web analytics

Des photos à la cadence fabuleuse de 30 images/sec ?

31
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Fonction peu utilisée et peu connue des photographes, il est possible d’extraire des photos, de vos séquences vidéo. Dans le cas du Canon EOS 500D, leur taille est comprise entre 0,3 Mpix (640 x 480 pixels) et 2 Mpix (1920 x 1080 pixels).

Pour cela, utilisez la fonction « Extraire les images d’un film » des logiciels Canon Zoom Browser EX et Image Browzer. Le résultat n’a encore rien à voir avec une véritable photo de 10 ou 15 Mpix (d’autant que le Mode vidéo offre pour le moment moins de réglages que les Modes photo), mais cette fonction présage de ce que nous prépare l’avenir…

P5C35_80_CAN

Ci-dessus, capture d’écran de l’extraction d’images d’une séquence .mov de l’EOS
500D, à l’aide du logiciel Canon Image Browser. Une fonction
peut-être promise à un grand avenir…

Il n’est donc pas totalement impossible qu’un EOS 1D professionnel destiné à la photo sportive (présenté probablement d’ici mi août), soit dans un futur proche capable d’enregistrer des séquences photo / vidéo de plus grande taille (quelques Megapixels), à des cadences fantastiques de 20 à 30 images /sec. La convergence photo / vidéo semble donc en marche…

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

31 commentaires

  1. Il en sera également fini du mythe selon lequel il faut savoir regarder pour être photographe. Tout le monde pourra faire des images décisives !! Il faudra malgré toutsavoir les vendre….mais à 1 euros ou moins, ca vas aller.
    Quel boulot en post prod…..ben oui cela vas être enfin l’avènement des geek, qui passent des heures devant leur ordi. Au moins il n’y a aucun snobisme la dedans ouf !!!

  2. Pffff… Non mais qu’est-ce qu’il ne faut pas lire mon cher JF… T’es au second degré ce soir ?
    Tout est pris de vitesse. Tout.
    Quel tristesse de lire ça. A moins que tu ne sois au second degré. Mais j’en suis pas certain.
    Merci Richard pour ta réponse.

  3. Oula… Notre papy Vibert est déjà dépassé par la technologie?? Non, c’est juste que le mode rafale à 30im/s et à 6mpix est le gros argument commercial des derniers Casio (je crois qu’ils font même la pub de cette fonction à la TV) : http://fr.exilim.eu/fr/exilimhighspeed/exfc100/picture/#serie
    Bon, ce n’est pas encore une fonction disponible sur les reflex, mais sur du micro 4/3 sans miroir, ça semble réalisable très vite… Pour bouger le miroir à 30im/s, ça va être plus dur, alors pourquoi pas le mode vidéo 15mpix…
    Personnellement, j’ai du mal avec cette façon de shooter : ça va devenir très lourd en post production (déjà que j’hésite longuement entre deux clichés quasi identiques, alors avec 30 ou plus… l’horreur!)
    En tout cas ça va faire le bonheur des fabriquants de disques durs et SSD (à quand les rafales 30im/s avec un 30mpix?? Dans 2 ans?)

  4. Bonsoir
    Attention, le problème est bien plus complexe … Extraire une image d’une video ne donne pas facilement satisfaction.
    En effet, outre le problème de faible résolution (qui sera un jour réglé), il reste le problème de la netteté de cette image (j’attends par là, la capacité à figer l’instant) qui ne sera jamais équivalente à un obturateur bloqué au 1/8000 s
    Si je ne m’abuse … les 30 i/s nous donnent 1 image prise au 1/30 s. !!!!
    A méditer

  5. Non, en vidéo, on règle l’obturateur comme en photo. Donc à 1/8000 si on a envie (enfin si les réglages le permettent).

