est lui qu’il faut bien exposer !
    Et pas grave si l’arrière plan est dans l’ombre, ou même cramé… Le photojournalisme existait du temps de la diapo (que j’ai utilisé 10 ans dans ce cadre là)… une époque ou le mot dynamique n’existait pas !
    C’est pour ça qu’on a inventé la mémorisation d’expo, la correction d’expo et la mesure spot !
    On peut exposer correctement la zone de l’image que l »on souhaite, avec n’importe quel reflex de merde (même avec une dynamique équivalente a celle d’un EOS 5D de 2005… tres inférieure a celle d’un EOS 6D de 2013).
    Donc revenons sur terre !
    EOS 6D ou D600, la question de la dynamique est totalement indifférente !
    Y compris pour photographier monsieur le maire à contre jour !

  9. On n’a pas les mêmes références, c’est tout.
    Un progrès utile et abouti : je prends (légèreté et définition des optiques, capteur défini et dynamique…)
    Innovation en développement non abouti : j’attends (evf par ex)
    HDR, capteur plus dynamique, pixels un truc de geek, peut-être, mais c’est le quotidien de mon boulot depuis 15 ans !
    Doisneau, le travail le dimanche,les anciennes icones d’ios, peut-être un peu réac’ sur le fond…

  10. « un peu comme l’homéopathie »… c’est sûr que là, on est dans la réflexion lourde, on sent l’ouverture d’esprit, c’est indiscutable !

  11. Bonjour,
    Les photos sont très sympas, des photos que l’on prend plaisir à regarder plusieurs fois et elles sont bien aux antipodes des problèmes actuels de résolution et dynamique.
    Malheureusement probablement impossible d’en vivre en effet. Art et Argent n’ont jamais été très copain, en tout cas pas du vivant de l’artiste! Mais c’est ce type de photo qui rend la photo intéressante et non pas les tonnes d’images que l’on voit sans même les remarquer tout autour de nous…

  12. En fait, je suis complètement de ton avis Jeff, mais je pense aussi que Murier dénonce une véritable problématique.
    La culture photographique de certains clients est parfois proche de l’inexistant. Certains ont désormais une culture « geek », et compare ton matos au leur à chaque fois.
    « J’ai un 5D mkIII, il a plus de pixel que le votre… » (J’ai un 1Dx connard parce que je fais des images dans des conditions et des coins ou tu n’iras jamais…)
    « Vos ombres sur cette photos sont bouchées… » (C’est un parti pris, y’a rien à voir dans ton ombre, si ce n’est ton double menton…)
    « Votre lumière est un peu dure… » (En même temps tu me convoques à 14h20 au mois de Juillet, tu t’attendais à avoir un coucher de soleil ?)
    etc..
    Combien de fois j’ai entendu ça… Les mecs participent à des forums geek photo, et retranscrivent le même discours qu’ils y lisent pratiquement mot pour mot, uniformisant leur capacités de lecture d’une image.
    En fait je dirais qu’ils ne s’attachent plus vraiment au sens de l’image, mais plutôt à ses caractéristiques techniques.
    Perso, dans ces cas là, j’ai décidé que le client était roi (tant qu’il paye bien), et du coup je lui fais sa belle bouse tout comme il la veut… J’insiste pas trop sur le copyright en général dans ces cas là… « si tu l’oublis t’inquiète pas ca me dérange pas… »
    Maintenant la différence de dynamique entre nikon et canon est indéniable, mais comme toi, je pense qu’elle n’apporte pas grand chose de plus chez nikon, sauf dans certain cas tres particuliers. Sur le 1dx elle est largement suffisante pour rattraper une connerie à la pdv, ou une situation difficile, donc sur le 6D aussi.

  13. eh eh ! Oui, c’est un peu pareil…
    Des bataillons d’études très sérieuses, ont démonté que l’homéopathie marchait aussi bien… que les placébos !
    Donc ça ne sert a rien (ça n’a aucun effet) !
    Mais ça guérri tout ce que le corps est capable de guérir tout seul…
    Comme une bonne tisane ;-)
    Pour ce qui est des vraies maladies… tu peux oublier ! Idem pour la médecine Chinoise…

  14. Si reac, veut dire que l’on « réagit » a tout ce qui se dégrade, autant qu’a tout ce qui progresse >>> Alors oui ! Je suis 100% réac, et le revendique…
    C’est meme salvateur je suppose, car c’est l’inverse de rester passif et béat d’admiration devant n’importe quelle merde télévisuelle, musicale, ou photographique ;-)

  15. Ce que tu oublies, c’est que les placebos ça marche pour guérir un grand nombre de maladies.
    Un exemple, une étude a montré que pour environ 50 % de personnes souffrant de céphalée ou de migraine, le fait de prendre un cachet d’aspirine (ou son équivalent) avait un effet presque immédiat (moins de 10 minutes) sur leurs douleurs, alors que le cachet d’aspirine met entre 30 et 60 minutes pour agir.
    Mais la différence entre l’homéopathie et un capteur, c’est que si on est totalement incapable de trouver une molécule active avec une dilution de 30 CH (10 puissance moins 60), on peut mesurer avec précision la dynamique d’un capteur et constater la différence entre deux capteurs ayant une dynamique différente, surtout que là nous parlons de capteurs ayant une différence de dynamique supérieure à 2 Evs (plus de 2 diaphs).
    Sinon, on ne peut pas vraiment me qualifier de geek, mon ordinateur a 4 ans, mon vélo a plus de 40 ans, je n’ai ni smartphone, ni tablette numérique et je change mes boîtiers uniquement lorsqu’ils commencent à donner des signes évidents de faiblesse.

