web analytics

Si, si… L’EOS 5D fait des photos bien nettes !

26
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Canon5d_front On dirait que ça recommence. En une semaine, deux personnes de ma connaissance qui ont acheté un EOS5D m’ont posé la question : « j’ai l’impression qu’il fait des photos floues mon 5D, t’en penses quoi ? Crois-tu que mes optiques ne soient pas à la hauteur, avec ce satané full-frame ? « 

Cuk_350d_versus_1d Piqué (eh, eh, c’est le cas de le dire) par la curiosité… et sachant les problèmes de viseurs qu’ont connu certains 10D à une époque lointaine, et qu’il y a aussi eu dans un passé plus récent une certaine polémique autour de l’EOS 1D mark II (regardez cette image que l’on trouve sur le site de François Cunéo qui détail ici ses déboires ici avec beaucoup d’honnêteté). Alors, j’ai immédiatement répondu : « passe à la maison on va comparer avec mes deux 20D, histoire d’en avoir le coeur net »…

C’est un réflexe (je dois l’avouer) assez intéressé… Vu que je vais moi-même y passer au 5D ! Au fait j’ai un 20D à vendre : 950 euros avec une carte 512 Sandisk de type 2, et j’offre en plus 1 heure de conseils d’utilisation à l’heureux acheteur (si, si : je suis sérieux)…

Alors, (même si je l’ai déjà essayé à deux reprises le 5D), autant vérifier une fois de plus son piqué. Ce coup-ci en le comparant à d’autres appareils (je précise que j’ai déjà vérifié le piqué de mes 20D entre eux et face à plusieurs autres appareils : 20D, 10D, D60… Mes deux 20D font des images parfaitement nettes (du moins tant que j’ai pas la tremblote ce qui m’arrive souvent à partir de 4000m ! ).

Eos20_d_versus_eos5d_100_bw D’une façon générale, je ne crois que ce que je vois (et seulement après avoir fait de nombreux tests)… Et comme je n’ai jamais eu la chance de tester aucuns EOS 1D mark II, faisant des photos floues, j’ai toujours eu beaucoup de mal à me faire une opinion définitive sur cette affaire étrange d’EOS 1 « flouteurs »… Bon ! En tous cas en ce qui concerne le 5D de Didier (je n’ai pas encore le mien) on saura à quoi s’en tenir ! Et pour faire bonne mesure, je testerais également celui de mon amie Sandrine dans quelques jours (histoire de vérifier si tous les 5D se valent, ce dont je ne doute pas une seconde)…

C’est parti : on règle les deux appareils à 200 asa, priorité vitesse 200 em/sec, Adobe RGB, réglages et style d’image neutre (ni accentuation, ni saturation, ni contraste), en JPEG haute qualité, on monte tour à tour sur les deux appareil le même 70-200 L stabilisé. Je vise autant que possible (c’est pas simple avec le viseur à 95% et la différence de cadre) la même portion de paysage, histoire de comparer ce qui est comparable…

L’heure du résultat est venue (en fait c’est pas très long à faire cela nous a pris 3 minutes)… On compare d’abord les deux images à l’écran à 100% dans la géniale table lumineuse de iView Media Pro 3.0.1 (au fait : bienvenue cette petite mise à jour d’hier : quelques nouveautés intéressantes et deux ou trois bugs en moins).

Et là surprise : catastrophe ! Mais c’est vrai qu’il est pluuuuus net le 20D ! Et on dirait qu’il est flouuuu le 5D ! Fiiiiichtreuuuuu diaaaaaaantre ! Vous pouvez voire le résultat ( au dessus à droite ) dans Photoshop à 100% et constater en effet que l’image du bas ( celle de l’EOS20D ) semble bien plus nette ! (je précise que si l’espace de travail est sRGB c’est seulement pour plus de commodité lors les copies d’écran, nous avons bien travaillé en Adobe RGB et d’ailleurs cela n’a pas d’influence sur la netteté).

Eos20_d_versus_eos5d_300_bw Pour en avoir le coeur net je passe fébrilement à 300 % sous Photoshop ! Je crois défaillir ! Je me mets à douter (30 secondes)… Malgrès mes efforts, le cadrage des 2 images d’origines n’était pas parfaitement le même, domage pour la qualité de la démo (mais c’est à l’avantage du 20D).

