000 - A LA UNE
3 Découverte du Canon EOS M5 en vidéos : très séduisant !

Sur cette vidéo, on peut admirer la sobriété du design du Canon EOS M5 et surtout sa taille réduite avec l’objectif du kit le 15-15 mm… Franchement l’ensemble fait très, très, très envie !

Notamment si vous n’avez pas l’intention d’encombrer vos disques dur avec de la vidéo 4K avant plusieurs années (le Full HD est déjà bien assez encombrant)… Personnellement je le trouve pas si cher : il fera aussi bien qu’un Fuji X-T2 pour la plupart d’entre nous (et moi en particulier), pour beaucoup moins cher que les Fuji XT-2.

Cherchez bien : quel autre hybride propose 24 Mix, un vrai capteur APS-C, un viseur, un écran pivotant, un flash intégré, une large poignée, un écran tactile, un AF piloté du pouce sur l’écran, un design de reflex et un zoom compact équivalent à un 24-72 mm  (un vrai 24  mm en position grand angle, je ne parle pas un 27 ou un 28 mm)… tout ça pour ce prix là ? Je n’envois aucun autre… Lire la suite…

 

... je crois que je vais craquer !
000 - A LA UNE
48 Réparez la colorimétrie défaillante ( ! ) de vos… Nikon

Cela fait plus de 10 ans que j’explique à qui veut l’entendre, que les choix colorimétriques de Nikon sont assez discutables : que leur « bleu du ciel » n’est pas assez « cyan » comme il devrait être… mais presque « bleu outremer » : presque « violet » !

Et que souvent leurs « tons chairs », donnent aux plus jolies peaux ce petit air « maladif » un peu « jaunasse ou verdâtre », qui me permet de reconnaitre instantanément un portrait pris avec un Nikon ! Si, si… je vous assure. Ci dessous une image prise en RAW par notre ami Guy avec son Nikon D750 développée dans Lightroom : à gauche le bleu du ciel tel qu’il devrait être (pas loin de « Bleu de France« ). Et à droite : le bleu qui sort directement du Nikon en JPEG (proche du « bleu outremer« ) :

style-image-nikon-vs-colorcheker-06

Bref, les couleurs qui sortent des Nikon en JPEG : ça « ne me va pas du tout »… C’est peut-être une question personnelle et je conçois que vous pouvez préférer le bleu outremer pour vos ciel par grand beau temps… Mais je sais aussi que je ne suis pas le seul à rechercher un bleu : disons « plus réaliste »… Car le bleu du ciel devrait être vraiment bleu en temps normal, pas bleu violet…

Alors que je n’ai aucun problème avec les JPEG qui sortent directement des Canon en style d’image standard, ni avec les JPEG produits par les Fuji en mode Astia ou Provia. Précisons toutefois, que parfois je trouve certains bleu Olympus trop « cyans » (à l’inverse des Nikon)… C’est que j’ai toujours été assez sensible aux nuances de couleurs. Et j’y ai été plus sensibilisé encore à l’issu de mes études d’Art Appliqué et d’histoire de l’Art, durant lesquelles j’ai pu étudier la théorie des couleurs.

teintes_de_bleu_1078

Alors ? Comment expliquer que Nikon en soit encore à produire des couleurs fausses, en 2016 ? Alors que d’autres constructeurs (plus secondaires), parviennent à délivrer des couleurs beaucoup plus réalistes, tout en restant aussi flatteuses ? Et surtout que personne ne se plaigne de cette particularité propre à Nikon, en dehors de rares photographes pointus et exigeants : souvent des portraitistes et photographes de mariage.

Venez vous former : à la création de Profils Couleurs Personnalisés pour Lightroom, afin d’améliorer la colorimétrie des RAW de votre reflex. Formation de 5h sur un après midi : contactez-moi ici.


Beaucoup de gens, ne voient pas (ou ne regardent pas) les couleurs !

Et bien la principale explication : est d’abord que la plupart des photographes ne se rendent compte de rien du tout ! Ils ne voient pas que les couleurs qu’ils affichent à l’écran sont à ce point fausses. D’abord, faute de « vraiment regarder » et de comparer…

Car si l’on ne prête pas attention aux couleurs, on ne voit rien. Chez la plupart des gens, l’oeil ne les « mémorise » pas les, il peut seulement les comparer. Pourtant l’oeil peut s’éduquer. Le problème est que la couleur n’est pas une chose à laquelle les hommes font naturellement attention. Les femmes : un peu plus !