  16. Tu détiens évidemment le savoir, le bon gout et la sagesse universelle.
    Respect mon maître.
    Mais ton petit scarabée t’envoie balader.

  17. Oui, c’est ce que je dis ! C’est vrai que ça marche les placébos… bien que ce ne soit que du vent ! En fait ça guéri, tout ce qui peut guérir tout seul (quand on est pas vraiment malade en fait ;-)
    Comme toutes les superstitions (la médecine Chinoise par exemple)
    Oui, il y a une différence scientifiquement démontrée de dynamique… On le sait bien !
    Mais croire que ça va aider a faire de meilleurs images, c’est ça qui tient un peu de la superstition…

  18. bahhh, j’ai jamais prétendu détenir quoi que ce soit (tu sors ça d’ou ?)…
    Je déteints juste le droit de dire ce que je pense ;-) Mais ça énerve plein de gens quand l’on s’exprime librement…

  19. Eh bien moi elles me plaisent bien ces photos de JF, avec ce qu’il faut de densité, et la personne à contre-jour est impeccablement rendue.

  20. Financées par qui ces études ?
    Et avec les animaux, c’est pareil ? Il suffit de leur dire que les granules vont leur faire du bien pour que ça marche ?

  21. Non, le placebo peut agir non seulement sur des signes subjectifs, mais également sur des signes mesurables cliniquement comme la fréquence cardiaque, la pression artérielle et mesurables aussi biologiquement comme un ionogramme sanguin, une cortisolémie, une numération leucocytaire… L’effet placebo ce n’est pas de la « superstition » ou du « vent », son effet peut être mesuré cliniquement et biologiquement.

  22. Bien que j’ utilise un capteur avec une large dynamique(D7000), je trouve ta réflexion très intéressante JF. Je réalise que comme le boitier permet de remonter les ombres avec beaucoup de facilité j’ ai tendance à pousser les curseurs plus que nécessaire et avoir au final une photo peu naturel..
    Petit HS: Quel caisson/système as-tu utilisé pour photographier sous l’ eau?

  23. La mesure de « l’effet » en médecine est une bien longue histoire. Comment avoir une telle certitude sur des choses aussi relatives ? Les experts eux-mêmes s’acharnent à tenter de mesurer de l’incertitude. C’est complexe, ni blanc, ni noir.
    En passant, allez expliquer à des personnes malades, qu’elles sont atteintes de « fausses maladies ». Connaissez-vous Canguilhem ? « le normal et le pathologique » Lisez, svp, lisez !

  24.  » L’effet placebo ce n’est pas de la « superstition » ou du « vent », son effet peut être mesuré cliniquement et biologiquement.  »
    Oui, c’est ce que je dits ! L’effet placébo suffit a guérir…
    Ce qui démontre que le corps peut guërir tout seul…
    Ce qui démontre que l’homéopathie ne sert à rien (si ce n’est a aider au déclenchement de l’effet placébo)
    Ce qui est du vent et de la superstition, ce n’est pas l’effet placébo… mais bien l’homéopathie !

  25. Vu qu’on est totalement incapable de trouver une molécule active avec une dilution de 30 CH (10 puissance moins 60), l’homéopathie agit donc exactement comme le placebo, ni plus, ni moins.
    On peut donc dire que l’homéopathie, comme le placebo, n’est pas de la « superstition » ou du « vent », son effet peut être mesuré cliniquement et biologiquement.

  26. J’ai bien compris ce que tu dit et nous sommes d’accord…
    Donc en toute logique on peut aussi accepter l’assertion suivante :
    On peut guérir de tout ce qui est bénin, à l’aide « d’un peu de vent et de superstition »…

  27. C’est vrai qu’a force d’évolutions technologiques on en arrive presque à ne plus faire de photographie mais plutôt du bidouillage informatique…
    Combien de photos professionelles utilisables à la sortie du boitier ?

  28. Continuez donc à prendre vos petits antibiotiques, pas de problème ! C’est sûr que ça c’est pas de la superstition, c’est autre chose…

  29. Mon dieu … Le niveau de connerie de votre remarque Flodine est proche du record du monde ! Disons que si vous avez une infection, l’homéopathie ne vous soignera jamais, et que les antibiotiques seront les seuls à vous sauver la vie.

  30. Je n’ai jamais dit qu’il ne fallait JAMAIS prendre d’antibiotiques… Mais de là à dire que l’homéopathie ne sert à RIEN…

  31. Tant de méconnaissances concernant l’homéopathie ou la médecine chinoise associés a ce goût certain d’avoir raison me stupéfait !

  32. Non, ça énerve les gens quand quelqu’un pense détenir LA vérité en expliquant par tous les moyens qu’il a raison alors que ce n’est qu’un point de vue comme un autre !

  33. T’inquiète ;-)
    Je ne suis pas totalement ignare en culture, médecines et en superstitions Chinoises…
    Marié à une Chinoise et je connais pas mal de personnes qui ont tenté de me convaincre de son intérêt !
    Comme dans les remèdes de grand mère, tout n’est pas a jeter ! Mais la plupart de ce qui est superstition, oui…
    D’ailleurs en Chine, pour tout ce qui est sérieux : pas de médecine Chinoise sans médecine scientifique.
    Les superstitions ne soignent que ce qui n’est pas grave (ou aucune médecine n’est nécessaire, à part le repos)…

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.