Et là il apparait – ouuuuuf ! – que l’image du 5D est aussi nette que l’autre, mais qu’elle est moins accentuée artificiellement (ce qui la rend moins flatteuse à 100%). On s’en rend bien compte grâce à la bordure blanche qui borde les frontières entre les antennes et le ciel (en rouge c’est pas bien, en vert c’est bien). Bref comme je m’y attendais (et heureusement) elle est de meilleur qualité : parfaitement juste sans accentuation …

Aucune accentuation ! Cela veut dire que l’on pourra accentuer ensuite tout son soul avec Photoshop (ou Apperture : argggh vivement jeudi matin et la conférence à 10h) !

Eos20_d_versus_eos5d_600_bw Pour vous convaincre de la présence de cette accentuation (qui n’est en fait qu’une détérioration de l’image) : j’ai renouvelé l’expérience à 600 % (à droite en bas)… Alors toujours flou ce 5D ? Ne trouvez-vous pas qu’il rend en fait beaucoup mieux le détail de cette antènne que son petit frère le 20D finalement ? C’est évident : le 20 D est beaucoup moins précis, car l’accentuation exagèré à en quelque sorte abimé l’image… Si l’on veut accentuer (dans un second temps) on pourra le faire beaucoup plus facilement avec l’image du 5D que celle du 20D car le fichier de départ est meilleur ! Je vous l’accorde, pour bien faire il aurait aussi fallu tester en RAW…

Pas convaincu ? Alors regardez bien (à gauche maintenant)  : je balance un méchant coup de contraste dans l’image et là vous ne pouvez pas la manquer la bordure blanche qui cerne l’antènne sur l’image du 20D. Ainsi que le bruit numérique qui vient perturber les aplats de l’image… Tiens on peut constater que l’EOS 20D génère un bruit plus grossier mais aussi un peu moins coloré que celui du 5D. Amusant, autant qu’invisible à une échelle plus normale…

Voilà ce qu’on appèle de la netteté artificielle ! Et l’occasion de prouver l’incroyable maîtrise du bruit de Canon… J’espère vraiment avoir un jour l’occasion de renouveller ce petit match entre un EOS-20D, un EOS1D, un Nikon D200 et un Nikon D2X ! En attendant d’avoir cette chance, je reste convaincu que Canon possède encore une courte tête d’avance sur ces question très pointues (en particulier sur les hautes lumières). Il n’empêche que le Nikon D200 est j’en suis certain, le meilleur appareil de 2005 (mais ne devrait-on pas parler en fait d’un appareil de 2006 en ce qui le concerne ? )

Eos20_d_versus_eos5d_600c_b Pour nous résumer : à 100%, l’image du 20D parait plus nette ! Mais parait seulement ! Car elle est en fait moins nette, moins précise, plus accentuée ! Résultat des courses : pour juger de la netteté d’une image issue d’un appareil de plus de 6MP ou 8MP, l’afficher à 100% ne suffit plus ; car à cette échelle l’accentuation artificielle (qui n’est pas forcément discernable à l’oeil) fausse le résultat visuel. Ce qui me pousse à penser d’ailleurs que les gens normaux n’ont pas besoin de plus de 6 ou 8 MP pour faire des photos de famille !

Alors que faire pour obtenir des images – apparament – nettes ? Revenir à des réflexes 6 MP ? Non certainement pas… Si vous voulez livrer à vos clients (sans travailler dans Photoshop), des images directement utilisables sans vous prendre la tête (comprendre : des images qu’ils jugeront nettes lorsqu’ils les regarderont en plein écran) : shootez simplement en RAW + JPEG avec les réglages d’accentuation du boitier à fond les ballons.

