ACTU : matos photo, divers
32 Nikon Z6 et Z7 Full Frame Mirrorless pour le 23 aout ?

Selon Nikon Rumors, les hybrides Full Frame Nikon Z6 et Z7 seront annoncés le 23 aout… Et accompagnés de trois objectifs : « Nikon Z6 and Z7 full-frame mirrorless cameras and three lenses coming on August 23rd ».

Inutile de dire que Nikon joue une bonne partie de son avenir lors de cette annonce. La façon dont elle sera accueillie par le monde professionnel sera observée de près… par de nombreux photographes amateurs. Et vice versa ! Puisqu’il y a pas mal d’amateurs qui prétendent en savoir plus que les professionnels ;-) Il y aurait donc deux modèles, comme espéré. Attendez vous donc à voir annoncés les :

Nikon Z6 : haute vitesse et axé hautes sensibilités (capteur de 24 Mpixels)

Nikon Z7 : à capteur de haute résolution (45 Mpixels)

Et la gamme optique serait nommée Z-Nikkor. Les premiers objectifs annoncés seraient un zoom Nikkor-Z 24-70 mm f/4. Un fixe lumineux : Nikkor-Z 50 mm f/1.8. Et peut-être un grand angle à f/1.8 : un 24, un 35 ou un 28 mm ? … Un objectif exceptionnel arriverait un peu plus tard : le Nikon Z-Noct Nikkor 58 mm f/0.95. Lire la suite…

 

... qui est impatient ?
000 - A LA UNE
3 Panasonic LX100 II serait annoncé le 23 aout ?

D’après certains sites de rumeurs, le Panasonic Lumix LX100 II, pourrait être annoncée la semaine prochaine : le 23 aout… Cet appareil avait une certaine cote d’amour à une époque. Je l’avais d’ailleurs étudié de très près…

Relire : Dilemme, Panasonic DMC GM5 ou LX100 ? Et il est dommage que Panasonic ait attendu si longtemps pour lui donner un descendant. Espérons une résolution de capteur en forte hausse (car 12 Mpix en 2018 : c’est ridicule), un flash intégré ce coup-ci… Et aussi l’abandon du capteur « multi-ratio » que je considère être une assez mauvaise idée, qui a toujours handicapé la résolution de cette série LX (autrefois très appréciée). Il a une carte potentielle à jouer, face à un Canon G1X MkIII excellent (relire le Test du Canon G1X MkIII : compact APS-C des experts), mais encore un peu trop cher… Lire la suite.

 

... y croit-on encore chez Panasonic ?
000 - A LA UNE
26 Il revient à Lightroom… après six mois sur Capture One

Passer d’un logiciel à l’autre, voilà le meilleur moyen de « se disperser » et ne pas progresser. C’est d’ailleurs un peu pareil pour ceux qui passent d’un appareil à un autre, sans prendre le temps d’apprendre à s’en servir vraiment…

D’une façon générale, quelque soit le logiciel : j’essaye de trouver le « bon choix » d’abord, puis de m’y tenir ensuite… Découvrez ici les raisons pour lesquelles, ce photographe a été tenté par Capture One… Puis, pourquoi il est revenu à Lightroom finalement : « So yes, after 6+ months with Capture One I am heading back to Adobe Lightroom and I couldn’t be more excited about it. » Lire la suite…

A lire à propos de Lightroom, cet été :

Créez vos raccourcis perso pour Lightroom (et autres)

Macbook Pro 15 pouces mi 2018 : chrono Lightroom

Lightroom Classic CC 7.4 : enfin des dossiers en couleur

Lightroom Classic CC gratuit à la fin de l’abonnement !

Lightroom 7.3 révolutionne les Profils d’étalonnage

Lightroom Classic CC ou LR CC quelle formule choisir ?

Lightroom Classic CC : nouveaux masques de gamme

Les nouvelles méthodes de sélection de Lightroom

Lightroom 6.14 sans abonnement est toujours en vente

Thésaurus Lightroom Régions et Communes Françaises

Groupe Apprendre Lightroom et gérer sa photothèque

L’intelligence artificielle de Lightroom trie les photos

Ultime mise à jour Lightroom 6.14 (licence classique)

Lightroom Classic CC chronométré face à Lightroom 6

Lightroom Classic CC : optimisez ses performances

 

Lightroom : vous y viendrez... (ou y reviendrez ! )
APN : Canon
29 Fuji + Olympus + Pentax = 13% du marché ?

