web analytics

Ultra rapide, un boitier USB3 tueur de Thunderbolt

23
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Macbidouille signale l’arrivée d’un nouveau boîtier USB3 tueur de thunderbolt. Ce Miniswap U3 Firmwtek atteindrait les 443 Mo/sec en lecture écriture avec un bon SSD.

U3-eject
Autrement dit on est au niveau des performances de l’excellent disque interne 512 Go (Samsung) du Macbook Air… Une raison de plus de douter de l’intérêt du Thunderbolt ! Voici au passage la mesure des performances du SSD 512 Go de mon propre Macbook Air :

Disque SSD interne MBAir 2012 512 Go copie

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

23 commentaires

  1. On sait ton empressement a taper sur le Thunderbolt, mais note qu’une solution comme le Drobo 5D est evolutive, bi-standard et… plus rapide en TB qu’en USB3 ! Sans compter qu’on peut les chainer…
    Ca se lit ici :
    http://fortysomethinggeek.blogspot.jp/2012/11/drobo-5d-usb-3-and-thunderbolt-review.html
    et la :
    http://www.mymac.com/2012/12/drobo-5d-review/
    Le Drobo n’est pas parfait et pas suffisant, n’empeche qu’ils livrent un cable TB et un USB3 dans la boite.

  2. Le Thunderbolt est mort né. C’est une énoooorme erreur commerciale, pas technique certe, mais commerciale.
    Faut quand même avoir les oreilles et les yeux totalement bouchés pour ne pas le reconnaître, ou alors ça devient de la pure mauvaise foi.

  3. Vous me faite bien rire un peu, vous avez la mémoire courte il me semble. Quand l’USB est sortie à l’époque y avais les même discours que avec Thunderbolt maintenant.
    Question : quand y aura des SSD avec plus que 600 MB/s comme débit… bye bye USB3 ;)
    et si je voulais faire du Raid 0 avec ce SSD de 443 MB/s en USB 3… dans le cul, mais possible avec Thunderbolt car ca limite de bande passante est de 1200 MB/s et pas 600 MB/s de l’USB 3 ;)
    En gros il y a que le SSD qui justifie d’avoir de l’USB 3.
    USB 3 n’a rien à voir avec Thunderbolt.
    Light Peak (Thunderbolt) est capable de supporter plusieurs protocoles : sur un même câble, il pourrait remplacer les connectiques FireWire, USB, DisplayPort, Jack, Ethernet, SATA et bien d’autres à une vitesse qui atteindra à terme les 100 Gigabits par seconde. Forte de ses qualités multi-protocoles et de sa souplesse, cette connectique universelle pourra faire transiter n’importe quel type de données en fonction des besoins du périphérique. Ainsi, un moniteur pourra utiliser un débit de 8 Gbits/s tandis qu’un disque dur moins véloce se contentera de 1 Gbit/s.
    Imagine-vous un iMac avec Thunderbolt avec un boitier externe ou on pourra mettre une vraie carte graphique du genre GTX 680 par exemple. Eh oui c’est possible.
    Donc stop avoir vision simpliste sur les possibilités de Thunderbolt. Râlez plutôt sur les constructeurs de périphérique qui traine les pieds.
    PS ThunderBolt c’est Intel derrière si jamais.

  4. Merci pour les liens…
    Mais il faut comparer des choses comparables en prix !
    Ce qui n’est absolument pas le cas ici…
    Ce Miniswap U3 Firmwtek ne coute que 100 USD…
    Si tu dois payer 8 fois plus cher pour gagner 10% en performances avec le Thunderbolt… on s’est compris n’est-ce pas ?
    Comparons par exemple le Miniswap U3 Firmwtek, avec des disques Thundrbolt transportables en 2,5″, en terme de vitesse et de prix…

  5. Ahah ! Mais ça sert à rien justement… (personne n’a besoin d’une carte graphique extérieur et encore moins d’un écran Apple de mauvaise qualité)
    Mais, je ne parle pas de serveur ici ;-) Le disque 2,5 pouce dont je parle ressemble-t-il à un serveur ?
    D’ailleurs, Apple ne vends pas de serveurs, la clientelle d’Apple, pas plus que les photographes, n’ont pas vraiment besoin de serveur… Mais plutôt de disques durs rapides !
    Je rappel au passage que l’on ne peut même pas mettre le catalogue Lightroom sur un serveur (sauf en iSCSI).
    Un disque dur externe (en RAID éventuellement), est plus conseillé pour le stockage d’une photothèque. C’est pourquoi personne parmi les pro que je connais, personne n’a acheté de disques (encore moins de serveurs) en Thundrbolt, lorsque l’offre USB3 fait aussi bien et coute moins cher…
    Bref le Thunderbolt est une techno sans aucun avenir, qui sera toujours trop chère !

  6. Et pour complèter par rapport au non besoin de Serveur, il m’est facile d’accéder facilement à mes images stockées sur mon Mac Pro, depuis n’importe quelle connexion Internet, via la connexion à distance (donc pas besoin de NAS pour ça… si c’était la question).