Les JPEG seront à manger tout de suite (d’apparence très nets ce qui plaira à tout le monde) et vous archiverez les RAW par devers vous pour les retravailler un jour si on vous demande d’en faire une 4 par 3… Oui, oui ! Une quatre mètres par trois mètres ! Je suis convaincu qu’entre des mains expertes : un RAW issu d’un 5D ( fichtrement net, excusez du peu ) pourra faire une honnête 4 par 3…

Demo_nettet_350d_eos1d Aussi, vous comprendrez, que j’y regarderais à deux fois avant d’admettre un jour l’idée que des EOS 1D mark II font des photos floues ! Cela je n’y croirais que lorsque je l’aurais constaté moi-même du bout de la souris…

Mardi 6 décembre  : Mise à jour ce soir avec une nouvelle expérience Commencez Par télécharger ce petit fichier : Download demo_nettet_350d_eos1d.jpg

J’ai voulu en savoir plus… Je suis reparti de l’image montrée plus haut qui semble prouver qu’un EOS 350D serait plus net qu’un EOS 1D mark II… C’est parti : Après application d’une courbe et agrandissement de cette image de plaques minéralogiques, je constate que :

A cette échelle extrème, la photo du haut (EOS 1D mark 2) apparait aussi nette que celle du bas (EOS 350 D). Aussi on comprend maintenant comment celle du bas visionnée en plus petit peut apparaitre plus nette. C’est parcequ’elle bénéficie d’une accentuation articiifielle. Accentuation ici mise en evidence par l’application d’une simple courbe en S renforcant le contraste.
En conscéquence apparaissent :

1 / des bordures claires épaisses (véritable détérioration de l’image en vue d’une exploitation poussée).

2 / Des bordures sombres (quasi inventées par l’appareil)

3 / Des taches  peu importantes se trouvent être exagérément accentuées (sur un portrait cela peut être est plus génant)

Certe cette expérience n’est pas très scientifique puisque je ne suis parti que d’une image publiée sur un site. Il faudrait faire l’expérience en vrai comme je l’ai fait entre 5D et 20D (mais je n’ai absolument aucuns doutes sur le résultat obtenu). Mais cela donne une idée sur la manière de procèder  pour comparer la netteté VERITABLE de deux appareils (et non pas la netteté apparante).

On peut ici conclure sans hésitation que l’image du haut est aussi nette que l’autre (et peut-être plus).

Celle du bas parait (et parait seulement) plus nette grâce a un artiifice logiciel. C’est d’ailleurs très bien ainsi : elle ravira les photographes amateurs qui regardent leurs images à 100% ou 200 % maximum à l’écran… Elle est idéalement adaptée à l’impression jet d’encre ou labo et sera idéale entre le 13×18 et le A4.

Rappelez-vous cette règle d’or : plus une image est imprimée petit plus elle a bseoin d’être accentuée ! Plus elle est imprimée en grand (ou plus on zoom dessus) plus l’accentation devient génante !

Ceci explique qu’un professionnel préférera sans hésiter l’image du haut qui pourra bénéficier de post traitements sans risques. Car elle est beaucoup plus fidèle à la réalité et n’apporte pas de modifications aux pixels. Conclusion : l’EOS 1D mark II qui a pris cette image me semble produire (à ce qu’on peut en voire ici) des images parfaitement nettes. CQFD !

 

 


Lire aussi à propos de Canon :

  • Canon S90 et viseur externe, l’astuce qui tue !
  • Deux petits accessoires utiles pour le Canon S90.
  • Test terrain : Canon G10 au Costa Rica (en attendant le G11).

 

 


 


BILLET PREC.
BILLET SUIV.

26 commentaires

  1. Merci ! Mais je crois que tu as commenté avant même que j’ai pu finir d’écrire… Il faut donc que tu relise ! Ahah ! ! ! Et j’ai du refaire certaines images car Typepad resize automatiquement les images trop grandes ! ! ! Bon en tous cas, l’EOS 5D fait bien des photos nettes… Le piège c’est de les juger à 100%, ce qui n’est pas suffisant pour se faire une idée ! CQFD…

  2. Impressionnante démonstration ! Menée avec un esprit scientifique qui ne laisse pas place au doute !
    J’en conclu qu’il y a les appareils pour « the rest of us » part exemple l’EOS 350D ou le D70 qui donnenet des images apparement nette (et suffisement nettes par ailleurs)…
    Et les appareils pour les pros (EOS 1D ou 5D) qui donnent des images apparament floues mais qui sont en fait plus nettes !
    Cela va mieux en l’écrivant !

