web analytics

Le Nikon D610 remplace le Nikon D600

41
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Voilà le Nikon D610, une petite mise à jour du Nikon D600, qui rassurera les utilisateurs quand aux problèmes de poussière qui « entachèrent » quelque peu le début de carrière du D600… (PDF en Français : FP Nikon D610)

0000_SCREEN_JFV_ 2013-10-08 à 12.36.17

La seule nouveauté est le passage de la cadence maximale de 5,5 im/sec, portée à 6 im/sec… Et un mode rafale QuietC visible sur le barillet ci-dessous (qui s’ajoute au mode Quiet vue par vue), un peu moins bruyant que le mode rafale (mais le silence n’est pas le point fort du D600 de toutes façons).

0000_SCREEN_JFV_ 2013-10-08 à 12.33.27

La bonne nouvelle c’est qu’on va trouver des Nikon D600 à prix cassé ! Dont certains (la majorité ?) n’ont aucuns soucis de poussière (et quand bien même, un passage en SAV règle dorénavant le soucis).

Le Nikon D610 sera disponible le 18 octobre, autour de 1899 € boitier nu.

Pour tout connaitre du Nikon D600 (donc du D610), relire notre long test terrain du Nikon D600 ici. Et quelques articles intéressants qui s’y rapportent :

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

41 commentaires

  1. bien sûr, quelques modèles… belle omerta à la française. le d600 etait tellement parfait que l’on ressort le même…. ben voyons…. Pensée aux « amateurs » qui ont déboursés 1800 euros et qui ne pouront pas revendre.

  2. a quand le canon 6DmkII afin de trouver le 6D moins cher?
    sinon, j’avoue que je me tate franchement entre D600 et 6D…
    pas facile facile

  3. Bonjour Don,
    Pour ce qui est des seuls capteurs, selon DxOMark le capteur du D600 surclasse très largement le capteur du 6D, surtout en ce qui concerne la dynamique. 2,1 EV semble peu, mais en fait c’est énorme, car c’est l’équivalent de 2 diaphs.

  4. Oui, enfin, c’est pas si important que ça la qualité du capteur tout de même…
    Car en 2013, on est arrivé à une telle qualité, que même un capteur de compact (genre G15) me semble suffisant !
    Les seuls cas, ou la souplesse du capteur sera importante, c’est lorsque l’on a raté son expo, ou que l’on souhaite déboucher exagérément les ombre…
    Pour tout ceux qui savent faire des photos, c’est pas très souvent !
    La question de la résolution me semble plus déterminante (24 Mpix c’est un peu plus que 20 Mpix et ça permet de recarder un peu plus)…
    Mais le plus important reste le choix des optiques…
    Choisir d’abord ses objectifs, dans une marque ou l’autre… Et ensuite choisir le boitier pour aller derrière !
    Par exemple chez canon on a un fantastique 40 mm f/2.8 pancake pour 200 euros… ET un petit 24 mm f/2,8 IS pour 800 euros !
    Chez Nikon on a un incroyable 14-24 mm f/2.8
    Choisissez d’abord vos optiques ! Le capteur est sans importance…

  5. « Quelques poussières qui « entachèrent » quelque peu le début de carrière du D600″
    Ca se voit que Mr Vibert est photographe pro. Il a eu un D600 spécial prété par Mr Nikon lors de son test.
    Parce que moi, au bout d’environ 90 déclenchements grosses tâches sur mes photos. Premier passage par le SAV Nikon et retour avec un verre de visée dégueulasse. Plus de tâche ! Ben non. Seulement 11 déclenchements aprés le retour du SAV, de nouveau des tâches.
    Second séjour chez Nikon. Résultat, je sais pas, ai pas essayer. Dégouté.
    Je suis pas le seul. Mon magasin, suite à ces « quelques poussières » ne rentre plus de D600 et refuse d’en vendre. Le commercial Nikon est incappable de lui assuré (à mon magasin) que les nouveaux D600 n’auront pas ce « quelque » problème.
    Qui me pourri la vie de petit photographe amateur et je suis pas le seul dans ce cas.
    Un peu de respect ….
    Thierry