En cas de doute sur leurs couleurs, les photographes pensent d’abord à accuser leur écran (et ils ont 100% raison), car il n’est pas assez bien calibré la plupart du temps… Si vous travaillez sur un iMac ou un Mac portable non calibré, tout sera : un peu « plus bleu »… Un peu « plus violet »… Un peu plus « saturé et contrasté » qu’il ne devrait : dans ce cas impossible « d’évaluer » la justesse du bleu du ciel.

Dans ce cas : l’écran non calibré « cache » le problème lié au profile de l’appareil lui-même. C’est l’écran (faux), qui cache la forêt du « Picture Control » (faux lui aussi). Du coup personne ne pense à remettre en question les choix du constructeur de l’appareil…

style-image-nikon-vs-colorcheker-90

Il me semble pourtant que la différence entre un « bleu Nikon » (ci-dessus à droite) et un bleu « à peu près réaliste » est parfaitement visible pour tout le monde… J’ai réalisé cette image à côté de chez moi à Montmartre, en RAW + JPEG, avec un Nikon D800E réglé sur le « Picture Control Standard ». Lire la suite…

 

... changez de planète, revenez sur la terre !
000 - A LA UNE
30 Lightroom 6.7 innove grâce aux Aperçus Dynamiques

Mise à jour intéressante aujourd’hui, qui officialise une pratique (un peu secrète) que les spécialistes de Lightroom connaissaient (mais que je n’enseignais en cours, que pour les niveaux avancés) et qui permet de gagner pas mal de vitesse.

Je vous explique en quoi ça consiste : lorsque je travail avec des RAW de très haute résolution (au delà de 36 Mpix), j’ai en effet prix l’habitude de « déconnecter » les RAW des images présentes sur le disque Local… Ceci : en renommant temporairement le dossier contenant les images, afin que Lightroom « perde » leur chemin. Le but est de faire apparaitre le fameux point d’interrogation (temporairement bien entendu)…

Et pourquoi cela ? Pour forcer Lightroom à travailler sur les aperçus dynamiques (à condition de les avoir préalablement construit, bien entendu)…

0000_screen_jfv-1-264

Cette technique intelligente que j’avais imaginé avec la version Beta de Lightroom 5, permet de travailler en développement extrêmement vite ! Imaginez qu’un aperçu dynamique (large de 2500 pixels seulement) est à peu près l’équivalent d’un RAW de 5 Mpix, pesant 1 Mo seulement… Inutile de vous expliquer que Lightroom travail plus vite avec un aperçu dynamique, qu’avec le RAW original (par exemple large de plus de 8000 pixels pour un 50 MPix, pesant 75 Mo). 

Avant d’exporter, il faudra bien entendu reconnecter les originaux : en renommant le dossier des images tel qu’il était initialement… C’est aussi nécessaire pour reconstruire les Aperçus 1:1 et pour régler finement la netteté et le contrôle fin de la correction du bruit. Cette technique marche idéalement, dès Lightroom 5.

Nouvelle option d’utilisation des Aperçus dynamiques  dans Lightroom CC (2015.7) / 6.7 :

La nouveauté, est qu’avec ce Lightroom 6.7 (ou Lightroom CC 2015.7) : une nouvelle préférence permet d’obliger Lightroom à charger en Module Développement ce fameux aperçu dynamique… à la place du RAW original. Pensez à redémarrer pour appliquer la modification…

0000_screen_jfv-1-259

Et ça mouline beaucoup plus vite, donc… Pour l’export, Lightroom chargera le fichier RAW, complet… Bien entendu ! C’est pas mal non ? Dommage, cela aurait pu être implémenté il y a plusieurs années (dès la sortie de Lightroom 5 Beta) et la suggestion en avait été faite par votre serviteur (qui utilise cette technique depuis Lightroom 5, mes élèves en témoigneront ;-)

Par contre lorsqu’il s’agira de travailler la netteté fine des images, mieux vaudra à nouveau charger l’original (en désactivant la préférence), un raccourci dans un menu, serait plus rapide… Lire la suite.