Je ne sais comment il faut « tourner » les chiffres pour ne déplaire à personne, les chiffres sont cruels. En 2018 ces 3 marques : Fuji + Olympus + Pentax (Ricoh) ne représenteraient que 12,7% du marché des appareils à objectif interchangeable. au Japon.

En d’autres terme : c’est Canon qui s’arroge la moitié du marché avec 49,1% (en hausse de +3,9 % grâce probablement à ses hybrides APS-C). Visiblement c’est la marque qui souffre le moins de la baisse globale du marché photo. Suivi de Nikon (avec 1/4 du marché, soit 24,9% une proportion qui reste stable). Suivi de Sony (avec 13,3% en hausse légère de +2,9%).

Etonnement les part de marché sont en proportions quasi identiques pour ce qui concerne les appareils à objectifs fixes (compacts). Ce que l’on constate c’est la chute progressive du marché des hybrides Micro 4/3. Comme je l’avais prédit il y a assez longtemps : les smartphones après avoir « mangé » le marche des compacts, commencent à grignoter le marché des hybrides « entrée de gamme ». C’est logique.

Ajoutez à cela que les Micro 4/3 sont en même temps attaqués (par en haut), par les hybrides APS-C d’entrée de gamme. Une niche ou Canon est devenu n°1, grâce à ses excellents EOS M équipés du meilleur AF Live View (le plus agréable à utiliser), dans un marché ou une gamme optique limitées à une dizaines d’objectif n’est pas un handicape (mais au contraire : presque un argument marketing simplifiant la vision de la gamme). Relire : Canon EOS M50 meilleur que les Fuji X-100T et Sony A6000.

Le Micro 4/3 lui, a le « cul entre deux chaises » et est attaqué sur deux fronts. Il n’est ni assez performant pour rivaliser avec les APS-C et Full Frame (qui montent et finiront par devenir de plus en plus accessibles). Ni assez compact et bon marché, pour se défendre face aux smartphones (et même face à des compacts experts comme le Canon G1X MkIII). Olympus vient d’ailleurs d’annoncer des résultat en baisse de 11% concernant son secteur « mirorless » : un signe inquiétant, déjà que leur part de marché a sensiblement baissée. Lire la suite…

 

Micro 4/3 : bientôt la fin ?
COUPS DE COEUR
6 Créez vos raccourcis perso pour Lightroom (et autres)

Depuis ses débuts, Lightroom dispose de très intéressants raccourcis claviers (d’ailleurs l’apprentissage des 20 raccourcis les plus utiles, fait partie de mes formations, car les raccourcis sont le passage obligé pour travailler plus vite).

La richesse des raccourcis de Lightroom, rend à mon avis totalement inutile les divers dispositifs physiques « à boutons » et « poussoirs », que l’on essaye de vous vendre très cher… Toutefois il en manque quelques-uns… Notamment un qui servirait à créer des Aperçus 1:1 plus vite (à la volée). Ou encore « Atteindre le dossier de la Bibliothèque » (lorsque l’on vient d’importer des images, ou lorsque l’on est dans une collection). Voici comment les créer dans Mac OSX (et si quelqu’un peut nous rappeler la procédure sur PC, je compléterais l’article ASAP).

D’abord, rendez-vous dans les Préférences Système > Clavier. Puis dans l’onglet Raccourcis. Descendez dans le panneau de gauche sur « Raccourcis de l’application ». Cliquez sur le  » +  » afin d’ajouter l’application « Lightroom » que vous pouvez sélectionner dans la liste (ou allez chercher manuellement). Lire la suite…

 

ne perdez plus votre temps...
000 - A LA UNE
12 Macbook Pro 15 pouces mi 2018 : chrono Lightroom

Voici la suite de nos tests avec Adobe Lightroom Classic CC, sur le Macbook Pro 15 » mi 2018 à six coeurs… Relire la première partie : Macbook Pro 15″ 2018 : premier test avec Lightroom.