  7. Mais tout ça on le sait bien ! Et alors ? On s’en fout complètement en pratique…
    Soit honnête 5 minutes : ça sert à quoi d’avoir toute cette technologie à dispo potentiellement… quand un simple câble coute 49 € ! Et qu’il y a zéro offre dispo dans les shops…
    Rappel moi : date de sortie du Thunderbolt : février 2011 ! Deux ans après c’est encore le désert…
    Donc on reparlera de tout ça dès qu’une offre commerciale concret sera là ! Et qu’elle permettra à pris égale de dépasser les performances de l’USB3 Et là je te promets que je changerais de discours…
    Sauf que ça va prendre encore quelques années… Et qu’il y aura peut-être quelque chose de mieux entre temps !
    Car pour que cette technologie s’impose, il faudra non seulement qu’elle fasse mieux (au moins 25% mieux)… Mais surtout qu’elle soit au même prix
    Bon, en attendant, dès que vous voyez un produit Thunderbolt qui vaut le coup : envoyez moi immédiatement un mail et je le présente ! ! !
    Promis…

  8. Et l’énorme différence avec la technologie USB1, c’est que l’USB1 solutionnait les petits problèmes de tous les jours… Souris, clef USB, webcam, micro, tous ces petits machins !
    Donc évidement que l’USB1 devait s’imposer ! Apple a eu du nez sur ce coup-là… mais il n’existait rien d’aussi universel à l’époque.
    On ne peut comparer avec le Thunderbolt : une technologie élitiste qui répond aux attentes de professionnels très exigeants (production TV, cinéma, serveurs de haut niveau)…
    Une technologie de niche qui n’a rien d’universel (l’universel existe déjà , c’est l’USB) !
    Dont les photographes n’ont vraiment rien à faire, pour l’instant… Cela viendra le jour ou le prix sera compétitif et ou tous les PC l’auront adopté.

  9. @ Not me  » Imagine-vous un iMac avec Thunderbolt avec un boitier externe ou on pourra mettre une vraie carte graphique du genre GTX 680 par exemple. Eh oui c’est possible.  »
    C’est vraiment le genre d’argument totalement déconnecté des réalités…
    Voilà qui ne sert à rien du tout en photo ! Lightroom n’utilise même pas la carte graphique… ET le jour ou ce sera le cas, on avisera !
    Je n’ai pas une position « idéologique » sur le Thunderbolt : mais pratique et économique… Car je travail avec mes disques durs externe. Je ne rêve pas de ce qu’il sera possible de faire avec dans un futur hypothétique…
    Et si la réalité changeais, je m’adapterais immédiatement. Réalisme !

  10. C’est surtout une question d’usage. En photo certes, le thunderbolt peut paraitre superflu mais en vidéo(que je pratique), c’est une excellente solution. Cependant il est vrai que les industriels trainent beaucoup trop à sortir des hubs de connexion et tout un tas d’autres interfaces thunderbolt…
    Wait and see.

  11. – Y a pas que Lightroom dans la vie pour la photo.
    Moi personnellement j’utilise Lightroom pour les petites corrections et pour archiver mes photos.
    Mais au moment ou je passe ne mode créatif je switch sous Photoshop qui est nettement plus véloce que Lightroom.
    – En vidéo un grand plus aussi d’avoir un bon GPU pour le montage/rendu. Ah oui vous faite que de la photo sorry.
    – Rendu 3D un grand plus aussi.
    En gros ça vous suffit un CPU Intel + Intel HD Graphics 4000, comme Lightroom n’utilise pas (encore) le GPU.
    Quand vous parlez informatique j’ai beaucoup de peine vous suivre dans votre logique surtout quand vous parlez de performance.
    PS Actuellement ce qui veille le plus dans un ordinateur question performance c’est bien la carte graphique et pas le CPU. Vu que Lightroom que vous aimez temps n’arrive toujours pas me les satures mes 8 coeurs qui date de 2008.

  12. Ben woui… on est sur un site pour les photographes ici ? Ou l’on s’adresse aux monteurs d’effets spéciaux pour la vidéo et le cinema ?
    Donc… le Thunderbolt pour les photographes : il me semble effectivement que ça ne sert à rien !
    Maintenant si vous me trouvez un usage du Thunderbolt utile aux photographes (et raisonnablement économique), dites le moi… N’oubliez pas la référence des produits et leur prix surtout ;-)

  13. Nous sommes bien d’acoord ! Tout ça on s’en fout en photo…
    Et avant de sentir le moindre ralentissement dans Photoshop ! J’ai une ATI Radeon HD 5770 1024 Mo dans mon mac pro, que je dois utiliser à 10% de ses capacités…
    Bref ! Ici on parle de photo… et du matériel nécéssaire à la photo
    Pas de qui à la plus grosse carte graphique !

  14. c’est donc CQFD.
    commercialement, le TB est à la rue. Techniquement, c’est TOP, mais commercialement, dans le contexte de crise actuel de la photo chez les indépendants, l’USB 3 EST LA solution pour gérer ses HD externes pour peanuts et efficacement. MAC ou PC d’ailleurs.