  6. peut-être effectivement Micka… en l’état actuel de la technique. Mais pourquoi cela ne pourrait-il évoluer ? L’obturateur n’est pas forcément mécanique. Une obturation au 1/3000em doit pouvoir se faire de façon électronique non ?
    Désolé Richard et Vincent, si une telle fonctionnalité voyait le jour, rien ne serait vraiment changé… Les photographes (ceux qui ont l’œil) feront toujours la différence avec les autres, (même si la sélection du cliché se fait au moment du post traitement plut$ot qu’à la prise de vue)…
    Enfin, ce genre de fonctionnalité ne serait utile que pour certaines utilisations évidement… Ce pour quoi on utilise déjà des séquences à 10 images/sec d’ailleurs ! Aucune différence si ce n’est une plus grande efficacité.
    En tous cas, je connais un paquet de photographes professionnels, qui seraient prêts à payer cher pour cela… Moi le premier = imaginez le passage d’une haie, ou l’instant exacte ou la balle de tennis frappe la raquette… capturée au 3000em de seconde à raison de 30 images / sec (avec des goutes de sueurs qui volent)
    Si la technologie (et la taille des disques durs) l’autorise, pourquoi faudrait-il refuser une nouvelle technologie ?
    Enfin, bien évidement j’ai entendu parlé de la fonction séquence de l’Exilim… Qui ne pouvait jusqu’à présent être adaptée aux reflex. Mais depuis le Live View, rien ne l’interdirait.
    Si ce devait être le cas sur un matériel professionnel, ce serait une vrai révolution dans la photo sportive…

  7. OK cela ne changerai rien car les bons photographes trouveraient des angles et pour certains sports de mouvements ( le vélo par exemple), ils garderaient une lecture de la situation meilleure que les autres.
    Puisque ca ne change rien….pourquoi en parler si c’est juste du marketing pour geek ?
    En plus il me semble que les 30 images sec ont deja été atteintes avec un canon, notamment utilisé par vandystadt. Donc rien de bouleversant.

  8. ah bon… et pourquoi il faudrait ne pas parler de ce qui nous passe par la tête ?
    en voilà une drôle d’idée ? Qui cela peut donc gêner que j’évoque cette hypothèse (hasardeuse et même un peu folle), mais néanmoins enthousiasmante ?
    mmm ? je vois pas pourquoi cette idée dérange tellement de gens… Je ne vois pas en quoi il s’agit de « marketing pour geek » ?
    Il s’agit seulement d’une possible évolution technique… et pour le coup révolutionnaire !

  9. Des bruits courent comme quoi le journal L’Equipe aurait pris la décision de n’envoyer aucun photographes à la coupe du monde de football en 2010 mais d’utiliser des images (capture d’écran) issues de vidéo. Donc finalement, la réalité rejoint bien vite la fiction. A confirmer, mais ça m’étonnerai pas…

  10. Tu t’excite pour un futur appareil photo qui shootera à 30i/s. Nous, dans le monde de la vidéo, on s’excite pour des caméras qui shootent à 1000i/s en FullHD. (voir ce petit film ici :http://i-movix.com/en/products/sprintcam-3-hd )
    Tout ça pourquoi ? Parce qu’il y a un plaisir rare à figer ou à ralentir le temps à l’extrême. C’est une pratique de la photo ; comme c’est une pratique de la vidéo. Ca ne me pose aucun problème. Et figer un instant, magique pour lui et peut-être pour d’autres, devient à la porté de n’importe quel geek… ou beau-père du coin. Et alors ?
    Après tout, on ne sait toujours pas si le Baiser de l’Hotel de Ville est un instant capté ou une mise en scène. Mais il se trouve que ce jour là, l’auteur a raconté quelque chose qui a parlé au monde entier. Mise en scène ou non, quelque soit le mode rafale, il a raconté quelque chose d’universel, inscrit dans une démarche d’auteur, de recherche, et d’amour de l’image.
    Ce qui me gène dans cette histoire, en revanche, c’est que l’on fasse croire que l’outil fera l’auteur. Simplement du fait que l’on ne parle bientôt plus que de technologie… pour vendre. Et plutôt que d’encourager les gens à se lever tôt le matin, plusieurs matins de suite, pour tenter de découvrir l’instant magique, on les encourage à acheter 10i/s supplémentaires. Ca les éloigne totalement de l’auteur qui se cache en eux ; ça ne les maintient que dans l’illusion d’être photographe parce qu’ils ont extrait d’une rafale une image « magique » vendue à 1€, voir même, donnée. « Oh, je suis trop content ! Ils m’ont demandé ma photo pour leur magazine ! – Oh ouais elle est trop belle ta photo ! T’es un artiste toi ! ». Et pchttt.
    Donc oui, je crois que tenir un discours quasi exclusivement technologique, joue finalement le jeu des vendeurs de boîtier, mais également le jeu du marché des photos à 1€.
    Alors qu’encourager les gens à prendre le temps de découvrir l’auteur qui est en eux, à se lever tôt, à essayer, ré-essayer, rechercher, les amènerait à donner une tout autre valeur à leurs images. Ils ne leur viendrait même plus à l’idée de les vendre 1€.