  3. Ce qui me bluff dans ta demo c’est comment l’image du 5D à 100% parait beaucoup plus flou que celle du 20D… Exactement comme cétait sur les exemples de cuk.ch qui montrait des branches d’arbres entre photographiées avec le 1D mark 2 puis avec le 350D !
    Et à la fin, c’est l’image du 5D qui est bien plus nette que l’autre à 600% ! Alors là chapo !

  4. Pour quelqu’un qui a un 10D, je peux aussi dire qu’au début, je pense les photos floues. Toutefois, a y regarder de plus près, les photos sont bien nettes, il suffit les accentuer quelque peu pour leur donner un coup de fouet.
    En parlant d’Aperture, ARStechnica a publié hier un test qui est loin d’être tendre. Au delà des bugs malheureusement habituels dans les premières versions des logiciels, il semblerait que les algorithmes de conversion RAW ne soit pas à la hauteur d’un CameraRAW, entre autres problèmes. Je dois dire que cela m’a quelque peu refroidit. J’espère qu’Apple comblera rapidement ses problèmes, car Aperture est toute même très prometteur et souffre sans doute de sa jeunesse.

  5. Ouai ! Ben voilà des explications intéressantes. Je me disais aussi que cela aurait été un peu fort de café qu’un boitier à presque 4000 euros comme le 1D fasse des images floues… Connaissant la réputation de Canon et le fait que cette marque est utilisé par 75% des pro… Cela se saurait et ferait un sacré barouff, si Canon sortaient soudain un boitier qui fasse des images floues (alors que sur le marché existe des appareils concurents qui permettent de comparer les performances des uns et des autres)…
    Il me semble tout à fait possible que les soit-disant images floues prétendument obtenues par certains, avaient SIMPLEMENT UN ASPECT FLOU A L’ÉCRAN DANS CERTAINES CONDITION D’OBSERVATION (comme l’a brillament démontré JFV avec ses copies d’écran), mais en fait était bel et bien nettes !

  6. salutations et bravo pour ton explication vulgarisante d’un phénomène déjà constaté avec l’EOS 1 DS et sur lequel j’ai dépensé des litres de salive pour expliquer les différences de rendu entre un appareil PRO et d’un autre, semi-pro….

  7. Bon le doute est évidement permit concernant la perfection de mise au point d’une série de boitiers (tant que l’on aura pas testé 1000 boitiers choisis au hasard dans le commerce, il sera impossible de prouver quoique ce soit dans un sens ou dans l’autre.
    En attendant ce jour (et en m’appuiant sur les expériences que j’ai réalsé et dont cet article n’est que la partie visible et émergée de l’iceberg) : mon idée est que (jusqu’à ce qu’on me démontre le contraire) : les boitiers pros Canon (et Nikon) ne souffrent d’aucuns problèmes de netteté !
    Le problème est j’en suis convaincu lié à l’affichage des images à l’écran (comme je l’ai démontré ici : les images nettes apparaissent paradoxalement plus floues que les images accentuées, lorsque l’on est à 100 % et 200%).
    En suivant cette logique, je crois également que si les images issues du D2X te paraissent plus nettes c’est qu’elles bénéficient d’un légère accentuation voulue par le fabriquant, ce qui n’est pas un souci d’ailleurs… Je précise en passantque je ne suis moi non plus ni pro-Canon, ni pro-Nikon : j’ai toujours travaillé en Canon, mais donne des cours à la Nikon School…
    Bref : si l’on voulait savoir si les images du D2X bénéficient d’une accentuation logicielle il suffirait de refaire le même test que j’ai fait entre le 20D et le 5D ! C’est pas très compliqué. Après-tout si Canon a décidé pour son 20D d’appliquer une légère accentuation logiciel, rien n’interdit de penser que Nikon a fait de même sur certains de ses boitiers non ?
    Il me semble très hasardeux (pour ne pas dire idiot) d’affirmer « de mémoire » qu’un boitier fait des images plus nettes qu’en autre ; sans se livrer à un test en bonne et due forme comme je l’ai fait entre le 20D et le 5D… En respectanbt des conditions ‘expérimentations précises : réglages à zéro, sujet identique et étude des clichés à 100%, 300% et même 600% (à ma grande surprise on découvre à cette échelle que les détails sur le 5D sont parfaitement nets alors que le 20D produit d’épaisses bordures d’accentuation).
    Pour conclure. Sans revenir sur le passé, une précision concernant le 10D : à ma connaissance, il ne soufrait pas tant de problèmes de mise au point que de problèmes de calage du dépoli… Mais ceci est une autre histoire, et je me suis méfié (avec raison) de ce qu’on pouvait lire sur internet à cette époque (comme aujourd’hui), sachant que pas mal de témoignages sur cette question furent produit par des gens tout à fait incompétants et qui confondaient un peu tout (on le sait : c’est la force et la faiblesse du net qui est un merveilleux outil d’expression hélas source de nombreuses dérives.)
    Ensuite : il est selon moi faut et assez grave (tu ne m’en voudra pas trop j’espère François) d’écrire : « Je remarque simplement qu’une nouvelle fois, Canon est sur la sellette avec la netteté et ses appareils »… Cela ne repose que sur ton expérience personnelle qui se trouve être (depuis hier) contredite par mon expérience personnelle (qui de plus est une démonstration que chacun pourra reproduire à la maison pour la confirmer ou l’infirmer)… Tu ne peux donc en faire une généralité.
    Je crois avoir démontrer dans ce post que l’on peut facilement prendre des vessies pour des lanternes en numérique (image nette qui parait floue). Ce que tu prends pour une netteté plus grande sur ton D2X pourrait n’être qu’une accentuation logicielle (et je dis « pourrait » au conditionnel tant que l’expérience ne l’a pas démontré). L’expérience est facile à faire : emprunte un EOS1D markII et fais comme j’ai fait…
    Ce que tu as pris pour du flou, pourrait être en fait du « parfaitement net » sans que tu t’en sois apperçu… Exactement comme cela m’est arrivé en comparant à 100% l’image du 5D et du 20D : ce dernier parait plus net que le 5D, alors qu’il l’est moins, CQFD !

