web analytics

De iPhoto et des RAW Nikon…

3
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Nikon_d70_1Voici un commentaire très très intéressant d’un lecteur concernant iPhoto… Je le trouve tellement intéressant que je le balance à la « une ». Il reste à vérifier si notre lecteur n’a pas commis quelques erreurs lors de ses manipulation ? (que je ne peux refaire chez moi car je n’ai pas de fichiers NEF à ma disposition ni le dernier iPhoto). Mais peut-être pouvez-vous essayer ça chez vous et nous dire si vous confirmez ce qui suit ? Je profite de l’occasion pour signaler que si vous voulez lire les NEF dans Iview, il vous faut préalablement installer Nikon View 6…  Je laisse place à Esales :

Bonsoir. Je reviens sur mon précédent commentaire sur iPhoto 5. Il n’est pas totalement remis en cause, mais il vient de perdre une partie de sa « puissance »…

J’ai un Nikon D70 que j’utilise
uniquement en RAW (NEF). J’étais très heureux d’acheter iLife 05 car
iPhoto 5 gère les fichiers RAW. Je n’avais donc plus besoin d’utiliser
Nikon View pour extraire mes photos du D70 et les transformer en JPG.
Mais aujourd’hui, je me suis aperçu que le rendu des photos RAW
transformées par iPhoto 5 en JPG n’étaient pas d’excellente qualité.
J’ai alors effectué des comparatifs entre les fichiers RAW (NEF)
visualisé par iPhoto 5 et par Nikon View. La différence est flagrante,
la qualité est bien supérieure avec Nikon View. En JPG (conversion du
RAW vers du JPG), Nikon View écrase iPhoto tant en qualité visuelle
quand poids du fichier.

Mes explications concernants ces différences :


  1. en RAW (NEF), iPhoto ne sait pas gérer les courbes personnalisées (et
    peut-être d’autres infos) contenues dans les fichiers NEF.
  2. – en JPG, iPhoto lors de la conversion donne une qualité de 72ppp alors que Nikon View donne une qualité supérieure de 300ppp.

Je
ne sais pas si cette différence de qualité est visible avec les RAW des
autres marques mais je penses qu’avec les fichiers RAW (NEF) de Nikon,
la qualité sera largement meilleure avec Nikon View. Bref, je me suis
remis à mon ancienne méthode, importation/conversion avec Nikon View
puis importation dans iPhoto pour cataloguage. « 

… J’interviens ici pour signaler que cette info concernant 72 ou
300 ppp, n’indique rien concernant la qualité de l’image : seul la
taille en pixel compte (Une image de 2336 par 3504 pixels à 72 ppp est
strictement équivalent à une image de 2336 par 3504 pixels à 300
ppp)… A vérifier s’il n’y a pas une erreur dans le paramétrage de
iPhoto pour l’export de RAW ici ?

JFV

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

3 commentaires

  1. bonjour, article intérèssant et faits surtout étranges…
    J’ai essayé avec un fichier NEF et un DCR (kodak) et c’est illisible pour Iphoto.
    Toutefois, je ne pense pas que la résolution soit responsable de la mauvaise qualité des images comme semble le supposer Esales. Comme le dit JFV, seule la qté de pixels compte. La résolution est (dit de façon caricaturale) est juste une densité de pixels sur un pouce (comme une densité de population au km2). Rappelons, si j’ai les idées claires (il est tard), une résolution plus importante (300ppp) donne une taille d’impression plus petite qu’une résolution de 72ppp (lorsqu’on ne pratique pas le rééchantillonnage, d’ailleurs)
    Bye à tous

  2. bonjour,
    j’aimerais vous faire découvrir pourquoi on peut rencontrer de tels problèmes de qualité grace à cet extrait d’un article ecrit par Volker Gilbert:(http://www.volkergilbertphoto.com/) « L’information concernant la balance des blancs est enregistrée par votre appareil parmi les métadonnées de votre fichier RAW. En principe, tout logiciel capable de lire ce fichier RAW spécifique devrait être capable de l’interpréter correctement, mais parfois ce n’est qu’un voeu pieux. Certaines métadonnées sont encryptées par le fabricant pour empêcher une compatibilité entière avec les logiciels de conversion tiers. L’exemple le plus connu, qui a provoqué de vives critiques en 2005 est le cryptage des données à l’intérieur du fichier NEF des appareils Nikon D2X, Hs et D50. Mais ne nous voilons pas la face, Nikon n’est point le seul fabricant ayant recours à ce genre de mesures anticoncurrentielles, Sony, Canon et Phase One en font également partie. Quoi qu’il en soit, les logiciels répandus sont tous capables de détecter la balance des blancs enregistrée au moment de la prise de vue et de l’afficher correctement. »
    je viens de dévorer son livre qui est indispensable pour comprendre le fichier raw.
    je viens pour ma part d’acheter un nikon d80, j’attends donc de faire une comparaison avec capture nx et lightroom(logiciel que j’utilise un maximun).

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.