  6. Pas vraiment d’accord.
    En passant d’un D700 à un D800 (j’en ai 2), on voit vraiment une différence incroyable en terme de dynamique de capteur. Par exemple, aujourd’hui avec un ciel couvert et des personnes peu éclairées au pied d’un grand immeuble, j’ai réussi à avoir facilement des détails sur les visages et dans les nuages, sans aucune augmentation de bruit numérique sur les visages.
    C’est surtout utile en reportage/presse, car si on a tout son temps on peut faire du HDR.
    Bien entendu, pour le HDR il faut l’utiliser avec une extrême parcimonie et choisir un rendu photographique réaliste pour ne pas tomber dans le grand-guignolesque. Avec le D800, j’ai beaucoup moins souvent recours à cette technique qui me faisait perdre pas mal de temps et en plus, avec cette technique on ne peut pas faire de photos de personnes ou d’objets en mouvement.
    Sinon, effectivement le 14-24 est un très bon objectif (j’ai les 3 zooms ouvrant f/2.8), meilleur que le 24-70 et que le 70-200. Par contre il est assez fragile. Je l’ai fait tomber 2 fois, la première fois la bague de zoom est devenue dure et la seconde fois la bague s’est bloquée. La facture au SAV-NPS s’élève à 500 €. Je connais deux confrères à qui c’est arrivé. Autre défaut de ces zooms, c’est le caoutchouc des bagues de zoom qui se décollent et ensuite se distendent, ça ne m’est pas encore arrivé avec le 70-200, mais il faut savoir que je l’ai acheté plus récemment et que je l’utilise un peu moins que les deux autres.

  7. Tout les gens que j’ai croisé ou que je connais avec un D600 ont toujours le problème de poussières, même après avoir fait appel au SAV qui a fait des échanges standard.
    Même les vendeurs de magasins me déconseillaient d’acheter un D600 tellement c’était la loterie…
    Donc je suis sceptique sur la minorité d’appareil concernés.

  8. « différence incroyable »… tout dépend de la définition qu’on se fait de « différence incroyable » !
    Il y a certes un progres visible entre D700 et d600… mais « différence incroyable » n’est-il pas un peu exagéré ?

  9. Non, pas du tout spécial mon cher Thierry…
    Oui, j’ai noté quelques taches sur un des modèles de la Nikon School (facilement nettoyées par Lightroom)…
    15 jours plus tard je suis retombé sur le même exemplaire avec les mêmes taches. Il n’avait donc pas été nettoyé « Spécialement » pour moi… (on a pas le temps de faire ça a la Nikon School, le SAV est réservé aux vraies pannes).
    Ne voyez donc pas le mal partout… Je ne me suis d’ailleurs jamais prononcé sur ce problème de tache, (ni pour défendre Nikon, ni pour l’accabler). Problème de tache qui semble bel et bien être réel, l’arrivée du D610 en est la preuve…
    Car je n’ai aucun recule sur la chose… (et je respecte votre avis et témoignage que je ne remets pas en cause)
    Je pense toutefois que le problème a été largement exagéré par le net (certains témoignages mes semblent suspects tant ils sont incroyables)… et le manque de communication de Nikon a fait le reste !

  10. Je ne vois pas pourquoi on devrait développer des talents de photographes pour pallier à un problème qui ne devrait pas exister.
    C’est l’équipement qui est au service du photographe, pas le contraire…

  11. Bonjour,
    Le problème de taches n’a pas été inventé par certains photographes ne faisant que des photos de ciel bleu à f/22.
    Voici un sondage à prendre avec précaution, car il n’a pas été fait par un institut de sondage, toutefois le nombre de réponses est tout de même suffisamment important pour montrer que le problème existe et que le retour au SAV ne résout pas définitivement le problème :
    http://nikonrumors.com/2013/09/30/nikon-d600-sensor-dustoil-survey-results.aspx/

  12. Pour ceux qui ont un D600, avez-vous testé le kit de nettoyage pour capteur Pentax O-ICK1, qui est généralement celui qui se montre le plus efficace et surtout le plus facile à utiliser pour nettoyer les poussières, mais je ne sais pas si ça fonctionne avec des taches d’huile bien noire.
    Bien entendu, quand je dis que c’est le plus facile à utiliser, il faut quand même ne pas être totalement nul en bricolage et prendre la peine de lire le mode d’emploi qui ne fait que 15 pages.