  8. Personne n’a pensé que le D2X est pour les branquignoles ! Mais il est tout à fait possible (comme expliqué par JF) que le processeur de l’appareil applique une légère accentuation aux images qui peuvent grâce à ce traitement sembler plus flatteuses et croustillantes… Personnellement je préfère que l’appareil fasse le moins d’effet possibles. Maintenant si les Canon faisaient vraiment des photos floues cela se saurait ! Et puis si ils sont capable de sortir des millions de 350 qui font tout bien net, aucune raison que leurs boitiers haut de gamme produits avec des normes encor plus draconiennes soient sujets à caution.
    Pour moi il n’y a PAS de problèmes avec les Canon… Le seul probleme est l’oeil des photographes qui confondent justesse avec molesse… Ou Netteté et accentuation !

  9. Justement JF a démontré (avec un certain talent en plus) qu’a 100%, si cela parait flou : et bien cela peut vouloir dire que c’est net ! ! ! Ah ! ! ! Une histoire de fou non ? Et pourtant la démo est implacable…

  10. Admettons que JF ai raison… Est-ce que c’est pas un peu idiot de vendre des appareils qui font des photos nettes mais qui n’en ont pas l’air ? Pourquoi une telle différence de netteté entre un EOS350D et un mark II (pour reprendre le cas de monsieur cuk) ?

  11. Mais, c’est évidement la différence entre un appareil pro et un appareil amateur ! Le premier n’est pas forcément conçu pour produire des photos flateuses mais plutôt des photos justes !
    Comme je l’ai expliqué il est toutefois possible de « pousser » les réglages de netteté de façon à obtenir des images exploitables directement BIEN NETTES en petite taille (13×18 ou du moins en dessous du A4). Netteté qu’il n’est (paradoxalement) pas évident d’obtenir avec les réglages par défaut pour les petites tailles !

  12. Au fait, ce que je peux vous proposer pour vous départager est la chose suivante :
    – Vous me trouvez un 1D(s) Mark II (n) et un D2X (ou un 5D et D200, j’suis ouvert à ce niveau);
    – Un ou deux objectifs des mêmes marques (de préférences, ceux qui ouvrent à f2.8);
    – Je vous fais tous les tests photo que vous voulez;
    – Je garde le matos pour voir comment le matériel se comporte dans le temps (test de durabilité et stabilité);
    Voilà !