Passons maintenant à quelques tests chronométrés en comparant « dans la vraie vie » : le Macbook Pro 15’’ mi 2018 (Core i7 à 2.6 GHz à six coeurs), à mon précédant Macbook Pro 13’’ mi 2015 (Corte i7 à 3,1 GHz à deux coeurs physiques, mais quatre étant simulés). Les deux machines étant équipées de 16 Go de RAM et d’un SSD de 1To. Je suppose que cela vous aidera à savoir à peu près ou se situe votre propre machine entre ces deux là…

 

1 – Test intensif de constructions Aperçus 1/1 pour 267 RAW : le premier test qui me semblait indispensable, consiste à demander la construction des aperçus 100% sur un mélange de 267 images RAW (majoritairement) de diverses appareils et résolutions (avec quelques JPEG et PSD). Un travail que l’on fait très souvent dans Lightroom et qui est indispensable, avant de travailler confortablement en Bibliothèque (pour trier, comparer, afficher, sélectionner).

Vainqueur : le nouveau MBP15’’ et ses six coeurs, qui « écrase » littéralement l’ancien MBP 13’’ et ses deux coeurs (bien qu’il en apparaisse 4 sur le graphique, les 2 coeurs supplémentaires sont émulé). Il est environ deux fois plus rapide (avec 22 minutes d’avance), ce qui me semble assez logique et rassurant. Je ne regrette donc pas mon investissement car la construction des aperçus 1/1 est une des taches rébarbatives incontournables dans Lightroom !

Macbook Pro 13’’ mi 2015 : 39 mm et 15 sec.

Macbook Pro 15’’ mi 2018 : 17 mm et 10 sec.

Constante de la fréquence de travail : on constate durant les 17 minutes passées par le MBP 15 » à calculer les aperçus, que la fréquence du MBP15’’, est restée constante aux alentours de 3.3 GHz (donc légèrement au dessus de la fréquence de base de 2,6 GHz). Pas de Thermal Throttling ici…

La fréquence de l’ancien MBP13 sur la même période de 17 minutes, est restée stable à environ 3.1 GHz. Tout ceci par une température ambiante de 30°C (installé dans le jardin à l’ombre des arbres). Lire la suite…

 

... plus vite !
000 - Grand large
18 Génial, le Mode Astrophoto des Canon G1X MkIII et G5X !

Je croyais que le Mode Astrophotographie des Canon G5X et G1XMkIII : c’était du gadget… Mais pas du tout ! j’ai pu le tester lors d’une petite ballade nocturne à La Clusaz et j’ai carrément été bluffé, car ça marche vraiment très, très bien.

Par exemple cette petite photo a été travaillée un peu dans Lightroom à partir du JPEG produit par ce mode 100% Automatique, qui se charge de corriger le bruit lui-même. On distingue le bas de la voie lactée, ce qui est peut-être la Galaxie d’Andromède (?) et même une étoile filante (c’est la période)… Sur fond de la Chaine des Aravis : la Pointe Percée est la dernière dent au fond à gauche : lire la suite…

 

... trop bien !
000 - A LA UNE
7 Macbook Pro 15″ 2018 : premier test avec Lightroom

Voilà ! Mon nouveau Macbook Pro 15″ génération mi 2018 est arrivé (plus vite qu’espéré) et installé… Et c’est le moment de vous donner mes première sensations : en général… et surtout en utilisant Lightroom de façon intensive…

Pour le suite des mesures chronométrées dans la « vraie vie », c’est là : Macbook Pro 15 pouces mi 2018 : chrono Lightroom. Avant toutes choses, je rappel que je recherche un acheteur pour mon précédent modèle : Mon Macbook Pro 2015 avec SSD 1To est à vendre. Un excellent petit Macbook Pro 13″, qui franchement ne démérite pas et vaut encore 1.900 € (je crois que ce n’est pas une mauvaise affaire vu ses performances encore très honnêtes et le prix d’une machine équivalente neufve). Me contacter en MP

J’ai choisi donc la configuration « quasi ultime » en Core i7 dont la fréquence de base monte à 2.6 GHz. Car la fréquence de base (on va le voir ensuite) est sans doute ce qui est le plus important, pour aller vite dans Lightroom… C’est bien plus important que la fréquence « Turbo Boost », qui n’est utilisée que temporairement. Macbook Pro juillet 2018 quelle configuration choisir ?

 

Un mot rapide sur le clavier : oui, ça fait « un peu plus de bruit » que l’ancien clavier façon 2015 et je ne suis pas encore certain de savoir lequel je vais préférer… (encore trop tôt). Mais on frappe finalement assez vite dessus : c’est pas si catastrophique… Par contre je suis parfois un peu embêté par les nouvelles touches de flèches (si utiles dans Lightroom) : je tape parfois un peu à côté (tellement habitué aux anciens à l’aveugle) et aussi par l’absence de touches de Fonctions (pour le son, la luminosité de l’écran, etc…).