  13. olivier montreuil le

    Je suis désolé mais lorsque l’on lache pas loin de 2.000 euros dans un boitier, il est inadmissible de se trouver avec un pareil probléme et qu’en plus que la marque ne fasse pas son maximum pour sortir de ce merdier les braves gens qui les ont achetés est encore plus moche.
    Et si pour éviter ce bazard, on ne peut même pas utiliser f22 lorsque le besoin s’en fait sentir, autant prendre un compact !
    personnellement je n’ai sauté le pas du reflex numérique que lorsqu’ils ont été dotés de systéme de nettoyage auto convenable, alors se retrouver en 2013 avec du gras sur le capteur sur un boitier à 2.000 euros d’un des meilleurs fabriquant d’appareil photo,qui ne fait rien pour sortir de là ses clients, c’est tout à fait insupportable

  14. Voici quelques dynamiques mesurées par DxOMark, qui montrent les progrès incroyables accomplis ces dernières années, surtout par Nikon (généralement ce sont des capteurs Sony) :
    Nikon D2H : 10 Evs
    Canon 10D : 10,9 Evs
    Canon 5D Mark III : 11,7 Evs
    Canon 6D : 12,1 Evs
    Nikon D700 : 12,2 Evs
    Nikon D600 : 14,2 Evs
    Nikon D800 : 14,4 Evs
    On peut voir qu’entre un D2H et un D800 il y a 4,4 Evs d’écart !

  15. Trois photographes japonais autour de moi ont achete en tout 5 boitiers D600. 2 ont presente ce probleme de traces : 1 capteur a ete nettoye par son proprio et le probleme a disparu. Le second boitie a ete depose chez Nikon pour un simple nettoyage. Nikon a refuse de l’admettre mais ils lui ont change capteur + obturateur (gratuitement).
    On retrouve beaucoup ce genre de commentaires : Nikon repare ses betises en silence, gratuitement, mais sans reconnaitre ses fautes. C’est mauvais, mais ca ne date pas d’hier ni de l’ere numerique. Pour autant, parler d’un « dustgate » pour Nikon, faut pas pousser : chaque boitier a ses tracas, beaucoup de D600 ont eu ce pepin mais il n’y a pas mort d’homme.
    A la rigueur, je tends le baton pour me faire battre, mais quand j’entends un amateur fortune se plaindre parce que c’est inacceptable qu’un investissement de 2000 eur ait le moindre probleme :
    1) si on arrive a vendre des full frames a 2000 eur aujourd’hui c’est bien parce que le process de fabrication vise la grande serie et tolere des ecarts mineurs de qualite, a corriger apres-coup
    2) on ne parle pas d’investissement pour un boitier numerique, c’est une aberration : sa valeur residuelle baisse tres vite, son amortissement est trop rapide
    3) quand on est amateur il faut arreter de croire que le full frame va changer la qualite de son « travail » : un capteur APS-C Fujifilm fait aussi bien que Nikon question bruit, voire mieux par son rendu, et on a rarement besoin d’une PDC de 3 millimetres.
    Et celui qui prend des photos a f/22 aujourd’hui n’a sans doute pas assez travaille en numerique : la diffraction est alors trop visible. Plutot bosser avec un APS-C qu’avec un full frame si l’on veut vraiment gagner un stop (f/16 est mon maximum sur D200/D7000). Maintenant, si c’est pour dire qu’en 11″x14″ la diffraction ne se voit pas, autant acheter un D700 d’occasion, parfaitement eprouve lui.

  16. la creativité vient du photographe et des possibilités optiques… le capteur ca n’aide pas vraiment à faire une bonne photo.

  17. Ben dit toi qu’avec le 1Dx c’est pire, il coute 3 fois plus cher, et il balance 3 fois plus de graisse sur le capteur. Et la réaction de canon, ben c’est d’en remettre une couche !