  13. Merci Tony de te proposer… Je crois que je vais emprunter un D2X et un D200 à la Nikon School quelques jours, pour en avoir le coeur net… Et pour trouver un EOS 1D mark 2 j’ai l’embarras du choix : 60% de mes amis photographes pro ont opté pour ce boitier !
    Cette question est maintenant parfaitement limpide ! Et je vais essayer de vous répondre en gros pour me faire comprendre (mais c’est aussi compliquer à expliquer qu’à comprendre, alors soyez indulgent)
    Comme je répondais à un commentaire : si vos images d’un EOS ID mark II paraissent floues sur l’écran à 100% (et c’est effectivement la cas du 5D et du 1D, comme mon expérience le prouve et de nombreux témoignages que je ne remet pas du tout en cause), c’est parce que c’est un appareil destiné à un usage professionnel et que l’on ne peut pas tout avoir !
    C’est un peu comme une voiture de course qui n’est pas très agréable à piloter en ville ! Ces images ne sont pas destinée à flatter l’oeil : ni à l’écran, ni imprimées en petit format (mais cela est évidemment possible avec un post traitement). Ces images sont destinées à être une fidèle et neutre base de travail pour diverses retouches et recadrages… Car 100% des images publiées aujourd’hui passent par les menus accentuation recadrage et courbes (au minimum) de Photoshop. Il faut donc partir d’une image pure : ce que propose Canon avec le 1D ou le 5D (plus qu’avec le 20D).
    Je poursuis. Si on veut des images nettes à 600% (et je vous jure qu’elles le sont regardez bien mes copies d’écran y compris de la plaque minéralogique), ce qui permet de préserver toutes les possibilités de retouche… et bien il est IMPOSSIBLE DE LES AFFICHER PARFAITEMENT NETTES A 100% (pour cela il faudrait leur rajouter un peu d’accentuation à la base ce qui est (plus ou moins) incompatible avec un usage pro…
    Rappelez-vous cette règle qui n’est pas connue de tous (loin de là) : En impression OFSET, un petit format nécessite beaucoup d’accentuation (pour une demie page je pousse à 400% souvent avec un rayon entre 1 et 2), un grand format (A3) nécessite moins d’accentuation (100% avec un rayon entre 0,5 et 1)… Les images issues des appareils pro doivent pouvoir être agrandies jusqu’au A2 et plus… Donc elles ne doivent pas être accentuées du tout à la base sans quoi on ne peut revenir en arrière ! C’est ce que propose Canon avec les réglages par défaut (que d’aucuns trouvent mous).
    Autre chose : plus tu augmentera le nombre de pixels, plus il faudrait augmenter l’accentuation pour obtenir une sensation de netteté en plein écran (ce que les pro ne veulent pas évidemment)… Autrement dit : (sauf nouvelles technologie inconnues à ce jour), plus le nombre de pixels augmentera et plus il faudra s’habituer à cette sensation de douceur à 100%… C’est pour ça que la course aux pixels dans le grand public ne dépassera pas les 10MP…
    En ce sens Nikon est assez malin : sur la plupart de leurs boîtiers il me semble qu’ils ajoutent de base une légère accentuation qui rend les fichiers plus flatteurs et ne grève pas trop la possibilité de les optimiser plus tard… L’attitude de Canon est de livrer un fichier le plus fidèle possible (LE ZOOM A 600% SUR L’IMAGE DU 5D EST SPECTACULAIRE DE NEUTRALITÉ). Mais sur les nouvelles série “n”, ils ont étés obligé d’ajouter les styles d’images pour rendre l’exploitation de leurs boîtiers plus facile (80% des photographes amateurs qui achètent un réflex ignoraient qu’on peut doper l’accentuation et la saturation, crois moi c’est du vécu ! ). Et aussi pour des raisons purement marketing (ils ne peuvent laisser cette réputation injustifiée de molesse continuer à se répandre ; juste parceque pas mal de photographes n’entravent rien à ces questions fautes de connaissances en informatiques et en imagerie).