 

... travaillez plus vite !
APN : Nikon
32 Ou en est le Nikon Df trois ans après ?

Rappelez-vous de 2013, ça parait loin déjà ! Photoetmac s’appelait Macandphoto et nos articles ne comptaient que 498 pixels de large… Aujourd’hui ils s’étalent sur 702 pixels c’est plus confortable et certain montent même 1078

A l’automne 2013, Nikon présentait l’improbable Nikon Df, un full frame encombrant mais relativement « creux » dont on ne peut pas dire qu’on en aura croisé beaucoup ces trois dernières années. Il semblerait bien que celui-ci soit en fin de vie : Nikon Df camera listed as discontinued at authorized dealer. Et rien n’indique que Nikon prépare son successeur… Je pense qu’ils vont s’abstenir. Ils feraient mieux de s’inspirer de ce qu’à fait Canon avec l’EOS 5M (Le Canon EOS M5 débarque enfin : alors heureux ?) et nous préparer un vrai mirorless haut de gamme.

La dernière chance de Nikon d’émerger sur ce marché qui va devenir bientôt assez concurrentiel (l’arrivée de Canon change un peu la donne) est probablement de proposer un hybride Full Frame très haut de gamme (exactement l’inverse d’un Nikon Df), concurrent du Sony A7. Serait-il en préparation ?

 

... mais que fait Nikon ?
00 - A conserver privé (brouillons)
3 Voyage photo en Birmanie du 03 au 16 mars 2017

Notre voyage photo en Birmanie se déroulera du 03 au 16 mars 2017…  (pour le Japon, c’est ici et pour Hong Kong c’est là). Animé par le photographe Jean-François Vibert, ce voyage exclusif est ouvert aux photographes débutants à confirmés.

Le groupe est limité à 6 photographes maximum. Au delà de la découverte de l’envoutante Birmanie, au delà des rencontres et du choc visuel que provoque l’exploration de ce pays resté longtemps ignoré, ce voyage vous permettra d’approfondir votre maitrise de la photo, tout en « éveillant votre regard ».

Pour les informations et les inscriptions, c’est possible dès maintenant. N’attendez pas, car le nombre de place est limité à 6… Et il se pourrait que nous soyons complets : contactez moi ici… 

Le prix du voyage (hors aérien) est 3.527 € TTC tout compris (à réserver auprès de notre agent de voyage). Le billet d’avion (actuellement), coute env. 699 € (de préférence auprès de notre agent de voyage).

Birmanie, bur-mə, Burma, bɜrmə, mjænˈmɑ, Myanmar, Pyidaungzu Myanma Naingngandaw, Pyidaunzu Thanmăda Myăma Nainngandaw, Republic of the Union of Myanmar, République de l'Union du Myanmar, the Republic of the Union of Myanmar, Union de Birmanie, Union du Myanmar, ပြည်ထောင်စု သမ္မတ မြန်မာနိုင်ငံတော်, ဗမာ et မြန်မာ

Ce voyage photographique plein de couleurs est unique et exclusif : car réservé à un groupe de 6 personnes maximum, alors que la plupart des voyagistes constituent des groupes de 8 à 12 personnes, peu adaptés au rythme des photographes.

Nos guides locaux, ont été spécialement formés aux attentes des groupes de photographes. Notre programme et son « timing » ont été spécifiquement aménagés pour vous permettre de réaliser des images impossibles dans d’autres conditions.

Pourquoi nous accompagner en « voyage photo » en Birmanie ?    La Birmanie est l’un des pays au monde ou il est le plus facile de réaliser d’incroyables portraits: les habitants sont extrêmement ouverts et souriants… Les femmes se maquillent à l’aide du fameux « Tanaka » qui dessine sur leurs joues des jolis motifs.

Jean-François Vibert est un grand spécialiste du portrait : il essayera de vous enseigner l’Art délicat de se faire accepter par les gens, pour les photographier sans les ennuyer… On ne peut rêver mieux que la Birmanie, pour « oser » ses premiers portraits.