  18. Ben t’avais qu’à acheter un Canon EOS 6D !
    Il est bien plus ergonomique
    Il est plus léger
    Il est incroyablement silencieux
    Le capteur central de l’AF est bien meilleur en basse lumière !
    Son viseur est plus agréable
    le mesure de lumiere est plus fiable
    Il y a plus de choix d’objectifs
    Les objectifs sont généralement moins chers (a l’exception des optiques pro récentes)
    Tu peux choisir un second reflex comme l’EOS 100D en complément, qui est bien meilleur que les reflex Nikon d’entrée de gamme…
    Etc…

  19. Ben t’avais qu’à acheter un Canon EOS 6D !
    Il est bien plus ergonomique
    Il est plus léger
    Il est incroyablement silencieux
    Le capteur central de l’AF est bien meilleur en basse lumière !
    Son viseur est plus agréable
    le mesure de lumiere est plus fiable
    Il y a plus de choix d’objectifs
    Les objectifs sont généralement moins chers (a l’exception des optiques pro récentes)
    Tu peux choisir un second reflex comme l’EOS 100D en complément, qui est bien meilleur que les reflex Nikon d’entrée de gamme…
    Etc…

  20. Oui, mais tout ça n’a rien a voir avec la photo ! Il n’a jamais été prouvé nul part, que la dynamique du capteur était nécessaire pour réussi de bonnes photos…
    Je dirais même avec le recule et en regardant mes meilleurs images, que souvent ce sont celles qui comportent de francs contrastes (donc moins de dynamique), que je préfère !
    Il n’est absolument pas nécessaire de lire les détails dans les hautes lumières, en même temps que dans les ombres… pour faire une bonne photo ! Les meilleurs photos sont celles ou a choisi de poser « pour les hautes lumières », avec des « aplats » de noir bien dessinés et bien graphiques… Ou l’inverse !
    Généralement lorsque l’on essaye de tout décrire (on se rapproche du HDR), ça donne des photos plates, sans « parti pris »…
    Donc, franchement la dynamique, je m’en tape ! Si je veux lire les ombres : je fais une correction de + 1 Diaph… Si je veux lire les hautes lumières, je sous expose de 1/3 à 1 diaph ou plus…
    Comme la plupart de photographes, qui se préoccupent plutôt de l’ìnstant, de la composition, du sujet, de la qualité de la lumière… des perspectives en choisissant la bonne focale, etc.
    La dynamique est utile dans des cas particulier, mais ce n’est qu’un « détail » de la photo…

  21. Il n’a pas de flash embarqué pour déboucher ou fill-in
    Il a un AF dépassé (11 pts)
    Il est très loin en dynamique vs modèles Nikon
    Il ne passe pas les 5 images secondes
    Il n’a pas de sortie casque

  22. Sans parler de f22 on peut déjà parler des tâches visibles sur des photos prises à f5.6 … Ce n’est pas une ouverture extrême

  23. Tu vas essayer d’expliquer ça à mes clients.
    Voici un cas concret pour comprendre.
    J’ai une commande pour faire un reportage sur une inauguration (tarif corporate double du tarif presse). Un moment fort de l’inauguration sera la photo de la coupure de ruban.
    Bien entendu, ce ne sont pas les photographes qui choisissent l’emplacement du ruban à couper.
    La dernière fois que j’ai fait ce type de photo le ruban était à moitié à l’ombre et l’autre moitié au soleil, bien entendu à 12h pour avoir le soleil le plus fort possible.
    Que faire ?
    On peut évidemment flasher, mais vu qu’il y a une trentaine de personnes qu’il faut toutes voir distinctement sur la photo (bien entendu le PDG, mais aussi le Ministre, deux députés, le Maire, etc…), un flash aura du mal à tout éclairer, surtout ceux qui sont au troisième rang et en plus le temps de recyclage sera trop long pour pouvoir faire une dizaine de photos pour que toutes les personnes présentes ne fassent pas trop de grimaces.
    C’est là que l’on voit tout l’intérêt d’avoir une dynamique de 14,4 Evs.
    Il ne faut pas croire que ce type d’exemple est un cas particulier, des exemples comme celui-ci je pourrais vous en citer des centaines.

