web analytics

L’économie est-elle en train de s’arrêter ?

17
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Là, c’est plus drôle du tout. Ce qui nous faisait rire (jaune) lundi, est devenu déprimant vendredi… Moins 22% en cinq jours, il faudrait vraiment que ça s’arrête. Le risque n’est pas seulement le bank run, mais un blocage total de l’économie :

 » … la crise financière atteint les entreprises avec une brutalité rarement vue. Et de citer le cas d’un patron présent dans un secteur industriel qui, il y a dix jours, accueillait avec flegme les événements sur les marchés. « Tout va bien pour nous. On a des commandes jusqu’à l’année prochaine ». Cinq jours après, nouvelle conversation: « Les commandes ont été annulées ». Autre histoire, celle d’un patron de PME qui a obtenu un prêt bancaire de 5 millions pour son entreprise. Quelques jours après, le temps pour réunir la documentation demandée, la banque rappelle pour dire que le prêt n’est pas octroyé.

 


Il semble bien que dans de nombreux secteurs d’activité, l’activité est purement et simplement en train de s’arrêter « .

Ces lignes sont extraites d’un article sans langue de bois à lire ici : L’économie est-elle en train de s’arrêter ? Le but n’est de participer à la psychose, mais de dire les choses tout
simplement… Bon, j’ai au moins trouvé un (ci-dessous ;-) que tout ça fait marrer ! Question du jour : la crise Internationale, l’arrêt de la mondialisation et le ralentissement des échanges remettront-ils à l’honneur la production locale agricole vivrière ? Question subsidiaire : l’appauvrissement des plus riches (nous les occidentaux), est-il synonyme d’enrichissement des pauvres ?

_mg_3014_web_800px

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

17 commentaires

  1. Tu l’as dit Momo, ça craint vraiment, on ne sait pas du tout où on va et dans tous les cas, ce ne sera pas rose, ni pour les riches et surtout pas pour les pauvres.
    Enfin, j’espère que je me trompe.

  2. le monsieur dans sa rizière ne doit pas avoir d’action…
    mais qui va acheter son riz ? La est le problème, il sera touché lui aussi.

  3. ben pour  » l’arrêt »
    quand vous vous êtes pris la cuite du sciècle après avoir refait le monde entre pochetrons (genre la « grosse » au gros rouge avec une fondue savoyarde, avec la boule de gruyère dans l’estomac, et l’odeur d’acétone..)
    vous allez au boulot ?
    je crois que vous allez téléphoner à votre boss pour lui dire que vous viendrez pas au turbin.
    et à votre beauf pour lui dire que vous viendrez pas l’aider à réparer sa chasse d’eau après.
    quitte à prendre un « journée sans solde » et se fâcher avec le beauf…
    hic! burpppss!
    par contre à un moment vous aurez « la dalle »
    c’est là que cela risque de devenir, disons….. intéressant… si on peu dire.

  4. Oui Blge, c’est bien ce genre de réaction, comme ça on recommencera le même délire.
    Il est temps de redonner le pouvoir aux états plutôt qu’aux financiers. Quand on voit tous ces hauts responsables qui s’agitent, ça fait rire, ils ont laissé faire parce que ça rapportait du pognon, maintenant quoiqu’ils puissent annoncer je suis pas sûr qu’ils puissent relancer la machine. C’est la banqueroute, comme au casino ni plus, ni moins!

  5. Moi je suis bien content d’avoir pris le risque de m’expatrier au Pérou il y a 2 ans.
    8% de croissance, Lima se construit de partout, j’ai eu le nez creux.
    Extrait du figaro:
    « Dans un contexte de turbulences sur les marchés financiers globaux, l’Amérique latine est en train de montrer une grande résistance, comme l’ont prouvé le Brésil et le Pérou qui ont obtenu la note +investissement+ » auprès de deux agences de notation, a déclaré M. Goirigolzarri lors d’un forum économique à Madrid »
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/10/06/01011-20081006FILWWW00357-crise-l-amerique-latine-resiste-bien.php

  6. Te crois pas à l’abri au Pérou l’ami… Regarde, la Russie, une croissance de dingue ces dernière années… un marché gris de dingue, un marché noir de malade… donc tout ce qu’il faut ? Ben non, malgré le capitalisme à la russe, l’économie souterraine, malgré un système politico-financier sans foi ni loi, unique, une corruption endémique, ben la bourse de Moscou aussi s’est cassé la gueule, comme tout le monde… les très riches sont un peu moins riches, les très pauvres sont encore plus pauvres…
    Et tu crois qu’au Pérou tu vas y échapper ? Sérieux ???