  11. L’équipe ferait ca ? Whaooo et le syndicat des photographes n’a rien dit? Eux qui sont pourtant hyper puissant, ca m’en bouche un coin !!!
    Cela dit, ils seront sur des sujets autour des match, mais pour les match en eux même…est ce bien necessaire ? La video marcherai sans doute très bien.
    Je rejoins Vincent, je ne pense pas que démocratiser la technologie encouragera les gens à réfléchir sur leur images et du coup, à donner une valeur à leur travail et donc refuser l’égo trip des sites type fotolia.
    C’est justement là où travailler encore un peu en argentique permet de changer de vitesse. Ralentir au profit de la reflexion. Faire moins d’images, certes, mais obligation d’ouvrir les yeux….et donc meilleure efficacité. Et obligation de se faire confiance et de ressentir les choses au lieu d’appuyer sur un bouton et se jeter sur l’ecran pour regarder un histogramme.
    Malgré tout ce que tu dis JF les 2 ne sont pas incompatibles, on ne fait juste pas les mêmes photos. J’ai bossé pour un mag’ de vélo la semaine dernière , j’avais un D3 évidement. Mais je travaille aussi en ce moment sur l’autisme, et là, je prend mon mamiya 7 (aussi parce que le NB numérique est une horreur totale selon mes attentes)….
    Mais avec le D3, pour de la photo de sport, je ne ressent pas l’utilité de la rafale.

  12. Pour répondre à Vincent, je ne vois pas bien ou est le problème : entre photo à 1 € et démocratisation du matériel de haute technologie…
    Je vois le rapport entre les deux, mais je ne vois pas un problème… plutôt une opportunité !
    Opportunité de faire des images de niveau professionnel avec 1500 à 3000 € d’équipement seulement alors qu’il en fallait 8000 ou 10000 avant pour faire la même chose en diapo…
    Reste que si les gens font n’importe quoi avec leurs images, on ne peut pas les en empêcher. Et il faut accuser les gens, pas la technologie…
    Pendant ce temps il y a d’autres gens qui se « saisissent » de la technologie à bon escient et profitent de cette opportunité pour « faire de la photo ».
    Forcément du coup, le prix de la photo est dévalorisé… C’est un peu normal (loi de l’offre et de la demande). Pas dans les proportions actuelles (ce qui se passe va trop loin), mais je ne suis pas choqué que l’arrivée du numérique ai changé un peu la donne.
    En conséquence de quoi, de nouvelles technologie (comme celle évoquée ici) sont une chance (il y en d’autres) pour les photographes professionnels de se démarquer et « d’apporter le petit truc en plus » afin de vendre leurs images, pendant que des tas d’amateurs rêvent de les offrir…
    Dernier point : quelqu’un invoque « l’instant décisif »… tu parles ! Voilà de la littérature romantique… une problématique de gens qui ont tout leur temps pour philosopher. Lorsque tu vois ce que rapportent tes images à la fin du mois : « l’instant décisif mes fesses » !
    Si tu trouve un moyen de vendre mieux tes images (par exemple en extrayant à posteriori les meilleurs d’un film à 30 im/sec), je ne connais aucun pro qui hésitera une seconde… ‘l’instant décisif » sera choisi au post traitement, ou est le problème ?