  24. Pas d’accord avec toi pomme, ça dépend totalement du type de photos que l’on doit faire.
    Un autre domaine où les capteurs ont fait d’énormes progrès c’est leur sensibilité.
    On peut maintenant faire des photos qui pourront être reproduites, même en double page et avec une qualité suffisante, à 6 400 ISO.
    Il m’arrive d’avoir à faire des photos de sport dans des gymnases ayant un éclairage vraiment peu puissant.
    Crois-moi le fait maintenant, de pouvoir travailler au 320ème f/3.5 à 6 400 ISO me facilite grandement la tâche, plutôt qu’au 250ème f/2.8 avec la génération précédente ou même pire au 250ème f/2 avec celle d’avant (à l’époque j’utilisais un 85 mm f/1.8).

  25. La solution ? Facile, tu prends un bon flash (et si besoin de rafale n’oublie pas une alim externe)…
    Et si ca marche toujours pas… tu prends un cours de photo a la Nikon School ! On a même un cours sur le flash… Suivi d’un cours sur Lightroom ;-)
    Je blague, mais on a tous été dans ce genre de situation (comment pouvait-on réussir quotidiennement ce genre d’images en argentique, et ne pas les réussir en numérique ?)…
    En RAW la dynamique d’un capteur d’un simple compact (genre G15) est déjà quasi suffisante pour s’en sortir !

  26. Eh eh ! Autant de défauts qui n’empêchent pas de réaliser des images fantastiques (surtout la sortie casque, qu’est-ce qu’on s’en bat les pixels ;-)
    je confirme : dans l’obscurité le collimateur centrale de l’EOS 6d est incroyablement efficace (plus que celui des D800 et D600, et meilleur que celui de l’EOS 5D Mk3)…
    Son AF est globalement très régulier et performant, (ce qui ne se devine pas à la lecture de la fiche technique)… Et je l’écris après un mois de test et de comparaison avec le D600.
    Oui, l’AF du D600 et de l’EOS 5D MkIII sont plus adaptés au sport et au suivi. Les collimateurs du 5D MkIII sont plus plus largement répartis, que ceux de l’EOS 6D et même que ceux du D600 (qui ne profite que de l’AF APS-C du D7000)…
    Relire : Test terrain Canon EOS 6D au Japon
    http://www.macandphoto.com/2013/05/test_canon_eos_6d_a.html
    Pas de flash embarqué, c’est vrai… Mais si un photographe sérieux sort le flash, c’est pour vraiment flasher ! Donc, ça peut se comprendre que les reflex pro n’aient pas de flash…
    Même si c’est dommage en voyage. A part ça je ne vois pas quoi lui reprocher… Peut-être une résolution un peu timide ? 20 Mpix seulement, 24 aurait été mieux.
    On apprécie le GPS et le WIFI… sans oublier le mode silencieux (tres intéressant en reportage). tous ceux qui l’on testé a fond, l’ont finalement adoré…
    Mais cet éternel refrain de la dynamique, c’est une problématique de geek ! Pas de photographe…

  27. En diapos on exposait pour les hautes lumières et on avait des ombres totalement bouchées. On faisait avec et si le client râlait on lui expliquait que l’on ne pouvait pas faire mieux. Avec les progrès du numérique, notamment dans la dynamique, mais aussi dans la sensibilité, on est devenu beaucoup plus exigeant, les clients aussi.
    A propos de rafales avec une alimentation externe pour flash, avec le Nikon SB-900 il ne faut pas oublier de mettre sur off la protection thermique qui met en sécurité le flash s’il chauffe trop, mais dans ce cas on risque d’endommager le flash, surtout si on le sollicite beaucoup trop. Ceci dit, j’ai explosé beaucoup de tubes de CT45 (je les changeais moi-même), mais pas encore de tubes de SB-900, il faut dire que je suis prudent et ne le sollicite pas trop.