  15. Sinon, il y a la solution de se connecter au serveur en iSCSI (pour faire croire au Mac que le serveur est un disque)…
    Mais on ne peut considérer Dropbox comme un « vrai » serveur. Puisqu’il ne s’agit que de la synchronisation du dossier Local dropbox vers le serveur Dropbox…
    Le catalogue que tu lance reste sur le disque local. Et tu auras une copie sur ton espace Dropbox, (auquel tu n’accède pas directement). Mais tu sais ça comme moi…
    Tout ça c’est bien connu, je l’utilise depuis 2 ans environ (et je l’enseigne depuis plus d’un an dans mes formations Lightroom). Je suis passé d’ailleurs à un abonnement payant de 200 Go…
    Mais le dossier Dropbox local, n’est pas sur le serveur, nous sommes bien d’accord là dessus.
    C’est une solution intéressante, sous réserve d’attendre que la synchro soit bien terminée avant de lancer la copie d’un catalogue depuis une autre machine… Il faut aussi qu’elle redescende de Dropbox vers la seconde machine…
    Impossible donc de travailler en même temps, car les deux catalogues se retrouvent désynchronisés, avec des conflits. Donc ça ne répond pas vraiment à la problématique d’un serveur. Juste celle de la sauvegarde (et éventuellement de la synchronisation, si l’on est pas trop pressé).
    Je l’utilise donc comme une sauvegarde passive, sur mes deux machines (en déplaçant toutefois les aperçus à l’extérieur de Dropbox, pour qu ça ne soit pas trop lourd).
    Par contre la solution de l’image disque, ça c’est assez étrange comme idée, j’avoue ne jamais y avoir pensé… Je vais essayer ça de suite.

  16. Par contre, je suis en train de tester le catalogue sur image disque .dmg, le catalogue est abominablement lent…
    Dans quel cadre as tu utilisé ça ? Juste pour transférer un catalogue ?
    Mais impossible de travailler dessus je suppose…

  17. Tu as raison, je viens de faire un petit test :
    Ce coup-ci, j’ai crée une image disque de plus grande taille et sur mon disque SSD sous forme de .dmg. (pour que ce soit aussi rapide que mon catalogue normal).
    Ensuite, j’ai ouvert le .dmg qui monte sur le bureau sous forme de « disquette », le système l’assimile à un disque dur. J’ai crée un petit catalogue neuf dessus… Lightroom accepte sans problème. On peut donc la placer indiférement sur le serveur, ou l’interroger depuis une autre machine en réseau…
    Après avoir modifié le catalogue On peut même éjecter l’image disque. Puis l’ouvrir à nouveau les modificiations sont prise en compte dans le .dmg (c’est sur ce point que j’avais un doute, car je n’utilisis pas les .dmg pour ça avant).
    Donc félicitations pour cette astuce : ça marche et ça marche même bien ! ET c’est plus simple que le iSCSI…
    C’est également plus rapide que Dropbox (même si tu active la synchro directe en réseau local, ce que j’ai fait bien sûr)…

  18. C’est vrai qu’il fallait y penser !
    En fait, ce qui me bloquait un peu, c’est que j’ignorais que le fichier .dmg enregistrait effectivement les modifications apportées à l’image disque déployée. Et qu’il serait possible d’éjecter puis remonter l’image disque à loisir…
    Et pour mon premier essayé j’ai crée un dmg à partir du dossier contenant le catalogue. Du coup il était trop petit (et lent).
    Mais en créant une image disque vide de la bonne taille et en recopiant / créant le catalogue dessus, plus de soucis…

  19. Toutefois, les deux solutions que je préconisais jusqu’alors (le protocole iSCSI et Dropbox), permettent de travailler en réseau hétérogène (Mac + PC)…
    A moins qu’il existe un moyen de faire monter un .dmg sur Windows ?
    peut-être un lecteur PCiste pourrait nous le confirmer ?

  20. Jacky Delahaye le

    cet article est très reducteur concernant le thunderbolt.
    La technologie TB ne sert pas uniquement à connecter des peripheriques de stockage.
    Il faut voir cette technologie comme du PCI express externe ce qui devient trés pertinant
    pour des machines mobiles car TB permettra d’y connecter TOUTES sortes de peripheriques
    y compris des GPGPU externes, des docks ainsi que des ecrans. USB3 et Thunderbolt n’ont rien à voir et ne sont pas concurentes,
    elles sont complementaires.

  21. Autant de choses qui ne servent absolument à rien pour 95% des acheteurs de Mac !
    Autant dire que le Thunderbolt ne sert à rien du tout, pour 95% des utilisateurs de Mac…
    Ben woui… triste réalité ! des faits, rien que de faits…

  22. Le sujet a 1 ans mais je me permets de rajouter mon petit commentaire, le vrai intérêt de Thunderbolt pour le stockage externe en SSD est la gestion de la commande TRIM des SSD qui n’est absolument pas géré par l’USB3, en Thunderbolt votre disque externe fonctionne comme un disque monté en interne avec toutes les options qui vont avec. Pour ceux qui ne connaissent pas > http://fr.wikipedia.org/wiki/TRIM_(commande_SSD)

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.