  13. Fais-tu exprès de ne pas comprendre ? Relis mon post ! Je n’accuse pas la technologie ! J’accuse le culte de la technologie ! Qui fait miroiter de pouvoir devenir photographe et faire de belle photos parce que l’on va avoir 10i/s de plus. C’est le jeu des vendeurs de boîtier ; ça me paraît normal : c’est de la pub. Mais quand ça devient le parfait centre des discussions entre photographes, et le sujet des principaux articles sur la photographie, c’est finalement pire qu’un publireportage : sans le vouloir ça ne sert que le commerce (c’est d’ailleur leur principal objectif, faire parler d’eux gratuitement), et ça pousse à croire que l’outil fait l’auteur. Tout le monde se croit auteur, et vend de la merde à 1€, qui se vend, parce que notre cerveau s’y est habitué à la merde. Résultat, la Photographie n’avance plus ; et les professionnels en font les frais (c’est en partie de leur faute).
    Mais depuis quand être peintre c’est juste avoir les meilleurs pinceaux et les meilleurs peintures ?
    Depuis quand être musicien, c’est avoir le meilleur piano ? Outre les heures à passer pour maîtriser la technique (les doigts qui vont vite), il y a les années à saisir les harmoniques, à découvrir les subtilités de son instrument. Et ce n’est pas de la branlette intellectuelle du tout : le pianiste qui en est là a simplement affiné sa sensibilité, son oreille, au point que d’autres, oui, puisse ne pas entendre la différence. Ca ne veut pas dire que la différence n’existe pas.
    Depuis quand être meilleur photographe c’est avoir 10i/s de plus ? Ce n’est pas QUE ça. et à ne parler QUE de ça, les apprentis photographes déclenchent à tout va, et quand par « chance » y’en a une de bonne, ils sont trop fier et la vendent à 1€. Star système quand tu nous tiens.
    Euh… je rêve ou je me répète ?

  14.  » Mais depuis quand être peintre c’est juste avoir les meilleurs pinceaux et les meilleurs peintures ?  »
    Je n’ai jamais dit ça… Pour autant j’affirme que l’évolution des techniques a toujours (toujours) été le déclic à l’invention de nouvelles tendances artistiques et de révolution créatives !
    Un seul exemple (il en existe beaucoup d’autres) : la révolution de la peinture impressionniste n’est survenue que grâce à une évolution technologique : la peinture à l’huile en tube… qui a permis aux peintres de sortir de l’atelier !
    l’arrivée de la PAO a révolutionné l’art de la typo… Ect.
    Justement tu parle du piano : Les Nocturnes de Chopin auraient-elles été écrites sans l’invention du piano ?
    L’arrivée des 300 mm à f/2.8 dans les années 80 a elle aussi changé le style des photos sportives (pas de « Style Vandystadt » sans télés à grande ouverture)…
    De la même façon l’arrivée éventuelle de reflex shootant à 10 images/sec changera le style et la créativité… Il y a donc tout lieux d’en parler avec enthousiasme. Rien a voir avec le marketing ou une « geek attitude » : c’est juste bien naturel pour un peintre de s’intéresser à ses pinceaux !

  15. Je suis d’accord sur l’importance des évolutions technologiques. Mais j’arrête. J’ai l’impression que tu ne lis que ce que tu as envie de lire dans mon point de vue.