  28. Un exemple vaut mieux que 1000 mots !
    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=3504087418515&set=a.2214177611576.59220.1761631664&type=1&theater
    Est-ce que vraiment le capteur de l’EOS 6D manque de dynamique ?
    Lorsque l’on peut obtenir ça en plein contre jour !
    Et encore, je n’ai pas débouché au maximum mon image… Plus, aurait tout simplement été moche ! Plus de dynamique aurait servi a quoi ?
    Je peux répondre : a faire l’horrible effet HDR qui fleuri sur le net, commis par des photographe manquant d’expérience…
    Ce que je veux dire, c’est que ce n’est pas parceque l’outil existe, qu’il sert a quelque chose et qu’il faut l’utiliser !
    Plus de dynamique ne sert a rien… en dehors de cas particuliers rarissimes. Mieux vaut faire de bonne photos et exposer correctement.

  29. Une bonne dynamique, ça peux quand même bien aider quelques fois, sans parler du flash intégré …. Bref tout ce qui manque au 6D et 5D III …, après, les crotes de mouche sur les bords d’image, c’est bon pour alimenter une discutions de geeks …

  30. Je ne sais pas si mon commentaire sera accepté, car les deux précédents sont passés à la trappe.
    Du temps de l’argentique avec des diapos, on exposait pour les hautes lumières et les ombres étaient totalement bouchées. Aux clients qui râlaient on leur expliquait qu’il n’était pas possible de faire autrement. Maintenant avec le numérique et les progrès faits en matière de dynamique et de sensibilité, on est devenu plus exigeants et les clients aussi.
    Sinon, pour l’exemple que tu as mis, c’est une très bonne photo, mais dans ce format on ne peut pas trop juger de la qualité, notamment des parties sombres récupérées, mais à quel prix ?
    Pour ceux qui doutent encore de l’intérêt d’un capteur ayant une dynamique importante, je les invite à télécharger sur le site DPReview une photo faite dans leur studio à 100 ISO et en RAW et de voir le résultat quand on essaye de récupérer les parties sombres de l’image, c’est à dire les bobines de fil.
    Ensuite vous comparez deux boîtiers ayant des dynamiques différentes, par exemple un D800 et un 5D MarkIII et on en reparle.

  31. Pour ceux qui doutent encore de l’intérêt d’un capteur ayant une dynamique importante, je les invite à télécharger sur le site DPReview une photo faite dans leur studio à 100 ISO et en RAW et de voir le résultat quand on essaye de récupérer les parties sombres de l’image, c’est à dire les bobines de fil.
    Ensuite vous comparez deux boîtiers ayant des dynamiques différentes, par exemple un D800 et un 5D MarkIII et on en reparle.

  32. Jean-François, je ne suis pas d’accord avec toi pour la simple et bonne raison que c’est une réponse de photo-reporter.
    Mes besoins, comme ceux de mes collègues qui bossons dans le cinéma sont tout autre et je peux t’assurer que la dynamique d’un capteur est plus importante q’un mode silencieux, qu’un Wifi ou un GPS.
    Mais bon on travaille le plus souvent avec un moyen format et je vais passer perso au D800. L’important est d’avoir le matériel qui convient à son travail.

  33. Tu sais, j’ai pointé l’avantage indéniable du capteur Sony des D800 et D600 dès 2012 ici :
    http://www.macandphoto.com/2012/05/nikon-d800-ou-canon-eos-5d-mk3-récupération-des-ombres.html
    On y voyait tres clairement l’avantage dynamique du Nikon (qui n’a jamais été contesté)… j’ai d’ailleurs été un des premiers en France à le souligner ! Donc je parle en connaissance de cause, ayant fait des test comparatifs…
    Mais là n’est pas le problème ! C’est qu’on s’en tape de la dynamique…
    C’est en toute connaissance de cause, que j’affirme que c’est une question assez secondaire… pour la photo !
    Ayant fait 10 ans de diapo (en professionnel) et un peu plus que ça alors que j’étais amateur… Je sais bien de quoi l’on parle !
    Ce ne sont pas les détails dans les ombres qui font les bonnes photos…
    Prenons une analogie avec la peinture, se rappel-t-on de Picasso, de Edward Hopper ?
    Ou des peintres hyper réalistes des années 70, ou des pompier du 18em ?
    Non, ce qui fait l’intéret d’une photo, ou d’une peinture, c’est son souffle, son sens, ses contrastes, ses parties invisibles… Et en aucun cas, la « description » de la réalité !
    Dans le cadre d’une prise de vue scientifique, je ne nie pas l’intérêt de la dynamique… Mais dans un cadre photographique, c’est un dagdet secondaire !