Vraiment : je n’aime pas cette Touch Bar, qui n’est pas assez lumineuse en extérieur (dans le jardin et vue de biais dans une position un peu couchée à cause de la chaise longue ! )… Bref, c’est la « Fausse bonne idée », le gadget coûteux et inutile par excellence… Passons ! Car il est là pour longtemps. La seule bonne chose qu’elle apporte : c’est le Touch ID, bien agréable et rapide…

 

Un mot rapide sur le design, le son, le trackpad, etc… : oui, très gros progrès, c’est étonnant, ce son est vraiment superbe… Avec des graves étonnants pour un portable. Le Trackpad extra large : oui, pourquoi pas… Pas gênant en tous cas.

C’est le Magsafe 2 qui va me manquer je crois. Il faudra que je trouve un accessoire pour sécuriser la connexion de l’alimentation et éviter de se prendre les pieds dans le tapis.

Ce portable chauffe pas mal quand même, en short dans le jardin par temps de canicule : il faut une serviette pour se protéger les cuisses… Sinon, le design est réellement somptueux : c’est un object incroyablement beau, qui donne envie de la saisir pour travailler dessus. J’apprécie, même si je sais que la suppression de quelques ports utiles (le regretté lecteur de carte SD) a tout à voir avec cette problématique de design. Je ne voudrais pas travailler sur un portable moche !

 

Oui 16 Go de RAM sont suffisants : (faute de budget, car je ne voulais pas dépasser les 3600 €, ce qui est déjà beaucoup relire notre guide de configuration des Macbook Pro ici : Macbook Pro juillet 2018 quelle configuration choisir ? ). J’ai préféré un disque SSD de 1To (indispensable) et une option carte graphique légèrement boosté (ce n’est déjà pas le point fort de ces machines).

Résultat du test de RAM : iStat Menu me confirme que mes 16 Go de RAM sont très suffisants.  Ce que l’on peut constater sur cette image : je ne suis pas « à la limite » lorsque je reconstruit les aperçus 100%, tout en développant des images (les deux en même temps, c’était un peu pénible avec ma précédente machine à 4 coeurs, mais là : c’est OK) :

 

Le disque SSD de 1To est vraiment très rapide… Pas la peine de trop détailler, puisque l’on ne peut pas en changer et que je crois que toutes les tailles des SSD de ces Mac, tournent en principe à la même vitesse (ce qu’il faudrait vérifier car en 2014, on se souvient que les petits SSD de 256 Go étaient moins rapides).

Donc, ces disques SSD des Macbook Pro 2018, sont plus rapides que dans les SSD (SATA) des PC : voilà un atout évident des portables d’Apple. Une petite copie d’écran devrait vous en convaincre : on est à 2400 Mb/sec en écriture et à 2700 Mb/sec en lecture (le disque quasiment vide et neuf). Par comparaison, le disque de mon précédent Macbook Pro 13″, tournait environ à 1400 Mb/s en lecture / écriture  (une fois plein).

Par contre : on ne peut les changer, donc il ne faut pas choisir trop petit… Même si on aura toujours la possibilité d’utiliser des SSD externes rapides en USB-c, ou Thunderbolt III.

 

Performances théoriques : un premier test avec Geek Bench permet de comparer ce nouveau Macbook Pro 15.1 tournant de base à 2,6 GHz avec mes deux précédentes machines : mon vénérable Mac Pro mi-2010 à douze coeur tournant à 3,33 GHz (pas à vendre celui-ci, je crois qu’il peut durer encore 10 ans). Et donc mon Macbook Pro 13 de mi 2015 tournant à 3.1 GHz équipé de quatre coeurs. Le Tout est ici chez Geek Bench :

Ce que l’on constate : c’est que l’ancêtre de 2011 se défend encore très bien en performances « Multi-Core » avec un score de 13.717 (donc lorsqu’il s’agit d’exporter depuis Lightroom, ou de créer des aperçus), grâce à ses 6 coeurs et à une fréquence de base très élevée (3,33 GHz).

Cette génération de machine était en avance sur son époque : on s’en rend compte en allant comparer les Mac les plus performants sur Geek Bench en taches Multi-Core : on trouve d’ailleurs encore un Mac Pro 2012 à la 10em place… Et même un Mac Pro 2010 à la douzième place ! Tout ça en occasion, ça vaut encore le coup… Lire la suite.

 

ça dépote quand même...
1 2 3 464