  16. JF cela signifie que ton prochain reportage typé extreme sera avec un appareil qui cartonne à 30i/s ?
    Il me semble qu’un de tes arguments à utiliser le 50D et sa petite rafale était d’ouvrir les yeux et appuyer au….. moment décisif.
    Par contre, je suis d’accord que le mythe HCB est un peu romantique. Le flaneur qui peut se permettre de ne pas gagner un sou…..bon c’est un peu mort ces jours ci non ??
    Même sans piano, Chopin nous aurait enchanté, il aurait trouvé autre chose, un pipo ou autre…ce n’est pas l’instrument qui fait l’artiste.
    D’ailleurs tu dis qu’un peintre s’intéresse à ses pinceaux. Beaucoup ont été contraint de travailler avec des moyens restreints , faute de moyens. ET aujourd’hui, les experts crient au génie. Mais c’etait surtout la nécessité.Et de la nécessité est née le style. Revoir donc les tableau de David, le contraste simultané de Signac…..
    Donc courir après le dernier boitier…..mouais !!!!

  17. POur s’ouvrir un peu , je vous recommande  » just plain love », justement autour de HCB mais avec des interventions de Klavij Sluban et autres gars.
    ET aussi, pour saisir comment on fini par avoir un vrai style avec rien : wild war I et II, ainsi que Writers, 20 ans de graf à paris.
    Rien à voir avec la photo, mais tout à voir avec une démarche artistique.

  18. Ben disons, que je déconseille juste l’achat d’un EOS 1D car il est trop cher… (comme quoi je ne pousse pas à la consommation).
    Mais si je pouvais troquer les 6,4 im/sec del’EOS 50D contre 10, je prendrais… 2videment pas pour les utiliser tous les jours. D’ailleurs pendant mes 40 jours de reportage en Indonésie l’été dernier, j’ai travaillé avec un EOS 450D la plupart du temps (avec 3,5 im/sec)…
    Il n’a jamais été question sur ce blog de faire le « culte de la technologie » comme tu dis Vincent : bien au contraire, on la décortique cette technologie, on l’explique pour mieux la maîtriser et s’en « détacher » le moment venu, au moment ou rien ne doit interférer entre l’émotion, le photographe et son sujet…
    Si la technologie intéresse les photographes, c’est pour pouvoir mieux l’oublier au moment de la création… Comme dans tous les Arts d’ailleurs.
    Par contre, ce que je ne comprends pas c’est les réactions un peu pédantes du genre : « pfff 30 im/sec, encore un truc pour les geek « presse bouton », dont les vrai artistes de la photo n’ont rien à faire », (je résume ce que j’ai compris des interventions de certains un peu plus haut). Désolé, ça me semble être une posture un peu snob et certainemnet passéiste
    Le meilleur matériel est celui précisément adapté à ses besoins. Pour me balader dans les villages de Bali et de Java, je préfère un minuscule EOS 450D… Mais pour des séquences de sport, je rêve d’un matos pouvant déclencher à 30 im/sec.
    Dernier point, je parle beaucoup de technique sur ce blog… et jamais d’Art ni de Photo (au sens artistique du terme)… Non pas que ça ne m’intéresse pas. Maisl’Art est une émotion bien trop forte et noble pour être discutée sur un petit blog. Et de toutes façons c’est quelque chose de personnel (et qui doit le rester je pense). Généralement les discutions sur l’Art photographique tournent au ridicule (notamment lorsque ce ne sont pas des photographes qui en parlent), elles me semblent totalement vaines et prétentieuses.
    Donc j’évite le sujet ! Ayant fait des études artistiques justement, je suis définitivement guéri des discours creux sur l’Art, et sur l’Art photographique en particulier, qui est à la peinture, ce que la chansonnette est à la musique.

  19. Franchement …30images/s, pour faire quoi ??
    Tu oppose la peinture et la photo, la chansonnette et la musique.
    Si ce n’est pas du snobisme…
    Et je ne vois vraiment pas pourquoi une démarche artistique devrait rester en sourdine.

  20. oui, une partie seulement de mes études m’ont gonflé (la partie blablabla, je vous promets il fallait voir ça ;-) mais j’ai aussi beaucoup appris avec de très bon prof qui étaient aussi de vrai professionnels…
    Et pour le reste je m’abstiens de m’exprimer, mais je n’empêche personne d’entreprendre une démarche artistique et d’en parler (même ici) !