    Dernière chose : ne confondons pas cette “question de la netteté” dont on parle et la mollesse dans les angles de certaines optiques grand angles (qui existe aussi en argentique, j’en sais quelque chose car j’ai eu toutes les version L : 20-35 puis 17-35 et enfin le 16 / 35 f/2,8 qui est irréprochable dès ouverture 4 ou 5.6 et parmi les 2 ou 3 meilleurs du marché…). D’ailleurs pour éviter de confondre les problèmes : le test que j’ai fait se passe au 70-200 stabilisé une optique irréprochable y compris en numérique. Et c’est bien avec cette optique que j’ai montré la molesse du 5D à 100% (qui n’en est en fait pas une) !
    Avec les styles d’image Canon va rendre plus accessible à monsieur tout le monde ses boîtiers pros… On m’a dit que certains styles (comme paysage) comporteraient une forte dose d’accentuation : il est probable que pas mal de pro (du moins ceux qui maîtrisent bien Photoshop) resteront fidèles au style neutre.
    Pour répondre à la question qui tue : selon moi la netteté est une donnée scientifiquement mesurable qui a une définition précise (et que je touche du doigt tous les jours puisque je retouche presque tous les jours des images). Ce qui est net est ce qui est… neutre (et surtout pas ce qui paraît net). Se référer aux test du Photographe qui comptent le nombre de cycle pour déterminer la netteté d’un boîtier ! J’ai lu quelque chose la dessus dans le numéro 1634 :
    EOS 1Ds mark II monte à 62 cycles (dire qu’il a lui aussi une réputation de mollesse, mais au prix qu’il coûte les gens n’osent pas le dire ! )
    Le D2X atteint 55 cycles
    L’EOS5D atteint 54 cycles
    Et le ID mark II ? Dommage je sais pas…
    Précision : 54 cycles est équivalent aux meilleurs films 24×36, ce qui veut dire que l’argentique est fichtrement dépassé dans la pratique. Car sur le numérique il y a le grain en moins (et le bruit numérique = zero à 100 et 200 ASA) de plus le film nécessite un scan ultérieur qui amène une dégradation très importante de l’image… Sinon sur cette page on parle de pouvoir de résolution (que du 1DS dommage) : http://www.volkergilbertphoto.com/canon_1dsmk2.htm
    Bref il n’y a rien de mystérieux la dedans ! Si vos images vous paraissent floues (et si c’est gênant au quotidien à l’écran), et bien poussez les réglages de netettée au maxi ! Ou changez pour un appareil qui vous donne plus de plaisir en offrant une sensation de netteté plus grande. Puisque votre but dans la photo reste tout de même le plaisir il ne faudrait pas l’oublier ! Mais pour un pro la question se pose différemment la netteté (la vrai) est plus importante que l’agrément de lecture…
    Mais je pense que c’est faire une erreur intellectuelle fondamentale en écrivant que cet l’EOS 1D mark 2, ne produit pas des images nettes (idem si tu dis des images moles)… Si la chose a fait un tel débat, ce n’est pas par hasard !
    Quand aux lecteurs de Chasseurs d’image qui investissent 5000 ou 6000 euros dans des boîtier et optiques pro pour photographier leurs chien dans leur jardin et engueuler sur internet ceux qui préfèrent la marque concurente… Là on touche au sublime, je vous l’accorde !
    Bonne nuit !
    JF