  7. Moi je m’en fou de la crise, rien à péter j’attends mon 5D II avec impatience pour faire de belles photos. Le reste rien à foutre

  8. HA oui, c’est vrai, Impatient, Canon l’a dit, maintenant, avec le 5D II , tout le monde fera des belles photos. Même toi dis-donc ! Vive la crise !

  9. Moi perso je fait parti des pauvres. Genre 22000euros de dettes sur des prêts étudiant et cette crise me fait bien sourire elle me donne même la pêche. A moins d’une banque route totale (arrêt net du capitalisme et de la société comme nous la connaissons) je suis pour une failite bancaire (ou deux) genre celle de ma banque (ça effacerai mes dettes).
    Autre points positifs les prix des logements vont connaître une déflation (bah il était temps) nous vivons dans un 9m² à deux.
    Ensuite la valeur des portefeuilles est en chute libre! Perso je m’en fiche pas mal avec toutes mes dettes vous croyer que j’ai pu m’acheter des actions! Mais maintenant que j’ai un salaire et que je ne suis plus étudiant je vais pouvoir:
    Investir en bourse (pas tout de suite j’attend que ca se casse la gueule encore pendant deux ans)
    Acheter un appart (la je vais mettre de l’argent de côté et pas à la banque)
    Et espérer que ma banquue coulle même si j’y crois pas trop! Vous savez c’est celle qui a perdu 5 milliard il n’y a pas longtemps et qui n’a même pas sourciller.
    En attendant je pense que le producteur de riz en cas de crise planétaire totale s’en sortira mieux que nous! Au moins il aurat de quoi manger! Ce qui n’est pas sur dans notre cas. On pourrat toujours bouffer nos appareils photos!!!
    Bon si vous me cherchez je suis déjà sorti pour faire une invocation au coulage de ma banque!!!

  10. Alex, la faillite de ta banque n’effacera pas du tout ta dette ;-)
    Il y aura toujours un repreneur (même si son prix est de 1 €)… qui reprendra les avoirs de la banques ses créances (donc tes dettes), mais pas forcément ses dettes à elles (ce point est à vérifier).
    Et dans le pire des cas, il y aura toujours un mandataire judiciaire (si aucun repreneur), qui sera chargé de solder les comptes, payer les salaires (en partie au moins) et surtout de récupérer l’argent des créances !

  11. ah ça oui ! le système va pas s’écrouler au point que les dettes soient oubliées… ça ne risque pas Alex, n’y rêve même pas !

  12. Vous venez de gâcher mon Week end (non je rigole) mais sinon pour le reste ça fonctionne toujours!!!
    Plus qu’a espérer une bonne grosse inflation pour diminuer le coût global de mon crédit ;)

  13. L’avenir me dira si je suis à l’abri au Pérou ;)
    Mais franchement je suis pas inquiet, ici il ne parle pour ainsi dire pratiquement pas de la crise.
    Ma famille qui vie en france, à un peu peur de l’avenir, dans l’absolue , on c’est remis (on c’est le monde) de plusieurs grande crise, donc bon dans tous les cas on s’en remettra. En 1929, certain pays on été épargné ou pas trop touché par la crise, et franchement je pense être dans le bon pays pour avoir cette chance.

  14. Le Facteur ne passera pas on

    C’est toujours les mêmes qui se mettent pleins les poches. Nos chers dirigeants de tout bord qui magouilles, touchant des rétro commissions avec des privilèges à vie et se targuent de narguer la justice (secret de l’état) donc intouchables
    Pendant que le pauvre ouvrier tous les 5 ans est fier de déposer son bulletin de vote dans l’urne et croit en une vie meilleure

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.