  21. Ca c’est un bon argument !!!
    Cela dit, quand je lis sur les forums de pseudos débats sur l’art photographique, je ne peux que rejoindre l’avis de JF. Et je prefere fermer ma gueule et faire mes trucs dans mon coin.
     » y’en a , ils f’raient mieux de faire du blues »….cherchez sur youtube, eddy le quartier qui parle du rock !! Enfin un avis éclairé sur la musique !!!!

  22. Les marronniers sont encore en fleurs ?
    http://www.lanature.fr/plante/marronnier-67.html
    Note du Dr Knock = quel me marché ou sera le plus rentabilisé les camerabousoscope, à votre avis ?
    l’industrie du cul. => hop! on filme! on fait N films à partir du fichiers, et N photos extraite, cette industrie est la reine de l’opportunisme technologique et de son optimisation.
    et pour la photo de sport, etc, la question ne se pose mêmes pas, d’autant que la logique => Photocamera posté et reliée des « régies » et après extraction, etc… d’autnt qu’à terme cela réglera le « problème » des droit d’auteur, il n’y en aura pus, juste de la propreté industrielle.
    Inutile d’avoir la comprenette dopée aux champignons pour dans d’autre domaine, des pano 3D juste confiée a une « machine » (tête trois D motorisé, etc) et après extraitre « artistiquement » des vues (corrorigée tout aussi artitiquement).
    « l’artiste » ne sera qu’un opérateur, comment ça « y’a déjà tout cela », ben oui.
    la encore le « droit d’auteur » vous pouvez à terme plus ou moins long, acheter du tulle noir pour le deuil…
    pour le reste « l’art » aucune différence entre un chiotte de Ducahmps et une lomographie, question « de cote » etc…
    le reste n’est que discussions de « gens » (c’est pas péjoratif) assis sur les branches d’un marroniers en fleurs.
    Oui, il se dit que quand le cygne chante de manière « artistique » telle une diva…

  23. ça y est, les discussions sans fin sont en mode ON…
    J’imagine que ceux qui n’y croient pas non plus à ces nouvelles possibilités de la vidéo du futur proche sont les mêmes qui disaient il y a 10 ans : le numérique ne marchera jamais !
    Ah vous me faîtes marrer les mecs !

  24. Bonjour,
    Le débat n’est il pas la différence entre gagner sa croute avec la photo et là ce genre de prouesse technologique est utile. Si je devais gagner ma vie à faire des photos de sport, cette argument technologique m’intéresserait.
    Mais il serait bien d’accepter l’utilisation de l’appareil photo comme un moyen d’expression et qualifier l’instant décisif de littérature romantique, je trouve cela démago et populiste.
    Je vous conseille d’aller voir l’expo photo d’HCB à la maison européenne de la photographie … les images parlent d’elles mêmes.
    Il serait temps d’accepter que la photographie prenne plusieurs formes. Inutile de les opposer …

  25. hcb et doisneau faisaient souvent poser leur modèle ^^ et vous connaissez la photographie contemporaine ? un peintre qui ferait du picasso aujourd’hui :/

  26. le pentax K20D (en fin de vie) a déjà un mode comme celui ci, 21 img/s bridés à 1,5 MP a cause du buffer, car si on avait un buffer ultra rapide et enorme, on pourrait déjà shooter en pleine résolution. Mais bon, l’utilisation de ce genre d’outil ne doit être ponctuelle car une fois que vous avez vos images, 100 images en moins de 5 secondes, ca devient lourd sur l’ordi. Moi je toruve deja ca galere à 1,5MP en JPG, imaginez le bazar en RAW et à 14MP
    Mais bon, qui peut le plus peut le moins. Par contre, je comprend pas pourquoi canon ne fait pas comme pentax, cad de pouvoir sortir des jpg plutot que de sortir les images de la vidéo.

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.