  14. TOUS LES BOÎTIERS haut de gamme délivrent des images relativement molles afin de régler la netteté (plus exactement l’accentuation) en fonction de la sortie désirée, du type de papier et de quelques autres gourmandises !
    Le D2X, le E1 n’échappent pas à cette règle et c’est tant mieux.
    Cela demande plusieurs milliers de photos avant de comprendre les réactions d’un boîtier et de ses réglages. De ce point de vue l’argentique était plus « simple ».
    PS: je ne parle pas de l’optimisation de l’optique.

  15. Excellent commentaire, JF. je suis absolumment d’accord avec toi pour ce qui concerne tes observations de netteté et ton commentaire sur les amateurs photographes atitrés de leur chien , et seulement le dimanche. Tu as livré les armes pour faire taire tous ceux qui confondent résolution et piqué visuel….

  16. Bonjour,
    J’approuve entièrement cette expérience par l’exemple ! Je trouve aberrant de constater une fois de plus combien on peut etre pinailleur sur le web. Avec l’argentique, on fait de la photo et cela se passe dehors et non dedans devant un écran ! Une notion qui semble etre de moins en moins d’actualité. On passe de plus en plus de temps la ou il ne le faudrait à parler de chiffres, de calculs, etc…
    J’ai moi meme un 1D Mark II N et les photos ne sont pas floues, elles sont justes ! Mon Mark II N marche très fort. Si je veux les rendus du D2X, plus saturés, je pousse un peu les réglages. Mais je ne crois pas que ce type d’appareil soit conçu dans le but de flater le premier journaliste venu…
    Les Canon ont toujours eu un rendu assez doux non pas par peur de froisser l’opinion en sursaturant l’image mais pour rester dans le vrai et laisser une plus grande marge de manoeuvre à l’impression.
    Je serais pret à vous preter mon mark 2n pour prouver que tout ceci n’est qu’affabulation mais ce serait relancer le débat et faire le jeu de ses détraqueurs, sport national du web. L’analyse du 5D par JF est déjà très convaincante. Encore une fois sur le web, on part d’un fait isolé non avéré, on déforme et on amplifie. Un seul conseil : vérifiez par vous même et faites vous VOTRE opinion !
    Et je le dis et le répète, la photo ne se pratique pas encore sur les forums et dans les magazines, messieurs !
    cordialement
    jn

  17. Et bien merci à tous pour vos encouragement ! Il se trouve que ce week-end j’aurais un EOS 1D mark 2 entre les mains… Si je trouve le temps de faire 2 ou trois images je les ajouterais à la collection. Mais je crois que tout le monde est plus ou moins d’accord maintenant sur ces questions de netteté…

  18. Bonjour,
    Petit complément d’infos sur l’EOS 5D : pour ouvrir les fichiers RAW, il est nécéssaire de faire une mise à jour de Photoshop CS2 car la version de base ne les reconnais pas ! Attention aux versions pirates qui pourraient ainsi se dévoiler.
    Côté rumeurs sur le flou, je viens soutenir la netteté des photos réalisées avec un 17-40 SLR (le fameux) et un sigma 8 avec lequel l’aberation chromatique est d’ailleurs beaucoup moins marquée qu’avec un 10D ou un 20D…
    Cordialement,

  19. Je ne comprends pas que l’on puisse faire un pont d’or au D200 que je viens d’acheter. Il délivre, brut de décoffrage, des photos fades et sans saveur. La couleur ? Il n’y a pas de couleur ! Un coolpix 5100 fait beaucoup mieux !
    Ma question est simple : pourquoi faut-il systématiquement traiter chaque image avec le filtre auto-level de photoshop pour obtenir un semblant de couleurs qui sont loin d’avoir l’éclat du naturel. Mon ancien 801 délivrait des photos avec une colorimétrie juste et ne demandait pas à passer des soirées entières en taitement de photo sur PC !!!

  20. merci beaucoup pour cette analyse
    seul regret : que vous ayez testé du jpg et non du raw… ;)
    très bon à savoir qu’il faut accentuer pour imprimer, je comprends mieux pourquoi certaines de mes photos me semblaient fades sans que je sache où étaient mon erreur ! il est donc normal d’accentuer ses images, alors que je pensais que c’était un artifice – et me traitant de « tricheur » quand je le faisais ;)
    petit comment pour Julien qui a dit :
    « Avec l’argentique, on fait de la photo et cela se passe dehors et non dedans devant un écran ! Une notion qui semble etre de moins en moins d’actualité. On passe de plus en plus de temps la ou il ne le faudrait à parler de chiffres, de calculs, etc… »
    ca me semble assez hypocrite, et caractérisque d’un certain snobisme
    je n’ai pas connu ca mais j’ai l ‘impression que les bons photographes argentiques passaient beaucoup de temps à travailler leur photo au tirage
    là on ne parlait pas de calculas mais de pourcentages chimiques
    d’ailleurs les meilleurs pros en retouche numérique sont ceux qui comparent avec les procédés de retouche argentique
    si le numérique ne te plait pas… ne fait pas du numérique, chacun est libre !
    l’attitude « ce n’est plus de la vraie photo, ah de mon temps il n’y avait pas tous ces petits jeunes avec leurs ordinateurs vingt dioux et on savait ce que c’était » c’est vraiment risible, et une excuse pour justifier l’art par la technique
    dis simplement que tu te sens dépassé et que tu as du mal à suivre, il n’y a pas de mal :)

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.