web analytics

Lancement de Free Mobile : l’anti promo de TF1 et Canal +

9
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Lorsque qu’opérateurs téléphoniques et groupes de media ne font qu’un, on peut craindre que l’information sur l’arrivée d’un concurent comme Free, ne soit… biaisée ! C’est ce que tente de démontrer Arrêt sur Image. A lire :

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

9 commentaires

  1. Entièrement d’accord, échec total du capitalisme et de l’information à la française.
    La preuve que quand la politique prend le dessus sur l’économie et l’information, le résultat est catastrophique. Il n’y a plus de garde-fous.
    Qui a eu l’idée « géniale » d’imposer les noyaux durs dans les conseils d’administration? Résultat immédiat, les financiers sont devenus aussi irresponsables que les politiques.

  2. On peut voir le sujet sous un autre angle: le place accordée à cette information dans les médias concurrents est volontairement exagérée. Il serait intéressant de savoir si des consignes avaient été données ou s’il s’agit d’auto censure des rédactions.

  3. Citation de NeoconTico :
    [ En annonçant ce forfait, le fondateur de Free, Xavier Niel, avait la voix qui tremblait : plus vous êtes pauvres, plus on vous arnaque. Il a déclaré que Free n’avait pas prévu de faire un forfait premier prix, mais que son équipe avait été tellement choquée par un forfait RSA à dix euros qu’ils avaient décidé de le faire. Un proche de Niel me confirme la réalité de cette version publique ]
    C’est beau comme du veau !
    J’en ai chialé a chaude larme! si! si!
    Personne peut me preter une serpillière ? c’est l’innondation…

  4. Illustré le manque d’indépendance des médias par un article d’atlantico, il fallait le faire !
    Pour info, l’un des plus gros actionnaires de ce site n’est autre que Xavier Niel … 8éme fortune de France avec 3 milliards d’euros selon Forbes…. Un philanthrope proche des nécessiteux !

  5. bé vi!
    Le Livaro qui dit que le Munster pue.
    Cela a un certain charme comique, mais la même odeur.
    Le pire c’est la « transmutation » qui nous ferait croire que l’un des deux est un bouquet de violettes parfumé à l’altruisozumanisme… et dont les ( pas de gros mot) se font les VRP… la « com » l’alchimie de 2012… Chaque gogo transformé en commercial! miracle du Buzzz…
    Vous savez, les insectes les plus rutilant sont souvent des… coprophages.
    z’avez pas une autre serpillère ?

  6. Gogos sans doute, mais pas encore atteints par Alzheimer…:
    http://www.lemonde.fr/technologies/article/2006/09/13/le-parquet-requiert-la-condamnation-d-orange-sfr-et-bouygues-pour-entente-illicite_812744_651865.html
    Après on peut comprendre que s’être réabonné chez un des bienfaiteurs historiques juste avant que Free aie sorti son offre peut enrager… Allons, réfléchissez bon sang ! Si payer plein pot vous plaît, ne le criez pas haut et fort, c’est vous ridiculiser !! Au lieu d’aller droit dans le mur en klaxonnant, tournez le volant les chauffards !!

  7. j’ai toujours été emmerveillé par le fait qu’une poule trouvant un couteau arrive a caqueter en imitant le son du klaxon.
    Et la non moins merveilleuse binarité des vrp auto-déclarés, qui raisonnent par opposition.
    Dans consommateur il y « sommateur » et ? et ? ( Eclat de rire…).
    Hier, j’était  » Master of the World » sur la proue du Titanic, j’ai bénéficié d’une promo, ce qui , le temps de cette jouiisance transcendentale, m’a donné l’impression d’avoir tout compris, et d’être enfin inclus dans le monde merveilleux des gallinacés sachant parler le klaxon après avoir avalé un couteau.

  8. Oh j’oubliais la dinde, comment convertissez-vous vos intègres messages par signaux de fumée en messages électroniques sur Macandphoto.com sans avoir été consommateur d’electricité, d’ordinateur et de ligne adsl ?!
    En travaillant chez Orange, Sfr ou Bouygues et en les tapant à la pause sur votre clavier qu’on vous accorde 8 heures par jour pour le smic ?!
    Effectivement… Je m’incline devant votre intelligence supérieure !!

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.