  34. Je suis d’accord avec toi lorsqu’il s’agit de faire de l’art.
    Personnellement, cela fait longtemps que j’ai perdu mes illusions dans ce domaine.
    Quand j’étais jeune, j’y ai vaguement cru, mais ça n’a pas duré.
    Tu peux cliquer sur ce lien pour voir ce que je faisais à l’époque :
    http://www.chassimages.com/forum/index.php/topic,80535.0.html
    Aujourd’hui, je fais de la photo documentaire, mes photos sont distribuées par une agence assez réputée et qui n’a pas (encore ?) fait faillite. Au sein de cette agence je suis amené à faire des commandes pour des revues françaises et étrangères, des commandes corporate pour des grandes entreprises, mais aussi du travail d’archive pour alimenter le stock d’image de l’agence.
    La problématique pour ce type de travail n’a vraiment rien à voir avec la problématique que pourrait avoir un artiste, nos considérations sont pratiquement à l’opposé, car notre but est avant tout de satisfaire le client. En optant pour cette problématique, la bonne photo n’est pas celle que l’on juge nous même comme réussie, mais la photo qui se vend, car le but premier c’est de pouvoir vivre de la photo (c’est devenu de plus en plus difficile) et accessoirement se faire plaisir en faisant des reportages sur des sujets qui m’intéressent.
    Donc, quand tu me parles de : « Non, ce qui fait l’intérêt d’une photo, ou d’une peinture, c’est son souffle, son sens, ses contrastes, ses parties invisibles… Et en aucun cas, la « description » de la réalité ! », ce discours j’aurais pu le tenir à mes débuts, dans les années 80, mais aujourd’hui ma problématique est à des années-lumière d’un tel discours. Quand je fais une commande corporate, ma problématique c’est d’avoir suffisamment de détails dans les ombres et les hautes lumières pour voir distinctement le PDG et le Ministre qui coupent le ruban lors d’une inauguration.

  35. Je ne te parle pas d’Art, mais de communiquer ! Moi aussi j’ai fait du photoreportage « alimentaire », pour des clients divers…
    Même dans ce cadre (et meme surtout dans ce cadre la), vouloir tout montrer est une erreur…
    Conserver des zones d’ombres, permet d’attirer l’attention, sur ce qu’il est important de montrer (le maire et la ruban)… C’est lui qu’il faut bien exposer !
    Et pas grave si l’arrière plan est dans l’ombre, ou même cramé… Le photojournalisme existait du temps de la diapo (que j’ai utilisé 10 ans dans ce cadre là)… une époque ou le mot dynamique n’existait pas !
    C’est pour ça qu’on a inventé la mémorisation d’expo, la correction d’expo et la mesure spot !
    On peut exposer correctement la zone de l’image que l »on souhaite, avec n’importe quel reflex de merde (même avec une dynamique équivalente a celle d’un EOS 5D de 2005… tres inférieure a celle d’un EOS 6D de 2013).
    Donc revenons sur terre !
    EOS 6D ou D600, la question de la dynamique est totalement indifférente !
    Y compris pour photographier monsieur le maire à contre jour !

  36. Bonjour Rage,
    Le D800 est un bon choix (j’en ai deux), si tu en achètes un il ne faudra pas oublier de consacrer une bonne heure afin de régler avec précision l’autofocus de chacun de tes objectifs. Car, tu verras, le capteur est d’une exceptionnelle précision.
    Sinon, pour le différend avec JFV, je dirais que c’est une problématique d’artiste, plutôt qu’une problématique de photo reporter (lire mon commentaire de jeu. 10 oct 2013 à 08:29).

  37. J’ai aussi eu une poussière sur 5D MkIII. La poussière entre la vitre et le capteur. Impossible à nettoyer sur les 5D MkIII. Donc faut changer le capteur. Cela a été pris en garantie par Canon. Encore heureux, car 700€ la poussière…

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.