Nous nous déplacerons, en avion, en minibus privé, en pirogues… Mais aussi parfois : en bateau local, afin de ne rien rater des plus beaux paysages, ni des opportunités de rencontres et de portraits…

Tous les repas sont inclus. Généralement pris en commun, dans des restaurants locaux peu coûteux mais de qualité, sélectionnés par votre guide. Votre guide saura vous indiquer quels sont les plats à ne pas louper : afin que vous puissiez découvrir la gastronomie locale à votre rythme !    Lire la suite.

 

... la Birmanie : une expérience inoubliable !
000 - A LA UNE
98 Le Canon EOS M5 débarque enfin : alors heureux ?

Le Canon EOS M5 a été annoncé… Personnellement je ne trouve pas grand chose à lui reprocher, mis à part l’absence de GPS intégré et un prix un peu élevé. Sinon, il correspond à peu près à ce que j’espérais de la part de Canon.

On disposera d’un Kit avec le Canon EF-M 15-45 mm f/3.5-6.3 IS STM (équivalent à un 24-72 mm)… Et il existe heureusement un Canon EF-M 11-22 mm f/4-5.6 IS STM (équivalent à un – indispensable – 17-35 mm environ qui coute seulement 344 €), dont je ne passerais sous aucuns prétexte… Lorsqu’un Fujifilm 10-24 mm f/4 coute 999 € (tout le problème de Fuji est là) !

En dehors de ça, la gamme d’objectif EF-M est vraiment réduite et c’est dommage… Même si elles comporte une autre « perle » : cet étonnant Canon EF-M 28mm f/3.5 Macro IS STM (à éclairage intégré, ce qui est très efficace parait-il)… Qui pourrait en séduire plus d’un (à commencer par moi qui adore faire des photos des plats, notamment au Japon)… Surtout à seulement 355 €.

canon_eos_m5_8466168919

Mais je suppose que d’autres arriveront rapidement de chez Sigma, Tokina, Tamron ou Samyang, puisque ce nouvel EOS M5 marque les vrais débuts de la gamme hybride de Canon. Canon nous épargne le chargement par prise USB (à la mode qui permet quelques économies à d’autres constructeurs) : merci ! On disposera d’un véritable chargeur qui permettra de laisser une batterie se charger tandis que l’on utilise l’appareil…

La mauvaise nouvelle est que vu les possibilités offertes, je ne donne pas cher de la peau d’un successeur au génial et minuscule Canon EOS 100D. Pas certain que Canon se donne la peine de proposer deux appareils aussi concurrents l’un de l’autre. Je suis impatient de lire votre avis en commentaires… Lire la suite

 

tout vient à point pour qui sait attendre !
000 - A LA UNE
9 Adobe Creative Cloud et Lightroom abandonneront 10.9

On a retrouvé le lien : blogs.adobe.com/creativecloud… Adobe a prévenu récemment que les futures mises à jour de Lightroom et d’Adobe Creative Cloud sur Mac, laisseront de côté la compatibilité avec OSX Mavericks (c’est à dire OSX 10.9)…

Message de service (si cette info était confirmée) : pour profiter des prochaines versions de Lightroom et de ACR, il faudrait au minimum que votre Mac tourne sur Yosemite (OSX 10.10). Ou El Capitan (OSX 10.11)… Toutefois je ne trouve pas de confirmation sur le net, pour le moment. Lire la suite

 

... c'est le progrès !
000 - A LA UNE
12 Le Mac Pro n’a (quasi) pas bougé depuis juin 2013

Vous verrez qu’un jour (plus ou moins lointain), Apple laissera tomber OS X et le Mac… Avec les progrès de l’informatique pour les nazes (je pense à l’iPad Pro, crée pour « faire semblant » de travailler), on en prend doucement le chemin.

MacG souligne d’ailleurs aujourd’hui que le modèle en cours de Mac Pro, n’a pas été mis à jour, depuis 1000 jours (en décembre 2013). Mais si l’on remonte à la création du modèle : c’est depuis juin 2013 qu’Apple n’a en rien innové… N’achetez en aucuns cas ce Mac Pro : car c’est une véritable arnaque ! La fiabilité, cette mauvaise surprise du Mac Pro 2013. Et merrrrde… Lire la suite.

macpro_2012

 

Si Steve Jobs étaient encore là...
1 2 3 422